Les soeurs chipies – Sandrine Belair et Coralie Buat

Auteure / Illustratrice : Sandrine Belair / Coralie Buat
Éditions : Chérubins
Genre : Album jeunesse
Année de publication : 2018
 

Synopsis :

Découvrez les aventures de trois sœurs « chipies » qui adorent être ensemble, aussi bien pour s’amuser, que pour faire des bêtises.

Elles ne manquent pas d’imagination, mais elles sont si gentilles, qu’on les adore !

 

Remerciements :

Je remercie chaleureusement les éditions Chérubins d’avoir accepté de m’envoyer le PDF de cet album de jeunesse dans le cadre d’un partenariat via la plate-forme Simplement.Pro.

 

Mon avis :

La première chose que l’on remarque, c’est le format atypique de ce que les éditions Chérubins présentent comme un album de jeunesse. L’auteure et l’illustratrice nous proposent une succession d’histoires qui mettent en scène les mêmes personnes sans qu’il y ait un véritable lien entre elles.

Après les deux premières aventures des soeurs chipies, je ne parvenais pas à mettre le doigt sur les fameuses bêtises qui étaient tout simplement inexistantes. Les histoires s’enchainent et l’on se rend compte que ces trois jeunes filles sont exemplaires et que les quelques bêtises, dont on parle dès le titre en couverture, manquent cruellement à cet album.

Outre ce petit « mensonge sur la marchandise promise », l’auteur nous propose des textes très simples, assez banals et sans véritable relief. C’est d’ailleurs le manque de cohérence entre les récits qui accentue le fait que l’on se retrouve devant des textes plutôt décevants et sans réel intérêt.

Après une première lecture en solitaire décevante, j’ai proposé à ma fille de 6 ans de lui lire les cinq premières aventures des « chipies ». Elle a adoré ! Les histoires sont courtes, le texte est bien écrit et elle est parvenue à se projeter dans quelques années à réaliser les mêmes actions avec sa petite soeur qui n’a encore que deux ans (alors qu’elles sont déjà de véritables chipies !!!). Alors qu’il s’agit habituellement d’un moment de plaisir que j’essaie de prolonger le plus possible (avec le désaccord total de la maman qui m’attend pour regarder Top Chef – diffusé le lundi à 20h20 en Belgique), je ne suis pas parvenu à partager l’enthousiasme de ma princesse.

Voici un court extrait qui met en avant le manque de réalisme qui m’a marqué tout au long de cette lecture.

Capture d’écran 2020-03-02 à 20.45.21

Les illustrations sont rares. Une illustration par histoire. Il s’agit d’un album destiné à des enfants de 7 à 12 ans. Il est alors nécessaire de proposer des dessins qui ne peuvent aboutir que sur un « Waouw » de l’enfant qui les admire. Coralie Buat possède un talent que je n’aurai probablement jamais et pourtant je ne peux m’empêcher de trouver le résultat plutôt enfantin et qui trouverait une place idéale auprès d’enfants plus jeunes.

Les illustrations manquent de subtilités et sont trop « séquencées ». Une ligne pour séparer l’eau d’une étendue d’herbes, manque de profondeur et de détails, quelques erreurs de mise en page, … des petits points à améliorer qui nuisent au côté « addictif » habituellement très présent auprès d’un jeune public.

Capture d’écran 2020-03-02 à 20.49.17

Malgré ses petits défauts, je retiens que cet album est destiné à de jeunes lecteurs qui trouveront de nombreuses histoires et des jeunes filles qu’ils vont adorer découvrir au fil des pages. Tout est réuni pour donner aux enfants l’envie de lire et c’est tout ce qui compte.

Les points positifs

  • Des histoires simples, adaptées au public visé.
  • Le texte est bien écrit et ne nécessite pas l’intervention des parents pour être compris.

Le point négatif

  • Il s’agit plutôt d’une succession d’histoires à lire plutôt que d’un album de jeunesse.
  • La couverture nous « des bêtises ». Mais où sont-elles donc ?
  • Utilisation de couleurs franches et nettes. L’enfant se rend compte qu’il s’agit d’un dessin et l’immersion est rendue plus difficile.

Ma note pour cette lecture : 13/20

 

Faisons gagner la vie !

En cette année 2020, j’ai souhaité renouveler ma volonté de soutenir le Télévie (lutte contre la leucémie et le cancer). L’année 2019 s’est soldée par un don personnel de 2000€. En ce début d'année, j’instaure un moyen qui vous permettra, sans aucune obligation, de prendre part à cette initiative en faisant un don de 0.10€.

€0,10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.