Ghost in Love – Marc Lévy

Auteur : Marc Lévy
Éditions : Robert Laffont / Versilio
Genre : Contemporain / Romance
Année de sortie : 2019
 

Synopsis :

Ils ont trois jours à San Francisco.

Trois jours pour écrire leur histoire.

Que feriez-vous si un fantôme débarquait dans votre vie et vous demandait de l’aider à réaliser son vœu le plus cher ?

Seriez-vous prêt à partir avec lui en avion à l’autre bout du monde ? Au risque de passer pour un fou ?

Et si ce fantôme était celui de votre père ?

Thomas, pianiste virtuose, est entraîné dans une aventure fabuleuse : une promesse, un voyage pour rattraper le temps perdu, et une rencontre inattendue.

 

Mon avis :

Je tiens à rassurer les sceptiques et « anti Marc Lévy ». Oui, il s’agit d’un roman très court où l’utilisation d’une grande police et de grandes marges permet de proposer un roman de plus de 300 pages alors qu’il pourrait tenir en moins de 200 pages. Oui, il s’agit d’une intrigue qui est construite selon le même schéma que les précédents livres où tout finit par s’arranger.

Et pourtant, il s’agit une nouvelle fois d’un coup de coeur. Marc Lévy, grâce à une plume très douce et linéaire est parvenu à me happer dès les premières pages et instaurer une  addictivité surprenante malgré l’absence de cliffhanger en fin des chapitres. Ces derniers, très courts, accentuent également l’avancement de l’intrigue où il n’y a aucun temps mort.

Malgré un thème très compliqué à aborder, l’auteur nous propose de vivre une histoire atypique et parsemée de traits d’humour intéressants avec une telle réalisme que cela en devient déconcertant. Et si Marc Lévy et son personnage principal étaient une seule et même personne ? Je me suis sérieusement mis à douter de la véracité de certains passages au point d’espérer recevoir la visite d’un être cher disparu et pouvoir ainsi lui rendre un service loufoque et inattendu.

On se prend rapidement d’affection pour Thomas, personnage principal de Ghost in Love et l’identification est presque immédiate. Toutefois, Marc Lévy ne parvient toujours pas à proposer une intrigue sur le sol français plus de quelques dizaines de pages. Peut-être pour le prochain roman ?

Alors que je ne cours pas après les partenariats, j’ai ressenti une certaine déception de ne pas avoir, comme les 6 dernières années, reçu le roman de la part des éditions Robert Lafont. Ou du moins, j’aurais bien aimé en être informé.

Les points positifs

  • Une intrigue addictive.
  • Immersion immédiate.
  • Traits d’humours indispensables au thème abordé, la mort.
  • Une plume légère et qui provoque de belles émotions.

Le point négatif

  • Monotonie des scénarios proposés par l’auteur.

Ma note pour cette lecture : 20/20

Après de nombreuses années à bouder Marc Lévy, je ne parviens plus, depuis presque 6 ans, à lâcher ses romans avant de les avoir terminé.

Quelques chroniques d’autres blogueurs :

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.