Iruma à l’école des démons, T.1 – Osamu Nishi

Auteur : Osamu Ishi
Éditions : Nobi Nobi
Genre : Manga
Année de publication : 2020
 

Synopsis :

Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un !

Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante.

Mais comment un humain au bon coeur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ? !

Capture d’écran 2020-09-17 à 22.02.27

Un démon pas comme les autres 

Adopté par Sullivan, un vieux démon qui rêve d’avoir un petit-fils, le jeune héros, Iruma, se retrouve propulser dans Babyls l’école des démons, où il doit cacher sa nature humaine sous peine d’être dévoré par ses camarades. Entouré de monstres aux pouvoirs fantastiques, son étrange faculté à esquiver toutes les attaques qu’on porte contre lui va devenir son atout majeur puisqu’il lui confère une défense illimitée ! Ce don, hérité de sa vie passée à devoir survivre seul, lui permet de se sortir de situations périlleuses sans même y prêter attention.

À peine arrivé, il bat Asmodeus, le jeune démon superstar de l’école. Iruma obtient ainsi « par accident » son premier subalterne mais aussi l’admiration de tous ses nouveaux camarades. Bizarrement, sa gentillesse et son abnégation s’avèrent être aussi des armes redoutables dans ce monde : il devient ami avec une démone aux pouvoirs très utiles, un bébé monstre qu’il avait soigné lui vient en aide… Bien que sans défense, Iruma semble posséder une chance hors du commun !

Mais cela suffira-t-il ? Car pour revoir le monde des humains, Iruma va devoir se dépasser et franchir tous les niveaux pour devenir un démon supérieur ! 


Alors, prêts pour une rentrée démoniaque ?

Des règles démoniaques

Shônen mêlant à la perfection aventure, fantasy et humour, Iruma à l’école des démons offre une galerie de personnages attachants. Auteur à l’imagination débordante, Osamu Nishi dépeint un univers unique en son genre avec ses légendes et ses règles.

Le classement des démons se fait en fonction de leur force : il y a 10 niveaux. Les démons de niveau 10, Yod ou Yud, le plus élevé, sont susceptibles de devenir Roi des Démons si l’occasion se présente. Au début de la série, Iruma est évidemment tout en bas du classement, le niveau Aleph. Ce classement détermine notamment ce que les démons peuvent ou non commander… à la cantine !

Autre règle de ce monde : les démons peuvent invoquer des monstres comme familier pour leur venir en aide. Cependant, un démon ne peut pas invoquer un autre démon. À la surprise de tous, Iruma, étant un humain, va réussir à asservir un des plus puissants professeurs de l’école faisant de lui son familier… et le transformant ainsi en bestiole tout mignonne.

Une école de démons 

Sous bien des aspects, l’univers de Iruma à l’école des démons fait écho à celui de Harry Potter : un jeune garçon ignorant du monde des démons, de ses codes et mœurs doit en apprendre les règles afin de pouvoir survivre dans cette école très particulière.

La scène de la chouette distribuant les badges de niveau rappellera à certains celle du Choixpeau ; la cantine démoniaque ressemble à la grande salle du château de Poudlard et le professeur de sortilèges tout comme un autre célèbre professeur semble avoir une aversion profonde pour le héros.

Le saviez-vous ? 

En japonais les kanji qui permettent d’écrire Iruma 入間 sont proches graphiquement de ceux permettant d’écrire le mot humain 人間.

Capture d’écran 2020-09-17 à 22.03.41

Quand j’ai commandé ce manga, j’étais dans une phase « découverte » où j’achetais toutes les nouvelles licences sur le marché après des années et des années passées sans avoir acheté le moindre livre. En lisant le synopsis et en jetant un oeil à la couverture, je m’attendais à une lecture enfantine.

Je ne m’attendais absolument pas à autant apprécier ce premier volume. Dès les premières pages, et malgré des dessins très approximatifs aux traits (trop) simples, je me suis laissé emporter par ce jeune humain qui se retrouve catapulté dans le monde des démons suite à l’acte cruel de ses parents de le vendre à un vieux démon gâté et gâteux.

Capture d’écran 2020-09-17 à 21.56.48

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les aventures de ce jeune garçon qui, grâce à sa gentillesse, parvient à se hisser assez rapidement dans les hautes sphères démoniaques. Destinée à de jeunes lecteurs (à partir de 11 ans), j’ai laissé échapper de nombreux rires spontanés grâce aux nombreuses situations rocambolesques.

La « lecture plaisir » prend tout son sens lorsque l’on termine un tel livre. L’auteur apporte, avec une grande simplicité, un moment d’évasion unique où le bonheur sourit toujours à ceux qui le méritent. Et dire que cette série compte déjà 17 volumes publiés au Japon !!! Les éditions Nobi Nobi ont veillé à nous gâter (un tome par mois) pour les mois à venir.

Capture d’écran 2020-09-17 à 21.57.09

Ma note pour cette lecture : 20/20  Coup de coeur 💖 💖 💖 💖 💖 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.