Gaston, T.1 : Premières gaffes – André Franquin et Jidéhem

Auteurs : André Franquin / Jidéhem
Éditions : Dupuis
Genre : Bande dessinée
Année de publication : 2018 (Réédition)
 

Synopsis :

Cette toute nouvelle édition de la collection Gaston Lagaffe intègre toutes les planches réalisées par André Franquin, certaines inédites.

Chacune d’elle a été minutieusement remastérisée d’après le trait original, et délicieusement recoloriée au plus près des souhaits de l’auteur.

 

Lecture sur Izneo :

Le 22 juin 2020, j’ai fêté mes 33 ans. Par l’intermédiaire de mon opérateur (Orange), j’ai eu droit à trois mois d’abonnement offerts afin d’utiliser la plateforme Izneo. Cette dernière offre, parmi d’autres, la possibilité, moyennement un paiement mensuel, de lire une infinité de bandes dessinées.

Capture d’écran 2020-06-22 à 21.16.20

Ce tableau permet, d’un simple coup d’oeil, de voir à quel point toutes les offres sont intéressantes. A peine 6,99€ pour 10 bandes dessinées (ou mangas, comics…) qui valent, individuellement, plus chères que l’abonnement. Pour les plus grands lecteurs, il suffira de passer à 9,99€ par mois afin de bénéficier de 4000 albums !!!

Mon avis :

Gaston Lagaffe m’a accompagné toute mon enfance grâce à ces gags d’une grande simplicité, mais tellement hilarants. C’est avec une immense joie que je découvre cette réédition de 2018 qui propose de revivre ses aventures dans son réel ordre chronologique.

IMG_0117

Les premiers gags sont assez légers et introduisent sans grande réussite notre gaffeur préféré. En effet, le format très court proposé (6 cases par gag / 2 gags par planche) ne permet pas, dans un premier temps, de comprendre le potentiel de Gaston.

IMG_0119

Malgré des dessins approximatifs, on ne peut qu’apprécier cette simplicité qui permet au regard du lecteur de se focaliser sur les actions et non sur les détails superflus et inutiles. Après une petite mise en bouche de quelques pages, les gags sont de plus en plus précis et provoquent quelques fous rires bien mérités.

IMG_0120

Beaucoup ne le savent pas ou l’ont oublié, mais Gaston est sous les ordres de Fantasio (du moins avant que Franquin n’abandonne Spirou et Fantasio) avec qui il entretient une relation similaire à celle que le journaliste entretenait avec Spirou.

IMG_0121

Alors que je connais ce gag depuis de nombreuses années, cette planche (ci-dessous) vient de me rendre inapte à la respiration pendant quelques minutes. Je le trouve, en effet, d’une grande finesse où le lecteur ne peut qu’être hilare au moment où Gaston est éjecté de son lieu de « travail ».

IMG_0122

Les points positifs

  • Gags hilarants
  • Gags courts, bien rythmés
  • Même le plus célèbre des fainéants est capable de faire rire

Le point négatif

  • Traits grossiers pour Gaston

Ma note pour cette lecture : 19/20  

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.