Trancher – Amélie Cordonnier

Auteur : Amélie Cordonnier
Éditions : Flammarion
Année de sortie : 2018
Je tiens à remercier les Editions Flammarion, ainsi que Amélie Cordonnier, de m’avoir fait confiance en m’envoyant gracieusement ce roman (accompagné d’une jolie dédicace personnalisée).
 

Synopsis :

Cela faisait des années qu’elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des couteaux n’avaient plus déchiré leur quotidien.

Mais un matin de septembre, devant leurs enfants ahuris, il a rechuté : il l’a de nouveau insultée. Malgré lui, plaide-t-il.

Pourra-t-elle encore supporter tout ça ?

Elle va avoir quarante ans le 3 janvier. Elle se promet d’avoir décidé pour son anniversaire.

 

Mon avis :

Roman très surprenant. Dès la première ligne, on se retrouve personnellement impliqué dans l’histoire grâce à l’utilisation du « tu ». Contrairement à ce que quelques avis littéraires soulignent, il ne s’agit pas réellement d’un tutoiement et assimile donc cette utilisation du « tu » place le lecteur dans une situation inconfortable, à la limite du « voyeurisme ».

Au contraire, la narratrice, principale victime de son propre récit, évoque son histoire personnelle comme si elle s’adressait à une autre version d’elle-même, une personne qui l’aidera peut-être à surmonter sa situation de vie actuellement. Certains lecteurs pourraient, à tord, se croire directement interpellé par l’histoire de cette femme qui côtoie un homme violent.

Une fois que l’on prend du recul par rapport à ce tutoiement, on découvre alors une histoire que l’on a trop souvent entendue et régulièrement mal comprise. N’avez-vous jamais pensé en entendant une femme vouloir rester avec son bourreau : « Pourquoi elle reste avec lui cette « folle » ? » Je dois bien avouer que je n’étais pas, moi-même, capable de comprendre les motivations à rester auprès d’une personne violente (aussi bien verbalement que physiquement).

Amélie Cordonnier parvient, grâce à son récit et ce fameux « tu », à se mettre dans la peau d’une femme emmurée dans sa détresse. Le lecteur peut même se retrouver totalement inefficace dans ce qu’il est en train de lire, aussi bien fictivement (dans ce roman) que dans sa vie quotidienne ! Maintenant que l’on arrive à approcher énormément ce problème habituellement ignoré de tous, on ne possède pas forcément les clés pour trouver une solution viable pour ces nombreuses victimes (hommes et femmes).

Malgré cette approche totale de ce fléau (comment peut-on ressentir autant de haine verbale contre un individu ?), il n’est pas impossible d’être attristé en sortant de cette lecture face à l’impuissance qui nous guettera lors nous rencontrerons à nouveau ce problème. Que faire ? Qui contacter ? Que dit la loi sur les insultes faites à son épouse ? Partir loin est-il est solution viable ?

L’auteure possède un talent certain et parvient à immerger totalement ses lecteurs grâce à une utilisation juste des mots, mais surtout grâce à une écriture très subtile.

Les points positifs

  • Un sujet « connu » que l’on découvre vraiment avec ce roman.
  • L’utilisation du « tu » permettant de proposer un style d’écriture unique.
  • Une immersion totale.
  • Des mots qui choquent et qui interpellent. L’auteure nous permet de mieux comprendre ce que l’on croyait connaitre.

Le point négatif ?

  • Un certain malaise lors de certains passages, peut-être un peu trop « réalistes » pour moi. Je me suis senti totalement désemparé face à la détresse de cette femme.

Ma note pour cette lecture : 20/20

Un roman d’exception qui permet aux lecteurs de mieux comprendre la détresse d’une femme soumise à la violence verbale où l’on avait tendance à fermer les yeux sur ce problème qui semble très facile à résoudre de premier abord. Amélie Cordonnier nous ramène les pieds sur terre. A nous tous de trouver les clés pour réagir dans une situation réelle.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s