Les stagiaires – Samantha Bailly

Auteur : Samantha Bailly

Editions : Milady

Année de publication : 2014

Synopsis :

On se retrouve en chaud d’entre eux.

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Quand la « génération Y » entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.

Mon avis : 

Sarah Bailly nous plonge dans le monde des stagiaires travaillant dans le milieu de l’édition.

Elle explique comment travaille un stagiaire pendant son stage en entreprise et comment ce dernier peut-être exploité par ses supérieurs hiérarchiques (ils ont une tonne de travail à faire, des horaires impossibles, on leur fait des listes avec ce qu’ils doivent faire pour la journée et la semaine,…) La communication est rare.

Nous allons suivre Ophélie, une jeune fille de 23 ans qui vient de Rennes et qui débarque dans la capitale, après avoir décroché un stage chez Pyxis. Celle-ci va devoir se battre pour trouver un logement, avec le salaire de misère que l’entreprise lui propose (400€ mensuels) Elle va travailler d’arrache-pied pour décrocher le CDD qu’elle convoite à la fin de son stage.

D’un autre côté, nous allons rencontrer également Arthur, qui a tout pour être heureux, il vit dans un milieu bourgeois, avec des amis et une petite amie qui ne pense qu’à lui. Celui-ci, par contre, ne fait que des conneries pour se rendre intéressant (trompe sa copine, ne fait que boire, …). Lui ne veut qu’une chose, s’amuser !!!

Ce que j’ai aimé dans le livre, c’est que Sarah Bailly nous parle des problèmes que les jeunes ont aujourd’hui pour trouver une stabilité dans le travail. A l’heure actuelle, nous devons déjà savoir faire des choses que nous n’avons pas appris à l’école. Nous sommes exploités par les employeurs qui nous proposent des contrats de remplacement, des contrats à durée déterminée et des contrats pour un stage. Quand ceux-ci prennent fin c’est rare quand nous avons un contrat à durée indéterminée.

La tournure humoristique apporte un côté « fictif » à cette histoire, tout en restant dans la parfaite réalité de la vie actuelle.

Une lecture très drôle, un bon moment de lecture.

Points positifs:

  • Histoire cohérente.
  • Problèmatique des jeunes pour trouver du boulot.
  • Mettre les jeunes face à la réalité après l’école.
  • Très humoristique.

Points négatifs:

  • Arthur est un peu trop lourd.
  • Mauvaise opinion véhiculée : jeunes = fêtards.
  • anglicismes trop présents.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s