Astérix, tome 5 : Le tour de Gaule d’Astérix – René Goscinny / Albert Uderzo

Auteurs :  René Goscinny et Albert Uderzo
Éditions : Hachette
Genre : Bande-dessinée
Année de sortie : 1998 (Réédition de 1965)
 

Synopsis :

Au début de l’album, l’inspecteur général Lucius Fleurdelotus arrive au camp romain de Petibonum et informe le centurion Nenjetéplus qu’il est mandé par Jules César pour s’occuper de l’irréductible village gaulois.

Mais après une défaite contre les Gaulois, Lucius Fleurdelotus est convaincu que les Gaulois ne peuvent pas être vaincus et décide de les isoler en construisant une palissade autour du village.

Lorsque Astérix découvre la palissade, il lance un défi à l’envoyé spécial de Jules César : avec Obélix, il franchira la palissade, fera le tour de la Gaule et ramènera comme preuves des spécialités gastronomiques des villes gauloises.

Mon avis :

A en juger de l’état de ma BD, il s’agit de l’un de mes albums favoris des aventures d’Astérix et Obélix de par sa dynamique et le flegme légendaire d’Obélix. Dès les premières bulles, on s’immerge totalement dans ce village que nous commençons à connaitre de mieux en mieux.

Image associée

Encore un fou qui croit avoir la main mise sur le ville des irréductibles gaulois.

Astérix et Obélix nous accompagne dans un merveilleux tour de France (un peu dommage que toutes les villes soient situées en France alors que la Gaule englobait aussi une partie de la Belgique et de la Suisse. Haaaa ce chauvinisme français …). Et même s’il n’y aucune notion de temps (3 jours de marche pour relier Brest à Paris ???), on s’en fout royalement !

Résultat de recherche d'images pour "Le tour de Gaule d'Astérix"

Tu dois en laisser aux autres Obélix !!!

Les sangliers sont nombreux, les bagarres le sont encore plus sans oublier cet humour simple à faire jalouser les plus grands comiques de notre époque (Non Gad Elmaleh, tu ne peux pas plagier Astérix !!!)

C’est au niveau des personnages secondaires que l’on peut se permettre de trouver un reproche. Ceux-ci voient leur apparence changer d’album en album et même de page en page. On comprend le choix des auteurs de faire évoluer les personnages qui deviennent importants au fil des albums sinon nous aurions des gaulois qui se ressemblent tous.Cétautomatix.jpg

 

Le point à retenir :

  • L’apparition du célèbre Idéfix. Il apparait subtilement au détour d’une rue pour ne plus jamais quitter nos valeureux gaulois.

Le point négatif 

  • Le manque de « cohérence » dans le village gaulois. Les personnages changent de physique, d’emplacement ou même encore de rôle dans l’histoire. Abraracourcix commence, néanmoins, à s’arborer des traits qu’on lui connait aujourd’hui

Ma note pour cette lecture : 18/20

Chroniques d’autres blogueurs :

 

 

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.