Les enfants d’Aliel, Tome 2 : Le cheval de feu – Sara Schneider

Auteur : Sara Schneider
Éditions : Le chien qui pense (auto-édition)
Genre : Fantasy / Jeunesse
Année de publication : 2019
 

Synopsis :

Les Synalions se croient à l’abri au sein de la Horde des Vents Levés, chez les éleveurs de chevaux. Mais Orga veille et les feux de camp pourraient bientôt éclairer une autre danse que celle de la cérémonie du cheval de feu. Des guerriers durnachs tournent leurs armes contre leur propre peuple.

La quête du dernier Synalion prend l’allure d’un galop effréné et le tumulte des émotions chahute la fragile cohésion du groupe. Si Irika s’embrase, Carson s’efface, Nouak se disperse et Lilas fait face à des décisions qui bouleversent ses principes.

Qui d’autre qu’elle, parmi ses coéquipiers, le mercenaire Vionel ou son frère Jaz en fera les frais??

Présentation de l’auteure :

Sara Schneider nous vient du Jura Suisse. Passionnée de littérature fantastique, amatrice des oeuvres de Robin Hobb ou David Eddings, elle aime raconter des histoires centrées sur les personnages. Elle privilégie une écriture fluide et rythmée où l’objectif et d’offrir aux lecteurs autant de plaisir qu’elle a éprouvé pendant la phase de l’écriture.

Son parcours professionnel est atypique. Etudes de lettres en langues étrangères. Boulot auprès d’un fournisseur d’accès internet américain. Entreprises de création de sites Web tant en menant une vie familiale bien remplie. Ce n’est que sur le tard qu’elle entreprends de se lancer dans l’écriture, avec Les enfants d’Aliel, sa première publication.

Je dois également vous avouer que l’auteure voulait m’obliger à recevoir son deuxième roman gratuitement ! Sara Schneider est têtue (comme tous les suisses ?) mais je le suis encore plus !!! Nous avons trouvé l’arrangement suivant : je me procure ce deuxième tome à mes frais, et le troisième aussi me sera offert 😀.

Mon avis :

Après de nombreux mois à me consacrer à mes partenariats et à alléger ma pile à lire, j’ai enfin trouvé le temps  de lire le deuxième tome de la saga Les enfants d’Aliel. Une erreur à ne pas commettre si vous lancez dans cet aventure.

En lisant le résumé du premier roman proposé par l’auteure au tout début, j’étais incapable de comprendre ce que j’étais en train de lire au point de me demander si j’avais réellement lu le tome 1 ?!? Alors que cela partait d’une bonne intention, je trouve que ce petit rappel très dense et condensé au maximum embrouillera les lecteurs qui n’enchaînent pas les romans d’une même saga les uns après les autres.

Malgré cette crainte d’avoir oublié une lecture que j’avais tant aimée, à peine les premières lignes du premier chapitre lu, je me suis surpris à être immergé immédiatement auprès des personnages et en étant capable de me remémorer le moindre petit détail des précédents aventures de ces jeunes héros.

Sara Schneider possède le don rare de donner vie à une succession de mots à la manière d’un témoin qui est en train de conter ce qu’il est en train de regarder. Cette grande maîtrise m’a permis d’être totalement immergé dans l’histoire et de me considérer comme une sorte « d’esprit » qui accompagne les héros à leurs côtés sans pouvoir, à mon plus grand regret, intervenir.

Malgré un attachement pour l’ensemble des enfants d’Aliel, chaque lecteur pourra s’identifier, plus ou moins fortement, avec un personnage en particulier. C’est donc, tout naturellement, que je me suis facilement reconnu auprès de Lilas qui préfère le dialogue à la violence. L’âge avancé de Sara Schneider est compensé par une plume fluide, authentique, vivante et à l’image de la jeunesse actuelle.

Je possède une toute petite réserve sur la longueur des chapitres. Avec une moyenne de 40 minutes par chapitre, il fallait s’assurer de trouver le temps nécessaire pour ne pas être interrompu. En compagnie de deux jeunes filles de 6 (dans 4 jours ^^) et de 2 ans, j’étais dans l’obligation de lire après 20H30 dans un état de fatigue extrême. Malgré de nombreux dialogues, j’étais à la limite d’être tenté de sauter quelques passages descriptifs qui ralentissaient le rythme  d’une intrigue pourtant rapide.

Le dénouement final est tout aussi sadique que dans le premier roman ! Alors que j’espérais, secrètement, obtenir l’information que je convoitais et vers laquelle l’auteure semblait nous amener, le roman se termine sur une phrase exceptionnelle tortueuse. Envoyez-moi donc la suite immédiatement !!! 🤣 😂 😆 

 

Les points positifs

  • Une plume qui nous entraine dans son univers à l’aide d’un texte simple et complexe à la fois.
  • Une intrigue addictive où l’on obtient de nombreuses réponses aux questions que l’on se posait au départ.
  • Des personnages attachants.
  • Un cliffhanger à couper le souffle.

Les points négatifs

  • La longueur des chapitres.
  • La présence d’un résumé. Pratique pour les petites mémoires, mais trop condensé pour les autres au point de mettre un doute sur leurs souvenirs.

Ma note pour cette lecture : 19/20

D’autres blogueurs en parlent :

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.