Là où ça fait mal – Edgar Cosma – Partenariat Onlit Editions

couv55305050
Auteur : Edgar Kosma
Éditions : ONLIT
Genre : Adulte, Contemporain
Année de sortie : 2016
Cette lecture est un partenariat avec une maison d’édition ONLIT Editions. Je tiens à les remercier de m’avoir accordé leur confiance en me proposant cette lecture.

 Présentation de ONLIT – Editions :

ONLIT Editions est une maison d’édition belge créée par Edgar Kosma et Pierre de Mûelenaere. ONLIT Editions se consacre à explorer et diffuser la création littéraire contemporaine.

ONLIT Editions est une maison d’édition à compte d’éditeur qui ne publie que de la littérature contemporaine inédite : romans et recueil de nouvelles. Nos livres font l’objet d’une sélection rigoureuse et d’un travail collaboratif avec l’auteur auquel nous ne demandons aucune participation financière.

Synopsis – Présentation de la maison d’édition :

« C’est l’histoire d’un type qui fait une série de rêves, tous plus bizarres les uns que les autres, au cours desquels il perd à chaque fois un doigt. Et à la fin, comme dans toute bonne histoire, il y a une mauvaise chute. Entre mécanique absurde poussée à l’extrême et récit fantastique, Edgar Kosma nous revient avec un roman plein d’humour illustré avec talent par Romain Renard.

Edgar Kosma écrit des romans, des nouvelles et est aussi le scénariste de la série BD Le Belge dont trois tomes sont déjà parus chez Delcourt. Romain Renard est l’auteur de la saga BD Melvile au Lombard. »

 

Présentation de l’auteur (par ONLIT Editions) :

Edgar Kosma écrit des romans, des nouvelles et est aussi le scénariste de la série BD Le Belge dont trois tomes sont déjà parus chez Delcourt. Romain Renard est l’auteur de la saga BD Melvile au Lombard.

Mon avis :

En recevant cette lecture, j’ai été agréablement surpris par son titre. Là où ça fait mal. J’apprécie énormément les histoires qui sortent du commun, où l’un des personnes souffre physiquement ou mentalement. N’en avez-vous pas marre de lire des romans qui sont toujours construits selon le même schéma où les héros sont rarement mis en péril par l’auteur ? Si c’est le cas, vous êtes au bon endroit.

Cette lecture est très courte mais tellement intense !!! L’auteur a réussi capter toute mon attention malgré une écriture très simple. Pendant près d’une heure, je me suis plongé dans les nombreux rêves absurdes de notre personnage principal. Je vivais tout simplement chacune des histoires contées. Je m’y croyais vraiment. A chaque fin de chapitre, le mec se réveille, mais à chaque fois je suis tombé dans le panneau en me demandant : « C’est un rêve ce chapitre ou non ? »

Edgar Kosma a énormément de talent. Mais pour cela, il faut le lire en s’ouvrant totalement l’esprit. Il ne faut pas chercher à être rationnel ou essayer de comprendre le pourquoi du comment. J’ai beaucoup apprécié ce côté absurde.

La chute est monstrueuse. Je n’en dirais pas plus, mais sachez que je m’attendais à tout, sauf à cela. Et c’est ça que je recherche dans mes lectures : de l’inattendu. A quoi bon lire un roman s’il est possible de s’attendre à ce qu’on va lire dans les pages suivantes ?

Un grand coup de chapeau à l’illustrateur. Ces interventions entre les chapitres sont judicieuses et troublent positivement le lecteur que je suis. 

Les points positifs

  • Une écriture qui semble simple, mais qui a nécessité beaucoup de travail.
  • Une histoire inattendue. Absurde. Fantastique.
  • Une intensité folle de la première à la dernière page.
Les points négatifs

 

  • Cette lecture ne sera pas à la portée des plus jeunes. Je pense qu’il faut un minimum de vécu dans la lecture et une ouverture d’esprit minimale pour apprécier à sa juste valeur cette histoire inoubliable.

 

Ma note pour cette lecture : 18/20
 

Si vous avez de découvrir une histoire courte mais intense. Si vous êtes prêt à remettre en question votre définition de l’absurdité Là où ça fait mal est fait pour vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s