Sept, tome 7 : Le dernier message – Shane Peacock

Auteur :  Shane Peacock
Éditions : Fleurus
Genre : Jeunesse / Aventure
Année de sortie : 2017

Synopsis :

Adam mène une vie sans éclats à Buffalo, aux États-Unis.

Lorsqu’il apprend que son grand-père l’envoie en mission en France, il se dit que c’est peut-être l’occasion d’impressionner Vanessa, dont il est secrètement amoureux, et de mettre du piquant dans sa vie.

Lorsqu’il arrive en France, Adam comprend qu’on lui a confié non pas une, mais trois tâches quasi impossibles à réaliser. Il découvre également un épisode sombre et honteux du passé de son grand-père pour lequel il doit présenter des excuses.

Au fur et à mesure qu’il progresse dans sa mission, le danger se fait de plus en plus grand.

Adam parviendra-t-il à atteindre son but?

Avant-propos :

Le synopsis de cette saga littéraire est très simple à comprendre. Un homme vient de décéder. Il est le père de cinq filles et grand-père de sept petits fils. Dans son testament, il laisse à chacun une enveloppe dans laquelle se trouvent les dernières volontés de leur aïeul.

Chaque tome sera accès sur l’un des petits-fils en train d’accomplir (ou d’échouer) la mission qui lui a été confiées. Chaque tome est écrit par un auteur différent autour d’un scénario unique. La saga est sortie en 2013, au canada. 4 longues années pour un tel chef-d’oeuvre sans que jamais je n’en entende parler, et vous ? Etes-vous aussi passé à côté de cette saga extraordinaire ?

Mon avis :

Ce roman est le septième et dernier tome de la série, et probablement le plus mystérieux. Adam reçoit différentes tâches à accomplir à travers des lettres dont le contenu ne doit être révélé à personne. Le petit-fils devra se débrouiller entièrement seul pendant cette aventure…

A l’instar du sixième roman, l’auteur nous propose de vivre davantage qu’une banale aventure d’un adolescent. Ce dernier sera confronté à diverses situations à la fois honteuses, surprenantes et dangereuses, le tout accompagné d’un questionnement interne existentiel : La quête de son identité. Pour parvenir à nous immerger dans ce roman, Shane Peacock met en avant des sujets actuels que les ados traversent tous un jour ou l’autre (l’amour, le rejet d’un parent, la volonté d’être au centre du monde, …).

La narration en « je » augmente le réalisme de cette histoire, qui je dois l’avouer est bien la plus improbable de toutes . Le lecteur pourrait avoir du mal à accrocher avec les tâches 2 et 3 qui sont très surprenantes. Et pourtant, on y adhère totalement grâce à une écriture remplie de passion. L’auteur nous parle de Saint-Exupéry, de Van Gogh, Mermoz,… avec une telle passion qu’on lui pardonne totalement le côté irréaliste de cette histoire.

Pour ceux qui s’attentent à avoir un final à couper le souffle peuvent passer leur chemin. J’aurais beaucoup apprécié que « Le dernier message » du grand-père soit un peu plus fort, mais surtout destiné à ses sept petits-fils. J’ai beaucoup de mal avec l’idée que les tâches ont toutes été réalisées individuellement sans que l’on nous propose un final réunissant tous les personnages.

Cette série littéraire permet de voyager, à travers les yeux de sept merveilleux jeunes hommes. On y passe de très bon moments, c’est tout ce que l’on demande quand on se lance dans la lecture : passer un bon moment.

Les points positifs

  • Une série littéraire à couper le souffle. Le scénario est inédit : 7 romans écrits par 7 auteurs différents, à partir d’un scénario unique.
  • Un personnage central qui veut prouver à son grand-père qui n’avait pas confiance en lieu qu’il fera tout pour accomplir ses dernières volontés.
  • Une aventure qui débouche dans un final surprenant, du moins pour l’intrigue de ce roman.
  • La narration en « je » accentue l’identification à l’histoire d’Adam.

Le point négatif ?

  • Un manque liaison entre ce roman et les autres, surtout pour un roman qui clôture une série de sept tomes.

Ma note pour cette lecture : 20/20

Encore une fois, le scénario à l’origine de cette série suffit à apprécier cette lecture.

On regrettera cependant le manque de lien avec les six précédents volumes. Nous aurions aimé une scène finale regroupant l’ensemble des petits-fils. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s