My Hero Academia, Saison 1, Episode 1 : Izuku Midoriya : Les origines – ( Kōhei Horikoshi)

Cette année 2021 marque un grand tournant dans la vie de mon blog littéraire. Outre un apport régulier de chroniques relatives aux mangas, je tiens également à vous partager, quand cela s’y prête, quelques lignes sur les épisodes que je regarde entre mes lectures.

Capture d’écran 2020-10-25 à 19.31.11

Midoriya Izuku, avant d’arriver au collège Oridera, assiste à une scène d’arrestation d’un voleur par des héros.

Il arrive heureux comme tout au collège où l’un de leurs professeurs leur parle de leurs voeux d’orientation pour l’avenir, quasiment tous ont choisi le métier de héros. Bakugo Katsuki a choisi pour sa part le lycée UA où il projette de devenir le héros numéro un du pays, plus riche et influent que quiconque. Quand il apprend qu’Izuku a lui aussi formulé une demande pour UA, il se moque de lui ouvertement étant donné qu’il est l’un des rares à ne posséder aucun pouvoir.

Quand il était petit, Izuku passait beaucoup de temps à voir et revoir les vidéos de sauvetage d’All Might, le héros classé premier, qu’il admirait plus que tout au monde. Cependant, le médecin anéantit tout espoir en Izuku de développer un jour un Alter. En effet, quand un alter apparaît chez une personne, en général avant ses quatre ans, celle-ci voit l’une des articulations de son petit orteil disparaître. Or Izuku a toujours son articulation. Il déprima après ça, tout comme sa mère qui se sentait coupable de ne pas lui avoir légué d’Alter.

Izuku poursuivit tout de même son rêve de devenir héros sans se soucier de l’avis des autres.

Au détour d’une rue dans un tunnel Izuku se fait attaquer par un criminel embusqué qui essaye de prendre possession de son corps pour se cacher en lui. Son pouvoir lui permet de prendre une forme aqueuse. Un miracle se produit : Izuku se fait sauver par All Might en personne! Après ça, alors qu’il partait pour sa prochaine mission, Izuku l’agrippe et lui demande s’il est possible de devenir héros sans posséder d’Alter.

Capture d’écran 2020-10-25 à 19.31.55

Cela fait des mois que la série prend la poussière dans ma mangathèque, non pas que je ne souhaite pas m’y atteler, mais j’aime qu’une saga soit assez proche de son dénouement final afin de pouvoir lire les volumes les uns après les autres sans aucune pause insupportable de quelques mois.

Afin de remédier à cette « honte », je me suis lancé dans le visionnage en VF (je ne maîtrise pas assez le japonais « con nichons haaaa ») de l’anime grâce à une offre découverte sur la plateforme ADN.

Je ne qualifierais pas ce choix comme étant une erreur, mais ce premier épisode m’a paru assez enfantin et même assez « gaga ». J’avais cette mauvaise impression que la série est plutôt destinée à de jeunes spectateurs qu’à l’adulte de 33 ans que je suis. Mimiques exagérées, mauvais casting pour les voix françaises et intrigue exagérément lente !!!

Malgré ce côté « un peu con » que je n’apprécie pas dans une série, l’intrigue me semble suffisamment évolutive pour porter cette dernière dans une autre dimension d’ici quelques épisodes. J’ai vraiment hâte que l’intrigue principale se mette réellement en route car je dois tout de même vous avouer que j’ai un petit faible pour ce jeune garçon sans le moindre pouvoir et souhaitant devenir le plus grand super-héros de l’histoire.

Auteur de l’oeuvre originale : KŌHEI HORIKOSHI
Episode : 1 (Saison 1)
Première diffusion : 3 avril 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.