Les Tuniques Bleues T.10 : Des bleus et des tuniques – Raoul Cauvin et Louis Salvérius

Auteurs :  Raoul Cauvin / Louis Salvérius
Éditions : Dupuis
Genre : Bande-dessinée
Année de publication : 1976 
 

Synopsis :

Second volume de l’hommage à Salvérius, regroupant à nouveau des histoires courtes inédites des Tuniques Bleues.

Présentation des personnages :

Sergent Cornélius M. Chesterfield

Sergent de l’armée des États-Unis, membre du 22e de Cavalerie, et principal héros des Tuniques Bleues, après Blutch. Chesterfield court avant tout après le statut de héros de guerre, c’est pourquoi il accepte toutes les missions, surtout les plus périlleuses. Qui sait ? Peut-être qu’auréolé de gloire, il deviendra subitement irrésistible aux yeux de la belle Amélie Appeltown dont il est éperdument amoureux depuis le premier jour. D’ici là, il s’agit surtout d’empêcher Blutch de déserter

Caporal Blutch

Caporal, membre du 22e de Cavalerie, et principal héros des Tuniques Bleues, après Chesterfield. Comme lui, il s’est enrôlé sur un coup de tête un soir d’ivresse. Mais contrairement à son supérieur, il déteste la guerre et il ne se passe pas un jour sans qu’il ne regrette son geste. Il ne manque d’ailleurs pas une occasion de le faire remarquer : tout est la faute du sergent. Blutch saute sur toutes les occasions qui peuvent l’éloigner des combats. Mais à votre avis, pourquoi n’a-t-il pas encore déserté ?

Colonel Appeltown

Le commandant du Fort Bow où se sont déroulées les toutes premières aventures de Blutch et de Chesterfield et où ils reviennent parfois. Mais c’est surtout, surtout, le père d’Amélie.

Amélie Appeltown

Fille du colonel Appeltown. Cette charmante jeune femme partage le quotidien des soldats du Fort Bow et fait des ravages dans le cœur du sergent Chesterfield.

 

Capitaine Stark

Valeureux capitaine du légendaire 22e de Cavalerie où servent Blutch et Chesterfield. Il n’a qu’un but dans la vie : hurler un maximum de fois « Chaaargeeeeeeez » dans une journée ! Autre signe particulier : survit toujours à ses charges suicidaires. Au grand dam des suivants.

Mon avis :

Il s’agit du deuxième album publié en hommage aux premiers travaux de Louis Salvérius, tragiquement disparu à l’âge de 38 ans. Contrairement au premier, on découvre des histoires plus longues et donc plus proches du format que nous connaissons aujourd’hui.

IMG_0220

Malgré des dessins très éloignés de ceux que nous admirons aujourd’hui, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ces histoires qui sont à l’origine de cette série qui continue d’exister après plus de 45 années de service. Les dialogues sont plus « corsés » et sont écrits sans le moindre filtre conférant un côté familier qui a disparu depuis.

IMG_0221

J’aurais toutefois apprécié, comme dans l’album précédent, de quelques planches consacrées exclusivement au dessinateur. Un texte, une photo ou bien encore quelques anecdotes auraient eu leur place dans cette BD.

IMG_0222

Le gros, c’est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l’armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c’est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu’ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire… À travers des histoires pleines de rire et d’action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus. Les éditions Dupuis

Les points positifs

  • Un merveilleux hommage à Louis Salvérius
  • Des dessins inédits dans un format peu habituels.

Le point négatif 

  • /

Ma note pour cette lecture : 18/20 Coup de coeur 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.