Autre-Monde, tome 6 : Neverland – Maxime Chattam

couv6220473
Auteur : Maxime Chattam
Éditions : Albin Michel
Genre : Jeunesse/Jeune adulte/Adulte, Fantastique
Année de sortie : 2013

Synopsis 

L’ennemi a détruit le deuxième Coeur de la Terre, séparé Matt, Ambre et Tobias.

Alors qu’Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland, la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l’empire d’Oz.

L’Alliance des trois arrivera-t-elle à se reformer à temps pour sauver tous les enfants d’Europe ?

L’heure de révéler les ultimes secrets d’Autre-Monde approche…

Mon avis :

Que dire ? Pas grand chose après la lecture de ce sixième roman. Autant les nombreuses répétitions des précédents tomes ne prenaient pas le dessus sur l’intrigue et le talent de l’auteur, autant Neverland était long, barbant, imbuvable, illisible… au point de m’avoir écarté de la lecture ces trois dernières semaines.

Afin de partager avec vous mon mécontentement, je vous résume rapidement le roman :

  • Nous n’avançons absolument pas dans l’intrigue principale. Il est vrai que l’on comprend enfin comment tout a commencé, mais personnellement, cela n’a aucun intérêt. Les explications de la « tempête » sont très approximatifs, dénués de sens, où le message écologique des premiers romans est inexistant.
  • Un schéma identique de chapitre en chapitre. On ne retrouve aucune originalité. Autant, nous aurions pu croire à la mort de Tobias dans le 2ème tome pendant de très nombreuses pages, aucun ici, le lecteur n’aura aucun doute : L’alliance des trois survivra quoi qu’il arrive. Le pire dans ce constat ? C’est que je ne spoil rien du tout en l’affirmant !!! Après trois chapitre selon le schéma ce-dessous, on a compris qu’il s’agira d’un roman très répétitif où l’auteur cherche, par tous les moyens, à proposer 500 pages pour un roman qui en vaut 50 (et dire que c’est le plus volumineux de la série) :
    • Fin de chaque chapitre : « Tout est terminé, nous allons mourir ici, et maintenant, ADIEU.3
    • Début de chaque chapitre : « Hé bien non, nous sommes tous sauvés miraculeusement grâce à x, y ou z.
    • Rebelotte, à nouveau dans un danger de mort et sauvetage in extremis
  • Véritable sensation que l’auteur joue avec ses lecteurs. Je suis très heureux quand une saga littéraire est très longue (j’aurais aimé que Harry Potter soit décliné en 80 volumes), MAIS uniquement, quand cela ne se fait pas au détriment de ceux qui aliment le portefeuille de l’auteur. Les rebondissements sont très nombreux, les retournements de situation également, sans parler des dizaines de pages de détails inutiles.
  • Ne vous fiez pas au titre du roman, on est très loin du compte avec Neverland. Je pense que l’auteur voulait nous proposer une version européenne d’Eden. Malheureusement, c’est raté.

Ce qui m’a sauvé ? Mon crédit Audible !!! Il m’a permis d »acheter ce titre en livre Audio, me permettant de terminer ce roman à la vitesse x2 ainsi que quelques passages sautés (notamment concernant la libido grandissante de certains personnages).

Afin de tous vous rassurez (et surtout avant de me faire incendier par certains ^^), je tiens à préciser quelques faits :

  • J’ai adoré les tomes précédents, avec une note moyenne proche du 20/20
  • Je suis à la moitié du dernier tome, et nous retrouvons un sentiment de « perfection » en lisant ce dernier.
  • Je n’ai aucune rancune contre l’auteur, qui possède un grand talent d’écriture.

Le points positif

  • L’auteur ne répond à aucune de nos attentes. L’auteur nous force à lire son dernier roman.
Le point négatif

 

  • C’est un roman que je qualifie personnellement d’un « roman à pognon » : un ouvrage qui, grâce au succès de l’auteur ou des précédents succès, est volontairement mauvais car de toute façon, il fera beaucoup de ventes et sera apprécié par les lecteurs peu critiques.

 

Ma note pour cette lecture : 1/20

Un point uniquement, avec une pensée pour les arbres qui ont permis la publication de ce roman. Ils méritent ce point !

25 commentaires

      1. millemircea

        Le plus marrant, ce n’est pas le roman. C’est ta super analyse puis ta remarque ultra méprisante. Je te félicite bien bas, tu bats des records de crétinerie 🙂 Et certains disent que la maturité vient avec l’âge…

        Aimé par 2 people

      2. Le Parfum des Mots

        Je ne peux qu’accepter tes félicitations.

        C’est un réel plaisir d’être reconnu par une lectrice qui critique sans fondement et qui juge la personne au lieu de juger son écrit. La critique n’est donc pas propre à chacun ?

