La terre des damnés 1, La Porte des Ténèbres – Glenn Cooper

Vous sentez cette puanteur de chair en décomposition ?
Tu verras. Avec le temps, on s’habitue.
 couv13149459
Auteur : Glenn Cooper
Éditions : Cherche Midi
Genre : Science-Fiction
Année de sortie : 2016

 

Synopsis : «2015. John Camp, ancien militaire, est responsable de la sécurité de l’accélérateur de particules anglo-américain situé sous l’autoroute M25 de Londres.
Il vient d’entamer une liaison avec Emily Loughty, la brillante scientifique écossaise qui dirige les recherches. Mais, lors d’un essai dans le laboratoire, les choses tournent mal et Emily disparaît, laissant sa place à un homme mystérieux. Bien vite identifié, il se révèle être un tueur en série anglais condamné et exécuté… en 1949.
Pour savoir ce qui est arrivé à Emily, John décide de renouveler l’expérience en s’offrant lui-même comme cobaye. Mauvaise surprise ! Le voici tombé dans un monde jumeau du nôtre mais… uniquement peuplé de criminels, de tous les morts ayant commis les pires atrocités au cours de leur vie sur Terre ! Dès lors, ce qu’il va découvrir dépasse tout ce qu’on peut imaginer.»

 

 Glenn Cooper et moi :

 

Avant de me lancer dans l’avis de ce « chef-d’oeuvre », il est important pour moi de vous apporter quelques précisions de ma relation avec Glenn Cooper.

J’ai découvert sa première trilogie totalement par hasard « Le livre des Morts ». En effet, je voulais absolument lire un roman des Editions Cherche Midi. J’ai pris le premier ouvrage qui me tombait sous la main. Cela a été un véritable coup de foudre, supérieur à Harry Potter et toute la saga. Encore aujourd’hui !!!

J’ai essayé de contacter Glenn Cooper via Twitter pour lui faire part de mon souhait de le rencontrer pour une dédicace de ses romans. Il m’a proposé de lui envoyer tous les romans à son domicile aux USA, rien que ça. Ajoutons qu’il m’a également envoyé en avant-première l’un de ses romans quelques années plus tard (et en français).

Depuis lors, je n’hésite pas à le contacter via mes Tweets (ou emails). Il ne manque jamais de répondre à l’un de ses seuls fans francophones, car peu d’entre-vous le connaissent, n’est-ce pas ?

J’espère que cette chronique vous aidera à mieux le connaître.

Mon avis :


En quelques pages seulement, Glenn Cooper arrive à nous plonger dans l’intrigue principale : Emily disparait pour laisser placer à un assassin, mort il y a plus de 60 ans !!!

Alors que l’on pouvait s’attendre à du déjà-vu, ou encore à une histoire banale où l’on remonte le temps, ce roman met en scène un scénario incroyable.

Notre héros (John Camp) se rend délibérément dans l’endroit le plus dangereux de la terre, celui qui recense toutes les personnes (sans exception) qui ont été mauvaises au cours de leur vie (en gros, nous sommes en Enfer).

Au fur et à mesure de l’histoire, nous rencontrons des personnages historiques bien connus et qui m’ont fait rêver pendant mes cours d’histoire à l’école, aussi bien en primaire qu’en secondaire.

Nous vivons ici une grande histoire d’amour (ce que je n’apprécie pas du tout dans les romans). Mais l’action étant omniprésente, cette dernière passe au second plan et c’est tant mieux.

De nombreux sentiments au cours de cette lecture :

  • peur
  • tendresse
  • inquiétude
  • empathie
  • soulagement
  • dégoût (comme on peut vivre comme ça, BEURK)
  • remise en question de nos croyances

Il s’agit du premier tome d’une trilogie. J’ai hâte de découvrir la suite qui sortira en 2017 en version française (déjà disponible en VO).

 

Les points positifs

 

  •  Un roman à la fois historique, d’amour, de science-fiction, d’aventure. Il plaira à n’importe qui, à moins d’être difficile…
  • Une écriture très intuitive, très simple et donc très proche du lecteur.
  • Le lecteur vit l’histoire.
  • Un scénario « fictif » mais plausible (dans la mesure où l’on est croyant).
  • Des héros attachants.

 

Les points négatifs

 

– La fin. Il s’agit d’un roman en trois tomes et non pas de trois romans qui forment une série. Lire le deuxième tome sera donc impossible sans avoir lu le premier.

 
 Ma note pour cette lecture : 20/20
 

Cela aurait dû être 18/20. Mais il s’agit de mon auteur préféré et il n’hésite pas à dédicacer ses romans et me les envoyer. Il mérite donc bien son 20/20 (totalement subjectif).

Pour terminer une question :

Préfériez-vous le paradis où votre deuxième vie sera « courte mais idéale » ou bien vivre éternellement dans le pire endroit qu’il puisse exister ?

Adulte Science-Fiction

Le Parfum des Mots View All →

Benjamin, 30 ans, passionné de lecture

Instituteur primaire dans une école primaire belge d'enseignement spécialisé (enfants avec troubles du comportement)

Ce blog me permet de partager mes appréciations livresques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mautamau.wordpress.com/

Des petits mots pour exprimer l'humeur et les impressions d'une jeune active à Paris

📖 Fifty Shades of Books 📖

" Le livre est un morceau de silence dans les mains du lecteur. Celui qui écrit se tait. Celui qui lit ne rompt pas le silence " Pascal Quignard

Et toi tu lis quoi ?

Partager mes lectures au fil des saisons et de mes humeurs. Connaître et découvrir vos lectures. Et surtout rêver, créer, imaginer.

L'Antre Livresque

"Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade." Julien Green

L'invincible été de Lucie

#MonInvincibleEté

BLOG MEXIQUE ROTARY 2016-2017

/World exchanger/FRA-MEX/Ciudad Obregon

%d blogueurs aiment cette page :