Gardiens des Cités perdues, tome 5 : Projet Solaris – Shannon Messenger

Éditions : Lumen
Genre : Fantasy / Jeunesse
Année de publication : 2017
 

Synopsis :

Après un passage mouvementé par Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l’académie Foxfire, où la jeune Télépathe n’est pas la seule, cette fois, à bénéficier de la protection d’un garde du corps.

Car certains masques sont tombés : les nouveaux membres du Cygne Noir, ainsi que leurs familles, sont plus que jamais en danger… D’autant que les Invisibles, ces rebelles qui menacent les Cités perdues, multiplient les attaques.

Tandis que la tension monte avec les ogres, forçant les elfes à accepter des changements drastiques de leurs modes de vie, notre petite troupe tente d’en découvrir plus sur le plan de l’ennemi.

Sophie ne dispose pourtant que de maigres indices : son nom de code est “Projet Polaris”, un étrange symbole semble en être la clé et il serait depuis le début lié à… Keefe !

 

Mon avis :

J’étais réellement emballé à l’entame de cette saga littéraire (que je découvre avec quelques années de retard), mais ce cinquième opus est probablement celui qui a fait basculer Shannon Messenger dans le côté obscur des auteurs qui ne veulent pas faire évoluer leurs personnages. Pour des raisons financières ? Par manque d’inspiration ? Probablement les deux !

La chronologie (pour un roman qui centre tout sur la chronologie de l’extinction) est totalement absurde dans sa plausibilité. Aucun lecteur (encore moins le public visé) n’est en mesure de savoir quand les événements se déroulent, sur combien de temps. Alors que j’appréciais beaucoup cette distinction avec HP, je suis pris au dépourvu lorsque 4 romans couvrent une période d’une année scolaire. L’héroïne, Sophie, enchaîne les missions suicidaires dans des laps de temps très courts.

L’auteur a probablement voulu éviter des longues périodes d’ennui où « rien ne se passe », mais elle aurait dû veiller à inclure un minimum de contenu entre les différentes frasques de Sophie Fisher. Et ce n’est pas les quelques allusions aux sentiments de nos jeunes héros qui parviendront à satisfaire les lecteurs qui, pour la grande majorité, n’ont que faire de qui sera en couple avec Sophie (son choix sera, quoi qu’il arrive, le mauvais. Fitz ? Attendu ! Keefe ? Classique de choisir le bad boy ! Dex ? L’amoureux transit !).

Malgré cette manque de prise en maturité de l’écriture de l’auteure, qui stagne au même niveau intellectuel suicidaire de son héroïne, Shannon Messenger propose un roman qui se lit très rapidement, sans le moindre temps mort. Et c’est probablement cela qui plaît le plus aux jeunes lecteurs, même ceux qui ne pratiquent pas régulièrement. Et c’est d’ailleurs à ce niveau que se situe la plus grossière erreur de l’auteure !!!

Shannon Messenger n’a pas pensé un seul instant que ses premiers lecteurs grandissent. Alors que Sophie Fisher vient de prendre 1 an et 3 mois en 5 romans, les fans de la première heure viennent de prendre 5 années de plus. Encore une fois, nous sommes obligés de reconnaître que J.K. Rowling est d’un niveau supérieur et que Shannon Messenger n’arrive tout simplement pas à faire évoluer son écriture.

Les points positifs

  • Intrigue principale (Origines de Sophie Fisher) qui nous tient en haleine.
  • Pas de temps morts.
  • Identification et immersion rapide.

Le point négatif ?

  • 665 pages pour ça ? Pour une révélation qui tient en un chapitre ?
  • La disparition d’un personnage.
  • Beaucoup de questions sans réponses.
  • Le Projet Polaris ?!?!

Ma note pour cette lecture : 14/20

Un cinquième tome qui me déçoit beaucoup de par la manque de maturité dans le choix de faire évoluer l’histoire et les personnages. Alors que je considérais le quatrième roman comme un livre de transition, je me rends compte que ce cinquième volume l’est tout autant.

Quelques blogs qui en parlent également : 

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le quatrième tome :

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le troisième tome :

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le deuxième tome :

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le premier tome :

 

5 commentaires

  1. tampopo24

    Je comprends parfaitement ta déception à la lecture de ce tome.
    Je ne m’étais pas fait la réflexion mais c’est vrai que cette temporalité hyper lente est un vrai problème pour faire évoluer l’héroïne en même temps que le lectorat. C’est dommage de se tirer une balle dans le pied comme ça, parce que vraiment il y a des idées intéressantes dans cette saga : les origines de Sophie, le fonctionnement des Elfes et de leur société, la révolte qui gronde avec des rebelles qui sont bons pour certains mauvais pour d’autres, etc… Avec quelqu’un d’autres aux manoeuvres ç’aurait pu être bien meilleur V.V

    Aimé par 1 personne

  2. Buckette

    Oh mon dieu. Cette chronique est objective mais qu’est-ce que se prend cette pauvre Shannon Messenger !! Je suis assez d’accord avec toi même si ces ressentis, je ne les ais pas vu lors de ce tome, ni lors du suivant mais durant le T7. C’est encore pire que ce qui se passe (pas) dans ce tome. En même temps, le T4 était pour moi le plus original et le plus vif, c’est dur de faire mieux.

    « Aucun lecteur (encore moins le public visé) n’est en mesure de savoir quand les événements se déroulent, sur combien de temps. » C’est vrai que maintenant que tu le dis, c’est vrai. Au fil des tomes, j’ai du mal à me représenter le temps écoulé. Dire qu’ils ont tous encore 14/15/16 ans…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.