De si belles fiançailles – Mary Higgins Clark & Alafair Burke

Auteur : Mary Higgins Clark
Éditions : Albin Michel
Genre : Policier
Année de sortie : 2018
 

Synopsis :

Depuis ses fiançailles, Laurie Moran, l’enquêtrice star de l’émission Suspicion, nage en plein conte de fées : mariage et lune de miel prévus à l’été prochain ! C’est sans compter sa nouvelle enquête qui risque de bouleverser ses projets…

Un couple vient en effet de la solliciter pour rouvrir un dossier vieux de cinq ans : le meurtre jamais élucidé de leur fils, assassiné devant sa résidence de Greenwich Village. Principale suspecte : la femme du défunt, que ses beaux-parents accusent du crime, mais qui bien sûr s’en défend.

Pourtant, alors que l’émission serait l’occasion de se laver des soupçons qui pèsent sur elle, celle-ci refuse de témoigner. Pourquoi ?

Qui pouvait en vouloir à cette star de la neurologie, père et mari idéal ?

Cette famille modèle avait-elle des secrets à cacher ?

 

Mon avis :

Mary Higgins Clark est, en grande partie, responsable de l’addiction à la lecture. Depuis près de 45 ans, elle parvient à nous proposer des récits poignants où le suspense, omniprésent, happe le lecteur jusqu’à la toute dernière page. De si belles fiançailles ne déroge pas à la règle. La Reine du suspense n’a toujours pas perdu son « titre ».

Dès les premières pages, l’auteure parvient à nous plonger dans une saga littéraire que nous connaissons déjà et ce, sans la moindre accroche. Même ce roman n’inscrit dans une suite (

), rien n’empêche un nouveau lecteur de prendre le train en marche. Il sera immédiatement happé par une construction littéraire complexe, mais parfaite.

Il est évident que l’utilisation de chapitres très courts, associé à un changement régulier de narrateur, permet à Mary Higgins Clark de nous piéger dans ses filets. Nous sommes, en effet, poussé à lire les chapitres suivants pour connaitre la suite et un effet boule de neige se produit. Ne soyez donc pas étonnés d’avoir terminé ce roman en deux ou trois cessions.

Une introduction simple et rapide. Un médecin célèbre est abattu. Quelques années plus tard, Laurie Moran relance l’enquête à travers son émission. Le tout accompagné de quelques chapitres qui ont pour narrateur un homme mystérieux bien déterminés à mettre fin à la vie de la productrice, Laurie.

Une intrigue simple ou du moins qui semble simple. D’ailleurs, le lecteur pense être plus rapide que le déroulement des événements. De nombreuses hypothèses sont émisses et toutes tombent à l’eau les unes après les autres, jusqu’au dénouement final à couper le souffle.

Contrairement aux précédents romans de cette série, je retrouve la Reine du suspense telle que nous la connaissions dans les années 80-90. Alors que Alafair Burke semblait être parvenue, dans les autres livres associés à Laurie Moran, à apporter une certaine fraîcheur, on peut se permettre de douter de sa participation dans l’écriture. Alafair Burke n’est pas parvenue à sortie de l’ombre et l’on ne remarque pas sa présence.

La réduction considérable de détails superflus est une preuve supplémentaire du retour au sommet de Mary Higgins Clark. Les précédents « tomes » mettaient énormément en avant l’émission de télévision « Suspicion », plus précisément la manière dont l’enquête était menée à travers une caméra. De si belles fiançailles zappe en grande partie cet aspect de l’enquête. Les allusions au tournage, à l’émission sont presque inexistantes, reléguées au quatrième plan, au point de n’attribuer 5 ou 6 pages consacrées à Ryan, l’animateur de l’émission.

Bref ! Un retour tonitruant !

Le point positif

  • Suspense omniprésent.
  • Dénouement final à couper le souffle.
  • Des personnages que l’on aime retrouver.
  • Une intrigue simple, efficace.

Le point négatif ?

  • Alafair Burke. De son nom écrit en minuscule sur la couverture à la dernière ligne, elle est totalement inexistante.

Ma note pour cette lecture : 20/20

Une fois encore, Mary Higgins Clark me rappelle pourquoi j’ai commencé à apprécier la lecture (après le dégoût mis en place par les enseignants du secondaire). Elle nous propose une intrigue policière à couper le souffle, sans le moindre relâchement, le tout en compagnie de personnes à qui l’on s’attache de roman en roman.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s