Narcisse versus Lollaloca – Pascale Leconte

Auteure / Illustratrice : Pascale Leconte
Éditions : Auto-édité
Genre : Jeunesse / Fantasy
Année de publication : 2017
 

Synopsis :

Comment être heureux malgré nos doutes, nos questionnements sur nous-mêmes afin de trouver notre place dans cette société ?

 

Elisa Lallie est invitée à suivre une formation dans un village dont elle n’a jamais entendu parler…

 

En pénétrant dans ce lieu haut en couleur, Elisa découvre un endroit où les habitants affichent leurs différences avec panache. »

 

Remerciements :

Je remercie chaleureusement Pascale Leconte d’avoir eu l’amabilité d’accepter ma demande d’obtenir Narcisse versus Lollaloca via la plate-forme Simplement.Pro.

 

Mon avis :

Lorsque je parcourais les très nombreux Service Presse proposés sur Simplement.Pro, je me suis arrêté sur Narcisse versus Lollaloca de Pascale Leconte sans trop savoir pourquoi. Une couverture étrange, un titre mystérieux et un synopsis beaucoup trop court. Tout le contraire de ce que je recherchais. Et pourtant, à l’image de L’autre village et de sa célèbre Journée de l’opposé, je ne pouvais pas ne pas avoir ce roman au point de l’avoir rajouté dans mon panier Amazon en attente d’un éventuel refus de l’auteure. Mon « audace » m’a permis de découvrir une très belle plume.

C’est d’ailleurs le point fort de ce roman. Pascale Leconte possède un don très rare et se situe à la hauteur de J.K. Rowling. Elle est parvenue à m’emporter totalement dans son univers, dans le monde loufoque de ses personnages en toute simplicité. Elle a réussi à trouver les mots justes pour happer ma curiosité et où j’avais l’impression d’être l’un des personnages de l’histoire.

Dès les premières pages, on se prend de sympathie pour l’héroïne à s’imaginer à ses côtés au moment où elle découvre son invitation à suivre une formation de deux ans dans un lieu totalement inconnu du monde, ou presque. L’auteure propose de se plonger un lieu atypique où l’on s’imagine bien vivre même si l’on en vient à regretter que l’héroïne parvienne à s’habituer aussi rapidement à son environnement tant le lecteur sera « perdu » pendant une grande partie du roman.

L’intrigue avance à une vitesse tout en n’avançant pas d’un chouya. Alors que les jours, les semaines et les mois s’enchaînent, j’étais constamment en train de me demander « Mais quand va-t-il se passer quelque chose ? Quand va-t-on voir apparaître l’élément perturbateur, le méchant de l’histoire ? Alors que j’ai dévoré ce roman en quelques heures seulement, je me suis rendu compte, en le refermant, qu’il n’y a pas vraiment de rebondissements en cours de route et qu’il faut attendre les toutes dernières pages pour entrevoir les objectifs de l’auteure.

Il s’agit d’un excellent premier tome d’introduction qui pose, avec justesse, les bases d’une intrigue bien plus complexe et que j’ai hâte de découvrir. Le cliffhanger final permet d’imaginer de nombreux scénarios possibles où les rêves de l’héroïne prennent tout leur sens.

Je regrette toutefois une mise en page moins « traditionnelle ». L’auteur a fait le choix de ne pas effectuer un retrait du texte en début de chaque paragraphe (alinéa) et cela m’a visuellement dérangé d’avoir un texte bien droit à gauche et décousu à droite. A noter également quelques coquilles qui passeront inaperçues à moins d’être obnubilé par les règles complexes de notre langue française (pourquoi ne pas arriver à mettre mon côté enseignant correcteur sadique de côté ?!?!).

Les points positifs

  • Une plume addictive comme on en croise très rarement.
  • Un univers atypique, qui ne copie aucun style connu.
  • Des personnages surprenants et attachants.
  • Des possibilités infinies pour les prochains romans de la série.
  • Le roman est enrichi d’illustrations enfantines qui enrichissent le récit.

Les points négatifs

  • L’absence d’alinéas (pour tous les paragraphes).
  • Une intrigue qui n’avance pas réellement. Il s’agit plutôt d’un roman d’introduction.
  • Les chapitres sont coupés par les illustrations. Mise en page à améliorer.

Ma note pour cette lecture : 17/20

Alors que je ne m’arrête habituellement pas sur un tel ouvrage, je suis très heureux d’avoir été happé par une attraction mystérieuse. J’ai découverte la plume de Pascale Leconte qui, à bien des égards, est exceptionnellement humaine et authentique.

D’autres blogueurs en parlent également :

Faisons gagner la vie !

En cette année 2020, j’ai souhaité renouveler ma volonté de soutenir le Télévie (lutte contre la leucémie et le cancer). L’année 2019 s’est soldée par un don personnel de 2000€. En ce début d'année, j’instaure un moyen qui vous permettra, sans aucune obligation, de prendre part à cette initiative en faisant un don de 0.10€.

€0,10

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.