Gardiens des Cités Perdues, tome 4 – Shannon Messenger


Éditions : Lumen
Genre : Fantasy / Jeunesse
Année de publication : 2016
 

Synopsis :

Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour !

Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.

Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger !

D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

 

Mon avis :

Lorsque l’on aborde un quatrième roman d’un saga fantasy jeunesse, nous les vieux qui avons lu Harry Potter avant la sortie sur les écrans, on ne peut pas s’empêcher de repérer les similitudes avec l’oeuvre de J.K. Rowling. Apparait alors un sentiment très contradictoire. D’un côté, on ne peut qu’être outré d’une telle infamie. De l’autre côté, sans HP, nous n’aurions peut-être pas eu droit à cette saga merveilleuse, Gardiens des Cités Perdues.

  • Une héroïne principale, accompagnée de deux garçons.
  • Un triangle amoureux
  • Une organisation secrète
  • Un « méchant » qui est « gentil »
  • Des identités secrètes inattendues

La liste des similitudes avec HP aurait pu être bien plus longue. Malgré ces dernières, Shannon Messenger nous convie à rentrer dans son univers et dans celui de ses personnes. Il n’y aucun doute : Elle s’est inspirée de J.K. Rowling. Mais à moins d’y faire vraiment attention, l’auteure parvient à nous le faire oublier assez facilement.

Alors que l’on pouvait s’attendre à une nouvelle « année » dans son établissement scolaire, Sophie Foster nous fait la joie de rejoindre le Cygne Noir afin de libérer celui qui détient tous les secrets des trois premiers romans : Prentice. Il fallait s’y attendre, après plus de 400 pages, la plupart de nos questions nous restées sans réponse.

Et malgré cette lenteur dans la distribution des informations recherchées par ses lecteurs, l’auteur parvient à nous proposer un texte fluide, sans temps morts où les événements et rebondissements s’enchaînent à une vitesse adaptée aux jeunes lecteurs. On pourrait penser que certains passages sont inutiles, sans intérêt. Et pourtant, les 50 dernières pages nous prouvent le contraire tant son dénouement est parfaitement construit autour de toutes les informations reçues en cours de route.

Les points positifs

  • Une construction terriblement bien pensée.
  • Ecriture fluide, simple et accessible à tous.
  • Nous connaissons l’identité de Mr Folke !!!
  • Immersion totale et immédiate.

Le point négatif ?

  • Alors que j’en parlais en point négatif lors de ma précédente chronique : Fintan. Mes craintes d’adultes sont donc confirmées, l’auteur n’est pas parvenue à me surprendre.

Ma note pour cette lecture : 18/20

Une très bonne lecture destinée à un jeune public désireux de passer un agréable moment en compagnie de personnages qu’il affectionne de plus et plus et de roman en roman. Malgré un rapprochement de Harry Potter et un manque de surprise pour un lecteur attentif, Shannon Messenger parvient à nous plonger dans un univers que l’on aimerait connaitre.

Quelques blogs qui en parlent également : 

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le troisième tome :

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le deuxième tome :

Pour ceux qui veulent découvrir quelques chroniques sur le premier tome :

 

Un commentaire

  1. Twogirlsandbooks

    Tout comme toi, j’ai vu beaucoup de similitudes entre Harry Potter et Gardiens des cités perdues mais celles dont tu parles ne sont pas celles qui m’ont le plus frappé.
    C’est plutôt la grande ressemblance entre Sophie et Harry qui me frappe que ça soit au niveau du caractère ou de leur vie.
    En tout cas, j’ai beaucoup aimé ce quatrième tome 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.