La guerre des Clans, cycle I, livre I : Retour à l’état sauvage – Erin Hunter

couv44442626
Auteur : Erin Hunter
Éditions : Pocket Jeunesse
Genre : Jeunesse , Fantastique
Année de sortie : 2005

Synopsis 

Depuis des générations, fidèles aux lois de leurs ancêtres, quatre clans de chats sauvages se partagent la forêt.

Mais le Clan du Tonnerre court un grave danger, et les sinistres guerriers de l’Ombre sont de plus en plus puissants.

En s’aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu’il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers…

Mon avis :

J’ai toujours apprécié les longues sagas littéraires. Quand j’ai découvert La guerre des clans il y a 3 ans, j’ai sauté immédiatement sur ce premier tome du premier cycle. J’ai entamé directement la lecture une fois rentré chez moi, un jour de 2014… Après 2 pages, j’ai abandonné en me disant : JAMAIS !!! Imaginez une liste de 30 noms de chats différents, appartenant à 4 clans différents dont tous les noms sont similaire : Nuage de gris, nuage de ceci, plume de cela, étoile bleue, …

Trois ans plus tard, en vacances dans le Sud de la France (près de Béziers si vous souhaitez me rencontrer :p), j’ai pris ce roman, avec très peu d’espoir. Finalement, après une petite dizaine de pages seulement, j’étais en totale immersion avec ce monde créé par Erin Hunter. Une petite « claque » littéraire d’un roman très implicite.

En effet, la façade de ce roman ? Une histoire de chats qui se battent pour leur territoire respectif. L’histoire est très bien écrite et donne et donnera envie à tous les jeunes lecteurs de moins de 16 ans. Toutefois, pour un lecteur plus âgé, il y trouvera également son compte. L’auteure propose des thématiques très « adultes », l’amitié, le respect, la guerre, la trêve, le débat communautaire, … autant de sujets qui intéresseront tous les adultes, du moins je le présume.

Erin Hunter possède un véritable don pour l’écriture, où il est très facile de suivre le fil conducteur de son roman, malgré les nombreux chats. Le récit est très direct où les descriptions sont très rares et uniquement utilisées pour éviter les nombreuses répétitions des noms.

En ce qui concerne l’intrigue principale du roman … Waouw, très addictive. Il est presque impossible, sauf force majeure, d’interrompre sa lecture. J’avais une grande crainte dans ce roman, la fin. Je m’imaginais déjà un roman pas abouti où il était indispensable de lire le tome 2, 3, 4 et 5 pour connaitre le fin mot de l’histoire. Ce n’est pas le cas !!! Malgré une histoire générale sur les cinq tomes, chacun possède une fin propre à un scénario inédit pour chacun des ouvrages. C’est ce que nous avons tous aimé dans Harry Potter, vous allez l’apprécier également ici.

Je suis toutefois assez perplexe pour la suite. Vais-je arriver à me « farcir » 4 autres romans sur les chats pour finir ce cycle ? Puis ensuite, les 30 autres romans qui suivent ? Pas certain du tout, même si je vais tenter le challenge, rien que pour avoir une étagère complète de ma bibliothèque avec les romans de La Guerre des Clans.

Les points positifs

  • Une histoire addictive.
  • Un roman (une saga) qui convient principalement aux jeunes lecteurs, mais où les adultes y trouveront leur compte également.
  • Une écriture très fluide où les détails sont superficiels. L’intrigue avance rapidement.
  • De nombreux thèmes abordés très actuels.
Le point négatif

 

  • Trop de chats ?

 

Ma note pour cette lecture : 17/20

 Une lecture très agréable, remplie de bonnes surprises.

2 commentaires

  1. Telesia -Gourmandises Littéraires

    La saga d’Erin Hunter a été mon premier véritable coup de coeur, dès l’année de sa sortie. J’avais six ans alors. Le nombre conséquent ne m’a jamais gênée par contre. D’ailleurs, je les ai pratiquement tous lus en Français, et j’ai fait tellement de relectures que parfois, j’ai l’impression de tous les connaître! Le passage français à anglais a toutefois été compliqué: les noms sont différents et parfois pas vraiment ressemblants. Mais ce n’est pas la question. Au fond, je pense que tous ces noms ont également un certain charme: pour une personne qui cherche à vraiment se plonger dans une histoire qui dure, ça donne et du contenu, et une impression de cohésion. C’est la petite fille en moi qui parle, mais les chats d’Erin Hunter étaient et sont encore, pour moi, une grande famille dans mes rêves.
    Voilà, c’était mon petit avis personnel!
    Bonne soirée et bon week-end 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s