        Logique, je ne mange pas de poisson !!! (Référence au mot crétin, vas vérifier, tu apprendras quelque chose de très intéressant).

        J'aime

  1. ideesalire

    J’aimerais aussi savoir comment tu arrives à une moyenne de 20 sachant que tu avais mis 6 à la critique sur le tome 5 (ou 4, j’ai un doute). A part ceci, aucun point positif ? Je ne vois pas trop en quoi celui que tu as soulevé l’est, pour le coup, donc si tu as quelques autres arguments je veux bien !

    Aimé par 1 personne

      1. Le Parfum des Mots

        Malheureusement et heureusement, Non. L’intrigue principale (la destruction ou Non du monde) est telle que le lecteur s’oblige à terminer sa lecture, pour justement tenter et espérer de connaître le fin mot de l’histoire.

        Comment connaître la fin d’une saga qui plait énormément sans terminer un roman moins bon ?

        Aimé par 1 personne

  2. Les pages qui chuchotent

    Je suis assez choquée par ta chronique, même en ayant detesté un livre je ne me suis jamais permise de descendre aussi bas… ne serait-ce que pour tout le boulot de l’éditeur, de l’auteur et de toutes les personnes ayant travaillé sur ce bouquin. Tu justifies ta note par 1 point pour les arbres ? Donc pour toi les personnes qui ont bossé dessus valent moins que ces derniers ? Même en ayant pas aimé un bouquin, je trouve toujours 1 seul foutu point positif alors j’ai du mal à comprendre comment tu n’en as pas été capable :/… bref un mot : IRRESPECT !

    Cordialement, Les pages qui chuchotent.

    Aimé par 2 people

  3. Le Parfum des Mots

    Il est navrant, cela moi, de vendre un roman, pour unique objectif de faire du chiffre, au détriment du lecteur (la notion aux arbres est bien évidemment un moyen très fort de transmettre une idée personnelle, que peu partageront et c’est réussi vu votre vivacité à me critiquer).

    Malheureusement, c’est le cas pour ce roman.

    J'aime

    1. Les pages qui chuchotent

      En fait y’a pas besoin de chercher, il suffit de regarder l’ensemble de ton blog :/ tu ne connais pas l’équilibre, soit tu mets des 20/20 soit tu pars dans les 1, 2, 3, 4 / 20 etc. Tu me fais penser à mon ancienne prof de japonais, elle avait le même barème que toi :’) vous devriez vous rencontrer ! Plus sérieusement tu te plains du fait qu’on te juge toi à cause de ce que tu écris, pourtant tu te permets de juger les objectifs de l’auteur comme souhaitant uniquement se faire du fric avec cette suite. Mais qu’en sais tu ? Nous te critiquons puisque tu te permets de critiquer tout aussi durement un travail bien plus conséquent que le tien (lecteur). Et oui, faut assumer, quand on se permet d’écrire sur internet, il peut y avoir des répercussions.

      Aimé par 1 personne

    1. Le Parfum des Mots

      Une fois encore, tu critiques la personne, mais pas le point de vue.

      Je suis ravi que tu ne mettras jamais un 1/20 pour un roman. Ce qui n’est pas mon cas.

      Quand un roman déplaît, il est de mon avis que la note se doit d’être à la hauteur de la déception. Si le fait de mettre 1/20 vous choque et vous oblige à me critiquer et me manquer de respect, c’est que j’ai réussi mon coup, tout simplement.

      Si je décide de mettre 10/20 à tous les romans que je n’ai pas apprécié, tu aurais publié tes commentaires irrespectueux ? Sans parler à ta place, je sais bien que non.

      Vous semblez tous choqués par la note, plutôt que par l’analyse (aussi mauvaise soit elle) du roman.

      Et le problème dans vos critiques ? C’est que Si j’avais mis en ligne la même chronique avec une note de 8/20, aucun d’entre vous ne se serait emballé de la sorte.

      J'aime

      1. millemircea

        Je suis pas choquée par la note, en fait j’ai l’habitude vu ton blog. Maintenant, ce qui me choque c’est ta pique, ta remarque, celle sur les arbres. T’aurais pu mettre 10 et dire que c’était pour les arbres que ça m’aurait choquée de la même façon.

        Aimé par 2 people

      2. Le Parfum des Mots

        J’ai très bien compris ton point de vue.

        Ma remarque sur les arbres est totalement déplacée, je devrais être un idiot pour ne pas le reconnaître.

        Néanmoins, elle transmet mon point de vue extrême sur cette lecture. Et au final, tant pis si cela choque.

        Je veillerai à transmettre mes perceptions extrêmes de manière à moins piquer, choquer, … lors des prochaines parutions. Tes commentaires sont constructifs et poussent également à se remettre en question 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s