Olgir le barde, tome 1 : Sérénade dragonique – Patrick Bert

Auteur : Patrick Bert
Éditions : Dragon noir
Genre : Fantasy / Aventure / Humour
Année de sortie : 2014
 

Synopsis :

Un troll sauvage parcourt les terres paisibles du roi Théodore, semant mort et désolation sur son passage.

Délaissant sa vie tranquille de barde, Olgir se lance à sa poursuite. Durant sa quête, d’autres événements analogues se produisent.

®
Sont-ils liés ?

Une menace plus grande pèse-t-elle sur le royaume ?

Avec l’aide de ses compagnons aussi courageux que pittoresques, réussira-t-il à rétablir la sérénité dans le monde de Calteront ?

 

Rencontre avec l’auteur :

A l’occasion du salon du livre de Mons, j’ai eu la chance de tomber sur Patrick Bert qui a réussi, en quelques minutes, à me plonger dans l’univers de son personnage Olgir le barde. Je tiens à le remercier chaleureusement d’avoir répondu à mes attentes et de m’avoir dédicacé ses ouvrages avec talent et humour.

Mon avis :

J’ai beaucoup de réticences à lire un roman sorti en 2014 et dont je n’avais aucune idée de son existence. Je dois même avouer que sans cette rencontre inattendue, je serais passé à côté d’une série littéraire exceptionnelle.

Après quelques pages seulement, on se retrouve totalement immergé dans l’intrigue au point d’avoir l’impression d’être un personnage voyageant aux côtés d’Olgir le barde.  L’histoire met en scène un personnage très atypique. Olgir. Barde ou voleur ? Voleur ou barde ? L’illustration de la couverture le décrit avec une précision. Un personnage loufoque qui cache une personnalité mystérieuse. Patrick Bert est parvenu à donner vie à son héros d’une manière très simple, grâce à une écriture authentique.

Les pages s’enchainent les unes après les autres, les temps morts sont inexistants. Malgré quelques passages descriptifs, ces derniers sont présents avec parcimonie et sont parfaitement maitrisés. Ils permettent d’alimenter le contexte historique, géographie, … d’une histoire dans un monde et une époque qui nous parait réelle. On en viendrait à souhaiter Patrick est un elfe nous contant des histoires dont il a été le témoin.

Malgré la crainte d’être constamment en présence d’un personnage lourd, le lecteur ne peut être qu’agréablement surpris par l’intrigue proposée. Cette dernière est recherchée, parfaitement documentée et nous envoûte de la première à la dernière page.

Le point positif

  • Un personnage loufoque, atypique auquel on s’attache rapidement.
  • Une intrigue captivante, parfaitement documentée.
  • Un monde fantastique où l’immersion est totale.
  • Les chansons du barde.

Le point négatif ?

  • Par moments, les événements s’enchainent un peu trop rapidement.

Ma note pour cette lecture : 18/20

Un premier tome d’une saga qui vaut la peine d’être lue. Olgir, grâce à sa double identité, nous envoûte totalement dans un monde dans lequel nous aimerions y vivre. La plume authentique de l’auteur accentue davantage l’univers fantastique du roman.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s