Le Jeu de la Mort, T.1 – Sora

Auteur : Sora
Éditions : Delcourt Tonkam
Genre : Manga / Shôjo
Année de publication : 2020
 

Synopsis :

Avant de mourir, ça ne te dit pas d’avoir une histoire d’amour avec moi ?

Mikoto Ochiai, souhaite se suicider en sautant du toit de son lycée suite à une déception amoureuse. Mais Jin Haiba, un nouveau professeur de physique qui était là pour fumer, l’en dissuade.

Pour cela, il va lui proposer de se mettre en danger en devenant son petit ami de substitution. L’adrénaline causée par cette relation inappropriée va alors les rapprocher dangereusement.

Capture d’écran 2020-10-27 à 21.55.15

« L’Attribution Erronée » est la théorie selon laquelle le cerveau confond peur et sentiment amoureux. Ici un professeur et une élève suicidaire vont se retrouver pris dans une relation pleine d’adrénaline et qui fausse leur jugement. Delcourt Tonkam

Capture d’écran 2020-10-27 à 21.57.26

Je dois être honnête avec vous. Je ne lis pas de shôjo. Non pas que je n’apprécie les histoires destinées aux jeunes demoiselles, mais je suis moins sensible aux intrigues proposées qui sont souvent très courtes et ne perdurent donc pas dans le temps. Auriez-vous des séries à me conseiller pour me prouver que j’ai tord ?

Finalement, je me le prouve à moi-même grâce au premier volume de cette licence, Le Jeu de la Mort (la lycéenne en chute libre et le prof infirme – titre erroné suite à une erreur de caractère) que j’ai pris plaisir à découvrir. Il s’agit d’un titre très atypique et bien plus subtil qu’il ne paraît après la lecture du synopsis.

Capture d’écran 2020-10-27 à 21.57.39

Le temps d’un livre, je me suis catapulté auprès de personnages dépressifs au point de ressentir des émotions inédites et désagréables et cette impression de ne pas avoir sa place sur terre. Etant très attaché à la vie, je ne parviens pas à concevoir que l’on puisse décider d’y mettre un terme, mais ce premier volume m’a touché en plein coeur…

Honteusement, j’ai beaucoup apprécier l’enseignant, surtout dans ses tentatives très directes de séduire une jeune lycéenne (et donc mineure). En y réfléchissant un peu, cette relation est totalement déplacée et ne devrait pas faire l’objet d’une intrigue. Et pourtant, je décèle une oeuvre nettement plus profonde et réfléchie que ce qu’elle ne parait ! Je suis convaincu qu’il ne peut pas s’agir d’une banale histoire d’amour entre un pervers suicidaire et une fille naïve prête à rejoindre l’autre monde.

Ce shôjo n’a qu’un seul défaut à mes yeux. Les trop nombreuses répétitions lorsque l’enseignant s’adresse à son élève. Lycéenne, lycéenne, lycéenne… Cela donne l’impression qu’elle est sa propriété qu’il rabaisse constamment…

Ma note pour cette lecture : 19/20 

2 commentaires

  1. Hyaline - Au bonheur des lettres

    Merci pour ton avis ! C’est marrant, j’ai failli me les prendre tout à l’heure quand j’ai été faire mon rush de mangas, et je les ai reposés à la dernière minute… Je ne sais pas si j’ai bien fait, il y a quelques éléments que tu soulèves qui m’énervent particulièrement dans les Shojo à la base alors… Je tenterai peut-être. J’attends de voir d’autres avis dessus.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.