Le fabricant de poupées de Cracovie – R.M. Romero

Auteur : R. M. Romero
Éditions : Gallimard Jeunesse
Genre : Jeunesse / Adulte , « Fantastique », « Historique »
Année de sortie : 2018

Synopsis 

Pologne, 1939.

Un soir, une poupée du nom de Karolina prend vie dans l’atelier de Cyryl, le fabricant de jouets. La joie et le courage de la petite poupée enchantent le quotidien de l’homme solitaire.

Karolina lui apprend que le monde des poupées d’où elle vient est en guerre, tout comme celui des hommes.

En ces temps sombres et tourmentés, la magie de Karolina et de Cyryl suffira-t-elle à protéger ceux qu’ils aiment ?

Mon avis :

Mon grand-père est né le 1er avril 1936 à Chrzanow Koscielec, à quelques kilomètres de Cracovie. Très rapidement, sa famille décide de quitter ce pays et de rejoindre la Belgique. Même si cela était de notoriété publique, il n’est jamais rentré les détails de ces jeunes années passées en Pologne.

Nous savons tous (du moins je l’espère) que la seconde guerre mondiale a débuté en 1939 lorsque l’Allemagne envahit la Pologne dans l’optique d’agrandir son territoire. Toutefois, il est certain que ce roman permettra à de nombreuses personnes de (re)vivre les moments les plus tragiques de l’humanité. Comment en est-on arrivé à exterminer plusieurs millions de juifs sur les dires d’un seul homme ?

L’auteure, à travers une histoire fantastique, parvient à nous immerger à Cracovie, et ce que l’on y découvre dépasse tout ce que l’on peut imaginer. Certains diront que les livres d’Histoire sont là pour ça. Néanmoins, R.M Romero est parvenue, en plus de la description des événements, à apporter une touche très personnelle, un peu comme si, par magie, le lecteur se retrouve dans ce merveilleux magasin de fabricants de poupées. Elle parvient à nous faire vivre des émotions que personne ne souhaite connaitre.

Parallèlement à cette immersion histoire, l’auteure a l’intelligence d’user d’un « emballage fantastique » pour apporter une dimension sentimentale supplémentaire. Les lecteurs les plus âgés savent pertinemment que Karolina, poupée « vivante », n’existe pas. Et pourtant, ils auront envie d’y croire, un peu comme s’il s’agissait d’un mauvais rêve dont on voudrait changer le cours des choses.

Gallimard Jeunesse propose ce roman à partir de 10 ans. A moins de tomber sur un enfant mature, intéressé par l’histoire et envieux de connaitre le destin tragique de millions de personnes, il ne me semble pas judicieux de mettre ce livre entre les mains d’un enfant de moins de 15 ans.

Il m’a semblé être face à une plume subtile, où il n’est pas possible de lire le texte sans rechercher le sens caché des mots. L’auteure ne se contente pas de raconter une histoire. S’il l’on ne cherche pas à comprendre l’implicite, il s’agira d’une lecture très compliquée pour les plus jeunes. Certains seront mêmes incapables de dire que l’on parle de la Guerre 39-45…

Les points positifs

  • Des événements tragiques véhiculés par la Magie d’un Fabriquant de poupées. On apprend à vivre les événements de la Seconde Guerre Mondiale autrement qu’historiquement.
  • Souvent oubliées, la Pologne et l’année 1939.
  • Une immersion totale.
Le point négatif
  • Une plume très subtile, trop peut-être pour le public visé.

 

Ma note pour cette lecture : 19/20

Ayant un grand-père ayant fuit la Pologne, ce roman m’a permis de mieux comprendre la vie en 1939, dans un pays envahi par une Allemagne convaincue que la population juive devait disparaitre à tout jamais.

Ce roman parvient, grâce à un « emballage fantastique », à nous faire vivre des émotions inconnues et que nous espérons ne plus jamais avoir à revivre.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s