My Hero Academia, T.7 : Katsuki Bakugo : les origines – Kohei Horikoshi

Auteur : Kohei Horikoshi
Éditions : Ki-oon
Genre : Manga / Shōnen
Année de publication : 2017
 

Synopsis :

Pour Izuku, pas d’hésitation : son nom de code sera Deku ! C’est donc sous cette identité qu’il se rend chez Gran Torino pour son tout premier stage. Grâce à l’ancien super-héros, il parvient à activer le One for All dans tout son corps sans se briser le moindre petit os !

Mais lorsqu’il part s’entraîner sur le terrain avec son nouveau mentor, les choses se corsent : l’alliance des super-vilains lance une attaque sur Hosu ! Alors que la ville est en proie au chaos, Tenya se retrouve en mauvaise posture face à Stain. Deku et Shoto, qui se sont rués à son secours, réussiront-ils à tenir jusqu’à l’arrivée des renforts ?

Capture d’écran 2020-11-07 à 16.04.02

Je ne sais vraiment plus quoi penser de cette série tant elle est prévisible dans ses intentions. J’ai vraiment l’impression de le mangaka n’a pas cherché à créer son propre univers, mais bien à précipiter au maximum l’intrigue grâce à un autre toujours grandissant de personnages, mais aussi à l’aide de rebondissements aussi nombreux que loufoques et téléphonés. 

C’est d’ailleurs ce qui me chagrine le plus, le manque de surprises. Ce 7ème tome nous dévoile, enfin, quel est le secret du All for One, mais est-ce réellement un surprise quand j’avais déjà prédit l’apparition de cet étrange pouvoir en parallèle de celui détenu par le jeune Izuku ? Malgré cette impossibilité de m’attacher aux deux ennemis juré (Deku et Katchan Kacchan [Pourquoi avoir changé l’orthographe de ce nom ???]), je me suis surpris à apprécier les valeurs véhiculées par des personnages secondaires (Tenya et Todoroki) au point de me laisser l’espoir d’une bonne surprise dans les volumes à venir. 

Rien de particulier à propos des dessins qui me semblent toujours aussi simples et qui ne parviennent pas à mettre en avant le actions des personnages. Toutes les actions semblent, en effet, assez plates et ne sont pas suffisamment mises en valeur.

Ma note pour cette lecture : 8/20 

Note : Le tire de ce 7ème volume (Katsuki Bakugo : les origines) ne correspond absolument pas à son contenu. En effet, à aucun moment il n’est question de s’interroger sur les origines du héros que nous détestons tous… ou presque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.