Enola et les animaux extraordinaires – 3. Le kraken qui avait mauvaise haleine – Joris Chamblain / Lucile Thibaudier

Auteurs :  Joris Chamblain / Lucile Thibaudier
Genre : Bande-dessinée
Année de publication : 2017
 

Synopsis :

Un Kraken terrorise les pêcheurs et détruit les mâts de leurs bateaux. La capitaine Barbiche part en quête de la récompense offerte à celui qui s’attaquera au poulpe géant.

Enola se jette à l’eau pour soigner le kraken ; y arrivera-t-elle avant l’intervention du terrible Barbiche ?

Mon avis :

Je ne croyais qu’une BD aussi courte, à un prix exorbitant et une intrigue aussi banale puisse encore exister après la médiocrité de deux premiers albums. Alors que le fil conduction de cette saga était prometteur, on tombe rapidement dans une histoire pour les enfants et sans la moindre structure.

Les cases s’enchaînent sans réelle cohésion, l’histoire du kraken a soigner est loufoque et sans le moindre « réaliste ». On a, en effet, constamment conscience qu’il s’agit de fiction sans la moindre possibilité de s’immerger aux côtés de cette jeune fille qui soigne les animaux extraordinaires et dont on ne connait, finalement, pas grand chose.

Résultat de recherche d'images pour "Le kraken qui avait mauvaise haleine"

Le nombre de chroniqueurs de cette saga est à l’image de la qualité de cette dernière. Une vingtaine pour le premier album, 5 pour le deuxième et finalement 3 pour celui-ci…

Les points négatifs

  • Illustrations hésitantes.
  • Traits d’humour trop légers et qui ne font pas réagir les jeunes lecteurs.
  • Intrigue plate et sans réelle surpris.
  • Le prix. 10,70€ pour 32 pages pour une BD peu connue et au succès très mitigé. Quand on sait que le dernier Astérix est à 9,90€ pour 50% de pages supplémentaires…
  • Aucune information données sur le passé de l’héroïne et moins encore de l’univers mis en place par les auteurs. Monde magique ? Pouvoirs de parler aux animaux ?
  • Savez-vous que Enola était le nom d’un bombardier tristement célèbre pour avoir lâché la première bombe atomique à Hiroshima le 6 août 1945 ?

Ma note pour cette lecture : 3/20

Grosse déception pour une BD que je voulais absolument lire après avoir découvert Joris Chamberlain à travers la série « Le carnet de Cerise ». Je ne manquerais pas d’accorder une ultime chance à cette héroïne un peu « banale » de faire ses preuves dans le prochain album.

Ce que d’autres blogueur en pensent :

Chroniques des deux premiers albums :

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.