Sept, tome 5 : La clé du diable – Sigmund Brouwer

Auteur :  Sigmund Brouwer
Éditions : Fleurus
Genre : Jeunesse / Aventure
Année de sortie : 2017

Synopsis :

Victime de sévices corporels et psychologiques, Webb fuit la maison familiale pour vivre dans les rues de Toronto. Il assure sa subsistance en jouant de la guitare et en travaillant comme plongeur dans un restaurant.

Après avoir pris connaissance du testament de son grand-père, il s’envole vers le Grand Nord canadien, où le guettent bien des dangers.

Accompagné d’un guide, de deux touristes allemands et de sa fidèle guitare, Webb devra faire face à des événements douloureux du passé de son ancêtre qui l’amèneront à réfléchir sur sa propre existence… et sur son terrible secret.

Avant-propos :

Le synopsis de cette saga littéraire est très simple à comprendre. Un homme vient de décéder. Il est le père de cinq filles et grand-père de sept petits fils. Dans son testament, il laisse à chacun une enveloppe dans laquelle se trouvent les dernières volontés de leur aïeul.

Chaque tome sera accès sur l’un des petits-fils en train d’accomplir (ou d’échouer) la mission qui lui a été confiées. Chaque tome est écrit par un auteur différent autour d’un scénario unique. La saga est sortie en 2013, au canada. 4 longues années pour un tel chef-d’oeuvre sans que jamais je n’en entende parler, et vous ? Etes-vous aussi passé à côté de cette saga extraordinaire ?

Mon avis :

Ce roman est le cinquième tome de la série, et probablement le plus intense. Ce dernier aborde un sujet très sensible et malheureusement encore à l’ordre du jour : la violence. Webb, le petit-fils mis en avant, se retrouve seul, accompagné de sa guitare, afin de préserver sa mère d’une quelconque représailles d’Elliott, le beau-père violent.

Le grand-père lui propose une aventure très atypique, dans l’une des zones les plus froides de la planète afin de déterrer un secret enfoui depuis trop longtemps. L’intrigue de ce roman est très bien menée grâce à une écriture juste, simple comme il faut, où l’auteur nous immerge totalement dans l’histoire. Le lecteur est obligatoirement impatient de connaitre le dénouement final.

L’auteur nous propose également d’aborder un autre aspect que la quête du grand-père. Pour y arriver il utilise, avec parcimonie, de flash-backs permettant de comprendre le comportement de notre jeune héros. Ces derniers sont parfaitement intégrés au texte. Ils permettent de couper une intrigue linéaire et de nous identifier de plus en plus à Webb.

Sigmund Brouwer parvient à nous mettre dans la peau de ce jeune qui est parvenu à se sacrifier pour le bien de sa mère. Trop souvent, dans les médias, des histoires de violence ressortent où les faits sont analysés à la place du « criminel » (avouez que c’est beaucoup plus vendeur de parler des crimes commis que du ressenti des victimes, non ? Du moins, c’est ce que l’on constate dans nos médias) et où la victime est souvent incomprise, délaissée, …

Le final est spectaculaire. Toutes les craintes des lecteurs seront apaisées (certaines en bien, d’autres non) et tout se recoupe à la toute dernière page, plus précisément la toute dernière ligne. J’y ai même versé ma larme.

Les points positifs

  • Une série littéraire à couper le souffle. Le scénario est inédit : 7 romans écrits par 7 auteurs différents, à partir d’un scénario unique.
  • Un personnage central avec une histoire forte, très prenante. L’identification est immédiate.
  • Une aventure qui débouche dans un final très inattendu, très surprenant.

Le point négatif ?

  • La situation personnelle du héros est peut-être trop mise en avant au détriment de la quête laissée par le grand-père.

Ma note pour cette lecture : 20/20

Encore une fois, le scénario à l’origine de cette série suffit à apprécier cette lecture. Le personnage principal semble avec davantage de poids dans les romans précédents. Cela permet de rajouter un contenu que l’on n’a pas l’habitude d’aborder dans notre vie quotidienne.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s