Cédric, tome 1 : Premières classes – Laudec / Cauvin

Auteurs : Raoul Cauvin et Laudec (Tony de Luca)
Éditions : Dupuis
Genre : Bande dessinée
Année de publication : 1989
 

Synopsis :

Cédric, c’est un petit nouveau dans le village, il habite la maison à la sortir du village.
Il vit avec son grand-père, son père qui vend des carpettes, et avec sa mère.

Il vient juste de devenir ami avec Christian, un enfant du village.
Cédric est amoureux de mademoiselle Nelly, le problème c’est que c’est son institutrice, et elle est fiancée.

Un album composé de plusieurs petites histoires…

 

L’univers de Cédric :

Résultat de recherche d'images pour "Cédric BD les personnages"

Résultat de recherche d'images pour "Chen Cédric"Résultat de recherche d'images pour "Christian Cédric"

Mon avis :

La première chose qui frappera un lecteur de 2019, ce sont ces dessins vieillots, ces traits incertains et des visages horribles et les yeux sont représentés par un « simple » point noir.

Néanmoins, il faut être suffisamment réfléchi pour prendre du recul et se dire que cette Bande dessinée fête ses trente ans et qu’il s’agit là du tout premier album où il n’était pas encore question d’en faire une série exceptionnelle et mythique. Je dois même vous avouer avoir une préférence pour la BD de 1989 qui dénote totalement avec la couverture que je vous présente en ce début d’article qui a été refaite entièrement pour satisfaire aux exigences de 2019.

Résultat de recherche d'images pour "Cédric tome 1 1989"

Dupuis a-t-il peur de proposer la couverture originale ?

C’est un véritable voyage dans le passé que nous effectuons aux côtés des personnages que nous suivons tous (du moins pour les vieux) depuis déjà trois décennies. Ces nombreux dessins hésitants et vieillots me poussent à croire que j’ai connu Cédric quand il était plus jeune (alors qu’il n’a jamais vraiment grandi) et ce dernier a évolué au fil des albums tant émotivement, qu’intellectuellement et physiquement.

J’apprécie beaucoup ce choix de proposer plusieurs histoires en une seule bande dessinée et c’était très innovateur à l’époque où l’on appréciait les BD où chaque planche correspondait à un gag. Les auteurs nous permettent de nous installer dans une espèce d’intrigue dont on a hâte de connaître le dénouement.

La plus grande réussite de ce premier tome (et de tous les suivants), c’est Pépé !!!

Résultat de recherche d'images pour "pépé cédric"

J’avoue que le personne était physiquement plus proche du légume que l’on s’imagine quand on parle de vieillard tant il semble à la lisière de la mort à cause de sa démarche lente, courbe et au physique à la limite de la décomposition.

Toutefois, il est pour moi, adulte, le moteur de cette bande dessinée et toutes ses interventions sont hilarantes, davantage encore lorsqu’il entre dans un fou rire que tout lecteur de Cédric se souviendra pour l’éternité.

Cette sympathie que l’on éprouve à son égard est accentuée par la rivalité avec Robert, le vendeur de carpette devenu, le temps d’un gag, un astronaute de renommée mondiale. Le tout accompagné d’un arbitre, Marie-Rose (maman de Cédric) qui n’hésite pas à démontrer à « ses » hommes que les dragons existent vraiment.

J’aime beaucoup ce premier album qui se centre davantage sur la famille de notre jeune cancre. Même si j’ai hâte de redécouvrir le troisième tome avec l’apparition de Chen (et de nombreux gags en « extérieur »), c’est un choix judicieux de nous immerger dans la vie intime d’une famille pas si ordinaire.

Les points positifs

  • L’hésitation que l’on ressent dans les dessins de la bande dessinée. Cela donne, à nous les vieux ayant vécu l’évolution de Cédric, un certain dynamisme à ce jeune garçon qui ne vieillit pas (physiquement) en trente année. Cette évolution des dessins donne nous confère une sensation d’évolution immersive.
  • La BD est répartie en gags de plusieurs pages et donc bien plus efficace que « une planche, un gag ».
  • Beaucoup de lecteurs se reconnaitront dans ce petit cancre.

Le point négatif

  • L’utilisation d’une nouvelle couverture avec les éditions récentes.

Ma note pour cette lecture : 20/20  

Il est très difficile, si l’on prend en compte que la BD vient de fêter ses 30 ans, de ne pas tomber sous le charme de Cédric et son Pépé loufoque. Hâte de se replonger dans la suite de ses aventures et l’apparition de nouveaux personnages emblématiques.

 

 

Faisons gagner la vie !

En cette année 2020, j’ai souhaité renouveler ma volonté de soutenir le Télévie (lutte contre la leucémie et le cancer). L’année 2019 s’est soldée par un don personnel de 2000€. En ce début d'année, j’instaure un moyen qui vous permettra, sans aucune obligation, de prendre part à cette initiative en faisant un don de 0.10€.

€0,10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.