Autre-Monde, tome 4 : Entropia – Maxime Chattam

couv69387255
Auteur : Maxime Chattam
Éditions : Albin Michel
Genre : Jeunesse/Jeune adulte/Adulte, Fantastique
Année de sortie : 2011

 

Synopsis 

La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille.

Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois…

Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète.

Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s’est vraiment passé.

Mon avis :

Malgré une très bonne note, je suis relativement dessus par ce 4ème volet des aventures de Matt, Tobias et Ambre. C’est peut-être parce que les quatre premiers sont à un cheveu de la perfection ?

De ce côté là, aucun soucis à se faire, Maxime Chattam est encore parvenu à nous proposer près de 400 pages de pure immersion où il est et sera très difficile de décrocher après une petite vingtaine de pages seulement. Toutefois, les lecteurs doivent prendre conscience qu’il s’agit d’un roman de transition afin de justifier le long voyage qui s’annonce dans les prochains tomes. On y retrouve donc une intrigue qui aurait pu être bouclée en une petite centaine de pages, mais qui fut rallongée  de 300 pages par la plume de l’auteur.

Cette dernière est toujours aussi légère et propre. C’est d’ailleurs ce qui m’a permis de m’immerger totalement dans une histoire qui n’apporte aucun intérêt à la trame générale des sept romans de la saga. A travers des mots bien choisi, comment Maxime Chattam parvient-il à nous transporter dans un monde que j’ai cru bien réel lors de nombreux passages.

Les héros sont toujours aussi attachants que lors de leurs précédentes aventures. On éprouve de l’empathie pour eux et on s’y identifie très facilement.

Un changement de taille est également à noter, le buveur d’innocence … Ce dernier est un personnage emblématique de ce roman et le fait que l’auteur ne parle de lui (ou plutôt du lieu où il travaille) que dans quelques chapitres, très espacés les uns des autres. Ce qui met en oeuvre un suspense intenable… Impossible de fermer ce roman avant la fin ! 4 heures pour le boucler !!!

Je pourrais tenter de vous convaincre de lire ce roman pendant des heures et des heures mais ce sera cause perdue, pour deux raisons :

  • Si vous avez déjà lu les trois premiers tomes, aucun avis n’arrivera à vous empêcher de lire Entropia
  • Si vous n’avez pas encore lu les trois premiers tomes, je vous invite à lire ma chronique du premier tome. Arriverez-vous à résister ?  Autre-Monde, tome 1

Les points positifs

  • On retrouve le trio mythique, avec de plus en plus d’angoisse et de suspense en lisant leurs péripéties. Qui sera la cible parmi les trois ?
  • Une intrigue peu présente, mais très bien écrite.
  • Un découpage des chapitres parfait. Un suspense intenable en ce qui concerne « Le buveur d’innocence ».
  • Une fin qui fait office d’une belle promesse.
Le point négatif

 

  • Il s’agit d’un roman de transition. loin d’être indispensable.

 

Ma note pour cette lecture : 18/20

 

Ce quatrième tome est un roman de transition, loin d’être indispensable pour aborder le second cycle d’Autre-Monde. Toutefois, pourquoi se priver d’un roman exceptionnel mettant en scène nos trois héros ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s