Enola et les animaux extraordinaires – 1. La gargouille qui partait en vadrouille – Joris Chamblain / Lucile Thibaudier

Auteurs :  Joris Chamblain / Lucile Thibaudier
Genre : Bande-dessinée
Année de publication : 2015
 

Synopsis :

Il semble qu’Elysio, le mystérieux ami des cinq héros retombés en enfance, soit en fait… le grand sorcier Darkhell !

Ce dernier affirme toutefois avoir perdu la mémoire et refuse de s’identifier à ce monstre de cruauté. Les Zar-ikos – des hommes-plantes démoniaques – en ont décidé autrement et entendent bien lui rafraîchir la mémoire.

Les Légendaires réussiront-ils à les en empêcher ?

Mon avis :

A partir du moment où l’on fait le choix de déformer une illustration pour la rendre plus imposante et accentuer ainsi l’effet de plongée, je suis légèrement septique. Bien plus encore lorsque c’est flagrant au point d’être focalisé sur cette déformation au détriment du reste de l’illustration.

Enola 1 page 2

Alors quand l’on constate que c’est récurrent et sans réel intérêt, le lecteur a beaucoup de difficultés à s’immerger dans un décor qui semble factice et sans véritable âme. Jetez plutôt un oeil sur la planche ci-dessous et les défauts font surface immédiatement. Une ombre juste en dessous d’un personne alors que l’éclaire vient de profil. Un effet rapidement pour symboliser le mouvement du volatile. Des phylactères hésitantes ou bien encore une déformation des objets.

Enola 1 page 1

Vous l’aurez donc bien compris que je ne suis pas un grand admirateur du travail de Lucile Thibaudier, du moins sur le premier volet des aventures d’Enola, mystérieuse jeune fille qui possède le don de « soigner » les animaux extraordinaires…

Dans cette première BD de la série, il s’agit d’une gargouille en pierre. Une gargouille. Qui bouge, pense et possède des émotions. Alors que la majorité des auteurs de BD essaient de rejoindre la fiction de la réalité et ce afin de permettre une immersion facilitée aux jeunes lecteurs qui ont ce besoin de repères à la réalité, Enola et les animaux extraordinaires est banale, sans originalité et à l’identification aux personnages impossibles.

Les quelques traits d’humour sont décevants et l’intrigue est banale mais surtout se développe bien trop rapidement. J’en viens à me demander comment Joris et Lucile sont parvenus à tout faire tenir en 32 pages seulement. Je ne vous parle même pas du dénouement final à la fois « loufoque » et sans aucun intérêt.

enola0102

Le respect du temps qui passe semble avoir été oublié dans une bande dessinée où il ne faut que quelques minutes pour installer une nacelle à 30 mètres de haut, déplacer une gargouille de plusieurs tonnes en quelques secondes (par un seul homme) pour la replacer à l’autre bout de la ville la case suivante. L’histoire dure-t-elle une journée ? Deux ? Un mois ?

Les points négatifs

  • Illustrations hésitantes.
  • Traits d’humour trop légers et qui ne font pas réagir les jeunes lecteurs.
  • Intrigue plate et sans réelle surpris.
  • Le prix. 10,70€ pour 32 pages pour une BD peu connue et au succès très mitigé. Quand on sait que le dernier Astérix est à 9,90€ pour 50% de pages supplémentaires…
  • Aucune information données sur le passé de l’héroïne et moins encore de l’univers mis en place par les auteurs. Monde magique ? Pouvoirs de parler aux animaux ?
  • Savez-vous que Enola était le nom d’un bombardier tristement célèbre pour avoir lâché la première bombe atomique à Hiroshima le 6 août 1945 ?

Ma note pour cette lecture : 5/20

Grosse déception pour une BD que je voulais absolument lire après avoir découvert Joris Chamberlain à travers la série « Le carnet de Cerise ». Je ne manquerais pas d’accorder une chance à cette héroïne un peu « banale » de faire ses preuves dans le prochain album.

Chroniques d’autres blogueurs :

 

 

5 commentaires

  1. Light And Smell

    J’avoue avoir une opinion bien plus positive que toi ayant adoré ce premier tome et les autres d’ailleurs. Je n’ai eu aucun mal à m’identifier aux personnages et surtout à l’amour des animaux, même extraordinaires, de l’héroïne 🙂
    Il est vrai, en revanche, que tout va extrêmement vite, mais j’ai tendance à penser que c’est volontaire puisqu’on reste dans un ouvrage jeunesse. Mais je peux comprendre que cela ne t’ait pas convaincue…
    J’espère que ta lecture suivante sera ou a été plus concluante 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.