Quand Takagi me taquine, T.6 – Soichiro Yamamoto

Auteur : Soichiro Yamamoto
Éditions : Nobi nobi !
Genre : Manga / shōnen
Année de publication : 2020
 

Capture d’écran 2020-07-20 à 21.35.12

Nishikata est un collégien plutôt réservé, peu habitué à jouer les premiers rôles en classe ou dans la cour de récré. Takagi, sa camarade de classe, est par contre coutumière des coups d’éclat. Elle aime se faire remarquer, mais elle se plaît surtout à attirer la lumière sur Nishikata, malgré lui. En effet, Takagi ne ménage pas ses efforts pour taquiner Nishikata : l’embarrasser est un véritable passe-temps pour la jeune fille !  « Qui aime bien châtie bien » est tenté de penser Nishikata… Mais attention, avec Takagi les apparences sont toujours trompeuses !

Aujourd’hui, Takagi a oublié son parapluie, et elle s’invite sous celui de Nishikata peu à l’aise avec cette soudaine proximité physique… En classe, à la piscine, dans la rue, Nishikata est la cible préférée de Takagi !

Capture d’écran 2020-07-20 à 21.37.42

Capture d’écran 2020-07-10 à 21.48.30

Après des débuts « difficiles », mais surtout suite à la révélation du tout début du précédent volume, je suis de plus en plus conquis par cette licence des éditions Nobi Nobi ! Alors que je lui reprochais d’être trop répétitive, je ne peux que constater mon erreur tant les personnages évoluent d’un tome à l’autre.

Le mangaka ne se contente pas d’enchaîner les plaisanteries jouées par Takagi à l’égard de ce jeune garçon (amoureux), mais leur donne vie sous nos yeux. Ces derniers changent radicalement et l’on entrevoit clairement la naissance de sentiments amoureux 🥰. Les gags laissent ainsi progressivement la place à de « petites intrigues » qui me rappellent mes moments de gêne face à la gent féminine dans ma « jeunesse ».

Le seul élément que je pourrais encore reprocher à cette série, c’est le nombre impressionnant de case dans le moindre trait en arrière-plan. Malgré un papier de bonne qualité et de jolies finitions de la maison d’éditions française, le lecteur ne serait pas surpris si on lui annonçait qu’il s’agit des planches de la prépublication.

Ma note pour cette lecture : 18/20   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.