L’épée de vérité, tome V : L’âme du feu – Terry Goodkind

Auteur : Terry Goodkind
Éditions : Bragelonne
Genre : Fantasy
Année de publication : 2006
 

Synopsis :

Pour sauver sa vie et son amour, il faut parfois faire d’énormes sacrifices. Richard et Kahlan le savent mieux que personne, mais peut-être pas encore à quel point…

Car, pour arracher à la mort l’homme qu’elle aime, la Mère Inquisitrice a prononcé le nom des trois Carillons. Sans le vouloir, elle a ainsi invoqué des êtres de l’au-delà et libéré une puissance destructrice inimaginable.

On raconte que les trois Carillons volent les âmes des vivants et absorbent toute la magie du monde!

Richard, Kahlan et Zedd se lancent dès lors dans une effrayante course contre la montre. S’ils perdaient leurs pouvoirs magiques, comment pourraient-ils s’opposer à l’invasion des hordes du terrible empereur Jagang ?

 

Mon avis :

Ce cinquième tome n’est pas aussi immersif que les précédents, du moins pour plus de 75% du roman. Terry Goodkind met en scène d’autres contrées, d’autres personnages sans que l’on ne comprenne réellement à quoi cela va servir. Richard, Kalhan et Zedd sont très peu présents pendant une grande partie du livre et cela a fini pour m’agacer énormément. Une seule encore, aller lire les derniers chapitres en vitesse et retrouver les personnages que nous aimons tant.

Finalement, au fur et à mesure de la lecture, on prend pleinement conscience du talent d’anticipation de l’auteur. Il ne se contente pas de conter l’histoire de nouveaux personnages dans de nouveaux lieux, il parvient à préparer progressivement un dénouement final que l’on aurait peut-être pas compris avec ces nombreux chapitres « barbants ».

Nous savons tous, lecteurs ou non de cette saga, que tout se terminera toujours pour le mieux (du moins pour les personnages principaux). Et pourtant, on ne ressent pas cette facilité dans les actions et la succession des événements. Ce n’est vraiment qu’à la toute fin, dans les toutes dernières pages, que l’on peut souffler tant l’auteur nous a placé dans un état d’angoisse permanent.

Les points positifs

  • Une immersion totale dans l’univers construit par Terry Goodkind
  • Des personnages que l’on retrouve de tome en tome et qui évoluent au fil des intrigues et rebondissements.
  • Un dénouement final exceptionnel qui augure de prochains tomes exceptionnels.

Le point négatif

  • Plus de 80% du roman est consacré à un peuple que nous ne retrouvons probablement pas dans les prochains volumes.

Ma note pour cette lecture : 19/20

Une saga littéraire exceptionnellement moderne. Terry Goodkind nous permet d’avoir à nouveau goût à la fantasy à tous ceux qui furent découragés par les pavés de Tolkien.

Quelques chroniques du cinquième roman :

L’avis d’autres blogueurs sur le tome IV :

L’avis d’autres blogueurs sur le tome III :

Quelques blogs qui parlent du deuxième tome :

Quelques chroniques du premier tome :

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.