L’angle de lacet – Ben Lerner

Auteur : Ben Lerner
Éditions : Joca Seria
Genre : Poésie 
Année de sortie : 2020
 

Synopsis :

Angle de lacet, livre de poésie ambitieux, est une longue méditation sur la commercialisation de l’espace public et de la parole. Combinant perspicacité philosophique et expérience poétique, indignation politique et expérience personnelle, les poèmes en prose de Lerner examinent comment les technologies de visionnage – la photographie aérienne en particulier – nourrissent notre image d’une culture spectaculaire.

 

Remerciements :

Je tiens à remercier les éditions Joca Seria pour l’envoi de cet ouvrage dans le cadre de la Masse Critique proposée par Babelio. Cette dernière m’a permis de découvrir des textes que je n’aurais jamais pris la peine de lire de mon initiative.

Mon avis :

Cet ouvrage est très particulier et nécessite une grande culture générale, mais surtout d’un état d’esprit très ouvert. Ben Lerner nous propose une succession de poèmes très complexes qui mettent en avant les tares de la société du XXIe siècle.

PARTOUT EN AMéRIQUE, sous terre et à la surface, dans des immeubles en flammes et des puits profonds, des avions détournés et des mines effondrées, les gens utilisent leurs téléphones portables pour obtenir, non de l’aide ni de l’air ou de la lumière, mais des informations.

Ben Lerner, à travers des textes pointus, essaie de nous faire prendre conscience qu’il est parfois nécessaire d’adopter un point de vue différent si l’on veut se rendre compte des vérités. C’est d’ailleurs toute la symbolique du titre de ce livre. Saviez-vous que le lacet est un mouvement de l’avion ? Qu’il consiste en un mouvement latéral du nez de ce dernier ? Mais surtout qu’on ne peut l’apercevoir qu’en se plaçant en dessous ou au-dessus de l’objet volant ?

La traductrice, Virginie Poitrasson, propose des traductions parfaitement maitrisées. Il s’agit d’un ouvrage bilingue où le texte en anglais est opposé à sa version française. Alors que je parle couramment la langue de Shakespeare, je suis émerveillé par la subtilité lors du passage à la langue de Molière.

Son rôle se s’arrête pas à la traduction ! Virginie Poitrasson nous propose une postface qui nous permet de mieux comprendre certains poèmes. Ces derniers ne sont pas accessibles au commun des mortels où l’on se demande vraiment si l’auteur lui-même comprenait ce qu’il était en train d’écrire.

PEU IMPORTE LA TAILLE DU JOUET QUE VOUS FABRIQUEZ, un enfant trouvera toujours le moyen de le mettre à la bouche. Il n’y a pratiquement aucun élément de l’aire de jeu qui n’ait été dans la bouche d’un enfant. Toutefois, la première cause de mort par étouffement, pour les adultes comme pour les enfants, est le ballon rouge. Rien que l’année dernière, chaque américain est mort étouffé par un ballon rouge.

Toutefois, même si on prend le temps de nous expliquer certains textes, cette lecture ne peut que donner l’impression que le lecteur est un idiot qui ne comprend pas grand chose. On nous annonce des poèmes, on se retrouve avec des textes philosophiques. On nous propose d’avoir un oeil nouveau sur certains aspects de la vie, on se retrouve avec la constatation que la première cause de mort par étouffement est le ballon rouge…

Je ne peux pas clamer qu’il s’agit d’un livre qui restera dans la mémoire, mais il permet de plonger le lecteur dans un doute inédit, celui d’être incapable de comprendre sa propre langue maternelle.

Les points positifs

  • Un ouvrage atypique.
  • Ouvrage bilingue.
  • Postface de la traductrice.

Les points négatifs

  • Les textes sont très souvent incompréhensibles et sans réel intérêt.
  • J’étais impatient de découvrir des poèmes. Où sont-ils ?
  • Pas de liens entre les différents textes.

Ma note pour cette lecture : 13/20

Je suis très mitigé après cette lecture atypique. Il vous faudra beaucoup de courage pour le terminer d’une traite comme je l’ai fait (attention au mal de tête). Certains textes sont plaisants et parleront aux lecteurs. D’autres sont imbuvables et à la portée d’une poignée d’élus. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.