Presque Minuit – Anthony Combrexelle

Auteur : Anthony Combrexelle

Edition : 404 Factory

Année de publication : 2018

Synopsis :

Six orphelins, une ville en danger!

Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale

Avis personnel:

La couverture du livre est intrigante, ce qui m’a poussé à acheter se livre et de découvrir l’histoire, sans même prendre la peine de lire la 4ème de couverture.

C’est un univers qui est mystérieux et riche en rebondissement. On découvre six orphelins à la période de l’exposition universelle de 1889. Un soir, ceux-ci volent une étrange montre qui permet de remonter le temps. De là, va commencer les ennuis.

L’auteur m’a fait découvrir le style steampunk (définition en bas d’article). Un style de lecture que je ne connaissais pas, ainsi que la ville de Paris décrite autrement que dans d’autre romans. Nous découvrons une ville ou le boom économique s’est fait grâce aux machines industrielles et à vapeur. Un paris mystérieux où l’auteur fait tourner son histoire principale autour de cette révolution industrielle.

Je n’ai qu’un seul regret pour ce livre, c’est que l’écriture était un peu trop petite et qu’il me fallait plus de temps pour lire une page. Je pense que certains détails dans les actions peuvent être sensibles pour certaines personnes qui liront le livre. Je passais certains passages, durant les combats notamment car c’était un peu trop explicite/trash pour moi.

Une très bonne lecture à découvrir !

Définition du style steampunk:

C’est un courant essentiellement littéraire, dont les intrigues se déroulent dans un 19è siècle dominé par la première révolution industrielle du charbon et de la vapeur. Il s’agit d’une uchronie (Récit d’événements fictifs à partir d’un point de départ historique) faisant référence à l’utilisation massive des machines à vapeur au début de la révolution industrielle puis à l’époque victorienne.

Points positif:

  • Un univers bien maîtrisé.
  • Une histoire qui tient la route du début à la fin.

Points négatifs:

  • Une écriture trop petite.
  • Certains passages une peu trop sanglants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s