American Royals – Katharine McGee

Auteur : Katharine McGee
Éditions : Lumen
Genre : Romance / Jeunesse
Année de sortie : 2019
 

Synopsis :

Et si une famille royale régnait sur les États-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…

À seulement vingt-et-un ans, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

Mon avis :

Après quelques mois passés sur ma table de nuit, je me suis lancé dans la lecture de American Royals en ayant de réelles craintes comme c’est à chaque fois le cas que j’aborde un pavé de plus de 500 pages en espérant, très fort, que les descriptions ne soient pas mises en place afin d’allonger une intrigue qui aurait pu tenir à 2-300 pages maximum.

Après une petite centaine de pages, j’étais prêt à abandonner. L’auteure nous propose de suivre le destin de quatre demoiselles et les intrigues mettent énormément de temps à se mettre en place où l’on ne parvient pas, dans un premier temps, à comprendre comment établir un réel fil conducteur. Et pourtant, sans que je m’y attende, tout se met en place, les événements s’enchaînent à une vitesse folle et je suis enfin parvenu à comprendre les intentions de Katharine McGee.

L’immersion, un peu compliquée quand le changement de narrateur est trop fréquent, devient alors une évidence. Le lecteur en viendra à « regretter » qu’il ne s’agisse que d’une fiction et pourra facilement s’identifier à l’un des personnages. La plume de l’auteure est fluide, simple et ne cherche pas à impressionner le lecteur. Les pages s’enchaînent les unes après les autres et détachent le lecteur de la réalité le temps d’une lecture.

J’ai quelques réserves sur le dénouement final. J’apprécie que les sagas littéraires proposent des romans qui, chacun, possède une fin qui lui est propre, ce qui n’est pas le cas dans le premier roman de la saga American Royals. Imaginez Harry Potter à l’école des sorciers qui se terminent juste avant d’aller sous cette trappe afin d’y affronter Touffu & Cie !?!

Les points positifs

  • Une écriture simple.
  • Une uchronie parfaitement maîtrisée (mais limitée).
  • Le lecteur intègre une famille royale et prend conscience de tous les enjeux de la couronne.

Les points négatifs

  • Une mise en place longue et sans réel intérêt. J’aurais préféré découvrir les personnes au fur et à mesure et non l’un après l’autre à l’aide de longs passages descriptifs.
  • Trop de changements de narrateurs.
  • Quelques erreurs d’orthographe dans le synopsis de tous les sites marchands.

Ma note pour cette lecture : 16/20

Quelques chroniques d’autres blogueurs :

2 commentaires

  1. anaisthereader

    Il est dans ma pile à lire depuis sa sortie. Mais s’il vaut tant le coup que ça, je le sortirais sans doute pas trop tard. Même si j’ai quelques bouquins qui m’attendent avant.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.