Les Entremondes, tome 2 : La clé des trésors oubliés – Sean Easley

Auteur : Sean Easley
Éditions : Lumen
Genre : Fantasy / Jeunesse
Année de sortie : 2019
 

Synopsis :

La magie existe !

Mieux encore, elle s’incarne dans des lieux étranges et fascinants qui, invisibles, n’ouvrent leurs portes qu’à quelques rares élus.

C’est ainsi que le jeune Cam a découvert l’existence d’un Hôtel merveilleux, dont les portes enchantées s’ouvrent un peu partout à travers le monde : l’ascenseur peut donner sur les canaux de Venise, la fenêtre de votre chambre vous dévoiler des dunes à perte de vue et votre placard s’ouvrir sur les neiges de l’Himalaya !

Désormais pressenti pour devenir un jour le Majordome de cet étonnant bâtiment, Cam a la difficile mission de préserver l’Hôtel, plus en danger que jamais…

Et les ombres s’amoncèlent autour de lui !

 

Mon avis :

La couverture de deuxième volet des aventures de Cameron, devenu apprenti majordome, est tout simplement splendide et reflète parfaitement ce à quoi nous pouvons nous attendre dans ce roman. L’immersion est, dès lors, déjà totale avant même d’avoir entamé la moindre ligne.

Sean Easley, comme tout bon auteur d’un tome 2, parvient à introduire une intrigue inédite tout en veillant à rappeler les grandes lignes du premier roman, ce qui s’avère être indispensable dans cet univers aussi complexe que celui de l’Hôtel invisible. Cette introduction, quoi que nécessaire, est longue, très longue. Une bonne centaine de pages sont alors nécessaires pour rentrer véritablement dans le vif du sujet.

Malgré une certaine lenteur, on prend du plaisir à suivre Cameron, ce jeune homme qui estime devoir régler tous les problèmes par lui-même, de par son statut de futur Majordome de l’Hôtel, à l’instar de notre société qui tend de plus en plus à être individualiste. L’auteur possède une plume légère, mais juste et cohérente. Il ne cherche pas à nous perdre dans l’un des couloirs magiques de sa Maison et donne vraiment l’impression que l’histoire est en train de se construire sous nos yeux. L’utilisation du présent y contribue très fortement.

Malgré son statut de héros principal, Cameron est le personnage que j’apprécie le moins, de par son manque de maturité et de clairvoyance. Ce dernier ne fait que brasser du vent et de tourner en rond. Toutefois, s’il était tout le contraire, ce roman n’aurait pas lieu d’être. Un choix très judicieux de l’auteur qui permet, en quelque sorte, de justifier des constatations qui nous semblent si évidentes.

Le dénouement final est suffisant pour nous convaincre qu’il s’agit d’une merveille à mettre entre les mains de tous les jeunes lecteurs. Alors que l’on pouvait s’attendre à une fin très classique (les méchants arrivent, ratent leur coup et tout rentre dans l’ordre), un rebondissement nous tombe dessus au moment où l’on s’y attend le moins. Je n’aurais pu imaginer, à 20 pages de la fin, qu’il y aurait un troisième tome tant cela me semblait impossible.

Les points positifs

  • Une immersion totale dans un Hôtel où nous aimerions tous loger.
  • Une intrigue exceptionnelle qui « redémarre » au moment où l’on s’y attend le moins.
  • Une plume authentique. L’auteur se livre au naturel sans la moindre prétention.
  • Une couverture à l’image du contenu.

Le point négatif ?

  • Le personnage principal qui manque constamment de lucidité et beaucoup trop égoïste.

Ma note pour cette lecture : 18/20

Une fois encore, Sean Easley nous propose un très bon moment de lecture à travers un voyage extraordinaire aux quatre coins du monde.

Ce qui peut se lire sur d’autres blogs :

Quelques chroniques du premier tome :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.