Quand Takagi me taquine, T.1 – Soichiro Yamamoto

Auteur : Soichiro Yamamoto
Éditions : Nobi nobi !
Genre : Manga / shōnen
Année de publication : 2019
 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 21.35.12

Nishikata est un collégien plutôt réservé, peu habitué à jouer les premiers rôles en classe ou dans la cour de récré. Takagi, sa camarade de classe, est par contre coutumière des coups d’éclat. Elle aime se faire remarquer, mais elle se plaît surtout à attirer la lumière sur Nishikata, malgré lui. En effet, Takagi ne ménage pas ses efforts pour taquiner Nishikata : l’embarrasser est un véritable passe-temps pour la jeune fille !  « Qui aime bien châtie bien » est tenté de penser Nishikata… Mais attention, avec Takagi les apparences sont toujours trompeuses !

Aujourd’hui, Takagi a oublié son parapluie, et elle s’invite sous celui de Nishikata peu à l’aise avec cette soudaine proximité physique… En classe, à la piscine, dans la rue, Nishikata est la cible préférée de Takagi !

Capture d’écran 2020-07-20 à 21.37.42

Capture d’écran 2020-07-10 à 21.48.30

Ce qui se remarque immédiatement, c’est la grande simplicité des dessins. Soichiro Yamamoto possède une grande maîtrise des portraits et réussit brillamment à dessiner les différents personnages de sa série. En effet, ces derniers prennent vie sous nos yeux et il n’est pas étonnant d’être convaincu de vivre (ou subir) les nombreuses taquineries de l’héroïne.

Toutefois, ces portraits (d’une qualité rarement rencontrée) paraissent bien solitaires dans un décor quasiment inexistant. Bien trop souvent, l’auteur se limite de dessiner ses personnages sur un fond blanc accompagné, assez rarement, de quelques traits qui définissent le fond.

Les taquineries sont bien pensées et rempliront leur rôle auprès du public auprès duquel est destiné ce manga (à partir de 11 ans) et l’on comprend assez rapidement qu’il s’agit d’une série assez légère qui se laisse rire sans pour autant laisser une trace intéressante dans l’univers du manga.

Les taquineries s’enchaînent « à la belge ». Elles se succèdent sans réel lien logique où j’espère ne pas tomber dans un « remake » de Cédric (ou les Simpsons) où les personnages ne grandissent et n’évoluent jamais.

Capture d’écran 2020-07-20 à 21.39.39

Les points positifs

  • Une succession de gags qui feront rire les jeunes lecteurs
  • Portraits sublimes
  • Sujet d’actualité audacieusement abordé

Les points négatifs

  • L’absence de détails dans les arrière-plans
  • Les possibilités d’évolutions semblent limitées

Ma note pour cette lecture : 15/20   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.