La prunelle de ses yeux – Ingrid Desjours

Auteur : Ingrid Desjours
Éditions : Belgique Loisirs
Genre : Adulte / Thriller / Drame
Année de sortie : 2017

Synopsis :

Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie… Les années ont passé et l’aveugle n’a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant.

Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c’est une évidence : il fera justice lui-même.

Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions…

Mon avis :

Ce que l’on peut reprocher d’emblée à ce thriller, c’est sa prévisibilité précoce. Dès la lecture du synopsis, les habitués du genre ne seront pas surpris par la tournure des événements, du moins dans ces grandes lignes. Ce sera d’ailleurs le cas tout au long cette lecture, malgré une écriture qui tâchait à couper le rythme effréné du lecteur.

Les chapitres se succèdent, la narration également. Tantôt le père, tantôt le fils, tantôt dans le présent, tantôt il y a 13 ans. Tout est mis en place pour comprendre au mieux la quête du père de retrouver l’assassin de son fils. Et pourtant, pour ma part, ces changements de narrateur trop présent avaient également comme objectif de prolonger l’intrigue, de repousser au maximum le dénouement final, à savoir la confrontation entre le père et l’assassin de son fils.

Malgré cette lenteur, malgré ces nombreux passages superflus (pour les lecteurs qui aiment l’action), je me suis totalement immergé dans ce roman, plus particulièrement du point de vie du fils. Il se lance dans une enquête que j’ai moi-même vécue en tant qu’étudiant à l’université… Quel plaisir de constater que les choses ont changé depuis quelques années (bizutages, initiations, …).

L’écriture semble être répétitive où l’auteure abuse du « Sujet + verbe + complément ». Et pourtant, c’est ce qui rend la lecture plus vraie encore. Ingrid Desjours parvient à écrire son texte en fonction de l’âge, de l’expérience, du vécu, … du narrateur. C’est un peu comme si l’auteure était à la fois un père anéanti par la mort de son fils, à la fois un fils à la quête de démons, à la fois d’une jeune fille désemparée, …

Le personnage principal, Gabriel, vous donnera probablement envie de lui coller une giffle de tant à autre, tant son comportement vous paraitra inopportun. C’est un véritable plaisir lire un roman qui nous semble plus réel que jamais. On est vraiment très loin du roman américain où le personnage principal est l’incarnation du bien en personne.

Alors que j’aime habituellement pas les auteurs francophones (plus particulièrement l’écriture qui me parait plus « simple »), Ingrid Desjours est parvenue à nous proposer un thriller atypique où un amour très rarement abordé est mis en avant, l’amour paternel.

Les points positifs

  • Une intrigue atypique où le handicap dû à un choc psychologique est mis en avant.
  • Un thriller où tout ne se termine pas parfaitement pour les personnages de l’histoire. Un vrai plaisir de découvrir un roman mettant l’accent sur un aspect « réaliste ».
  • Une personnalité hors du commun (Gabriel)
  • De nombreuses romances, très subtiles, mais tellement « plausibles » que l’on s’immerge totalement.

Les points négatifs 

  • Une écriture un peu simpliste par moment, trop de phrases avec une syntaxe courte et basique.
  • Une intrigue ralentie par les trop nombreux changements de narrateur.

Ma note pour cette lecture : 16/20

Les changements de narrateur trop fréquents ralentissent l’intrigue et agaceront probablement de nombreux lecteurs. Et pourtant, lorsque la dernière page sera tournée, vous regretterez que cette belle aventure soit déjà terminée. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s