Les aventures de Charlotte Holmes, tome 1 – Brittany Cavallaro

Auteur :  Brittany Cavarralo
Éditions : Pocket Jeunesse
Genre : Jeunesse / Policier
Année de sortie : 2016

Synopsis :

Holmes et Watson reprennent du service… trois générations plus tard !

Jamie Watson, arrière-petit-fils du célèbre Dr Watson, ne voulait pas cette bourse pour Sherringford, un collège chic de la côte Est des États-Unis… et encore moins y croiser Charlotte Holmes. L’arrière-petite- fille de Sherlock a hérité du célèbre détective non seulement son génie mais aussi son tempérament explosif. Mieux vaut, dit-on, l’admirer de loin…

Quand un étudiant meurt dans des circonstances dignes des plus terrifiantes histoires de Sherlock, Jamie et Charlotte sont les premiers accusés. Victimes d’un coup monté, ils n’ont d’autre choix que de faire équipe pour mener l’enquête…

Mon avis :

Sachez le, je n’ai jamais lu le moindre texte d’Arthur Conan Doyle. Pour les néophytes est tout simplement le père de Sherlock Holmes, l’un des plus grands détective que la littérature mondiale ait jamais connue. N’ayant jamais rien lu à son sujet (mais beaucoup vu), j’étais plus ou moins réticent à l’idée qu’un auteur puisse s’approprier un personnage mythique pour en faire une suite.

Heureusement que mes intentions étaient mauvaises. Je viens de vivre, en deux séances de 4 heures, une enquête policière hors du commun (entendez que ce roman est destiné à la jeunesse, je n’ai jamais dit que c’était à la hauteur d’un Mary Higgins Clark non plus). Dès les premières pages, Brittany Cavarallo parvient à nous immerger dans l’histoire de Watson et Sherlock (je préfère dans cet ordre) accusés à tort ? du meurtre tout juste commis.

Les deux personnages sont très difficiles à cerner, ce qui rajoute une certaine complexité à la lecture. L’auteur ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des gamins, ils doivent faire travailler leurs méninges pour déchiffrer le contenu implicite du roman (il me semble que beaucoup de critiques (du moins sur Livraddict) notent le roman en dessous de 15/20. La compréhension implicite n’est pas à la portée de tous les adultes ;-).

Bref, nous sommes confrontés à deux descendants célèbres très énigmatiques, où l’on découvre leurs secrets tout au long de la lecture, à la manière d’une enquête policière. La plupart des lecteurs ne s’intéresseront qu’au meurtre ainsi qu’à sa résolution, alors que ce roman est bourré d’intrigues… C’est d’ailleurs là qu’intervient mon unique remarque négative. Par moment, il est impossible de s’y retrouver, tellement les événements se superposent.

L’écriture est à l’image des critiques positives que l’on peut lire au sujet du père de Sherlock. Cette dernière est très complexe, et pourtant les pages se succèdent sans la moindre hésitation. Le lecteur est souvent stoppé dans son raisonnement, pour mieux redémarrer ensuite. Et bien souvent, ce qui n’est pas compris (volontairement par l’auteur) l’est par la suite, au moment où l’on s’y attend le moins.

Ce que l’on aime dans un roman policier, c’est l’imprévisibilité lors de la scène finale. Alors que certains auteurs préfèrent permettent au lecteur d’être un « Dieu-narrateur » qui sait tout à la Columbo, Brittany fait tout le contraire en obligeant ce dernier à se triturer les méninges pour tout de même être surpris à la fin.

Les points positifs

  • Sherlock Holmes prend un coup de jeune grâce à deux personnages principaux de sexes opposés.
  • Une écriture très complexe, proposant au lecteur d’être actif dans son raisonnement.
  • Une enquête policière très bien menée qui se termine en apothéose.

Le point négatif

  • A deux ou trois reprises, tous les éléments se superposent où la compréhension est difficile, même pour les lecteurs les plus aguerris.

Ma note pour cette lecture : 19/20

Un très bon roman policier destiné à la jeunesse (à partir de 14 ans) qui donnera aux plus jeunes l’envie de lire les prochains volumes (le deuxième venant tout juste de paraitre à l’heure où j’écris ces quelques lignes). 

Les plus vieux y trouveront également leur compte, à condition de ne pas lire ce roman en surface. L’implicite occupe une place très importante pour tous ceux qui veulent aller plus loin qu’une banale histoire de meurtre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s