One Piece, tome 9 : Une jeune fille en pleurs – Eiichiro Oda

Auteur : Eiichiro Oda
Éditions : Glénat
Genre : Manga / Shonen
Année de parution : 2002
 

Note de l’auteur :

À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes le septième mois de l’année 1999. Selon les prédictions de Nostradamus, c’est ce mois-ci que doit se produire « la résurrection du grand roi d’Angolmois ».
Pour prévenir le danger, les gouvernements du monde entier ont lancé un avis de recherche contre ce roi, voici un portrait-robot. La peine qu’il encourt est « l’incarcération jusqu’au mois d’août ».
Si vous l’apercevez, prévenez la police mais évitez de lui faire des prises de catch.

Mon avis :

Ce neuvième tome nous permet d’en savoir davantage sur le passé de Nami, probable future navigatrice de l’équipage du chapeau de paille. Cela permet à l’auteur de nous faire part d’un nouveau talent, celui d’émouvoir ses lecteurs. On ne laisse facilement submerger par les émotions provoquées par le passé de l’héroïne très facilement, en quelques pages à peine.

Eiichiro Oda, grâce à des pages noircies sur les bords, nous propose des flash-backs comme si chaque bulle était une fenêtre sur le passé. Dans ce manga, il occupe une bonne trentaine de pages. Certains pourraient regretter le déroulement de l’intrigue principale, alors qu’il s’agit d’un passage déterminant pour la suite des aventures. On parvient, enfin, à connaitre le vrai visage de Nami.

Excepté la tentative ratée d’Usopp de tétaniser les hommes-poissons, aucun combat n’est proposé. Et même si l’on aime ces affrontements, 220 pages sans voir le sang couler n’est pas aussi ennuyeux que l’on pouvait le craindre. Les dessins, le texte, les rebondissements et découvertes sont tout aussi captivants.

 

L’auteur :

Eiichiro Oda est né le 1er janvier 1975 à Kumamoto (Japon). Dès l’âge de 4 ans, il veut devenir mangaka. En 1992, alors qu’il est encore au lycée, il est récompensé lors du 44e concours Tezuka pour Wanted!.

Après avoir été assistant auprès de divers auteurs comme Nobuhiro Watsuki (l’auteur de Kenshin le vagabond), c’est en 1997 qu’Eiichiro Oda publie le premier chapitre de One Piece dans le magazine Shonen Jump. Grâce aux personnages attachants, aux scènes d’action dynamiques et au scénario émouvant qui la caractérisent, la série fait l’unanimité auprès d’un large public.

En 2011, plus de 230 millions de mangas One Piece ont déjà été imprimés au Japon, où chaque nouveau volume est distribué à plus de 3 millions d’exemplaires.

Ses déclinaisons en série TV, jeux vidéo ou films sont tout aussi populaires que la série originale. One Piece jouit également d’un succès international.

Quelques chroniques d’autres blogueurs :

Ma note pour cette lecture : 20/20

Un premier tome sans réel combat (oubliez Usopp, quoi qu’il nous réserve une surprise dans le prochain tome) qui nous permet d’en apprendre plus sur Nami et de découvrir que Eiichiro Oda est également doué pour transmettre des émotions fortes.


Résumé détaillé (Spoil) :

Usopp rencontre Nojiko, la grande sœur adoptive de Nami. La jeune femme lui raconte que Nami travaille pour Arlong. Nojiko et Nami sont deux orphelines ayant grandi ici, au Village de Kokoyashi. Arlong et sa bande vont au village et terrorise les habitants. Nami révèle pourquoi elle vole les pirates qu’elles croisent : pour racheter le village à Arlong.

Usopp se fait lui aussi capturer par les sbires d’Arlong. Zoro, délivré grâce à Nami de sa prison où il était retenu prisonnier, vainc les Hommes-Poissons restés à la base et part vers Cocoyashi pour aider Usopp, mais ce dernier se fait ramener dans cette base. Nami voit ses chances de racheter son village qui s’amenuisent par les interventions des Mugiwara. Elle décide de tuer Usopp pour arriver à ses fins et être débarrassé du joug d’Arlong. Luffy et ses deux autres compagnons arrivent sur l’archipel au même moment.

Un Navire de la Marine approche de l’archipel ; les hommes-poissons l’assaillent aussitôt et coulent le bateau. Usopp, qui est bien vivant grâce à l’intervention de Nami un peu plus tôt, retrouve Luffy, Zoro et Sanji dans la clairière et leur explique la situation désespérée de Nami : elle vole les pirates mais ignore encore pour quelle raison précise. Nojiko intervient et décide de tout raconter. Luffy lui n’en a cure et décide d’« aller faire un tour ».

La Tragédie de la Navigatrice

Belmer. Telle est le prénom que porte la mère adoptive de Nami et Nojiko. Nojiko narre ainsi l’histoire de sa famille, se passant aux côtés de vergers de mandarines :

Arlong et ses hommes poissons se dirigeaient vers la maison de Belmer pour lui réclamer un tribut. Quand ils y arrivèrent, Nami et Nojiko n’y étaient pas. Genzo voulut les dissimuler car Belmer n’avait pas assez d’argent pour payer leur rançon, mais l’instinct maternel de la jeune femme était devenu trop fort et elle ne put cacher la vérité. Alors Arlong la tua sous le regard de Nami, Nojiko et tous les habitants de Kokoyashi.

Bell-mère Protège Nami et Nojiko

Belmer protégeant Nami et Nojiko

Ces derniers tentèrent de résister mais ils furent battus à plate couture par les puissants hommes poissons. Octo découvrit une carte tracée par Nami avec tellement de talent qu’Arlong décida de la prendre à son service, de gré ou de force. À partir de ce jour, toute l’île où se trouvait le village de Cocoyashi fut sous le joug des hommes poissons à qui les habitants payaient régulièrement un tribut pour ne pas être tués. Nami passa un marché avec Arlong, celui de racheter le village contre la somme de Symbole Berry100.000.000, et elle prétendit être devenue son alliée. Les villageois le découvrirent mais n’en dirent rien à la jeune fille, et ils décidèrent de lutter par la patience en attendant que Nami réunisse cette somme énorme. Elle devint voleuse de pirates et passa huit ans jusqu’à ce jour à parcourir les mers pour collecter de l’or. Aujourd’hui, Nami a presque rassemblé les cent millions, et elle rêve déjà de son village libre. Mais les soldats du capitaine Nezumi débarquent chez elle pour confisquer son or…

Nojiko achève de relater son passé en compagnie de Nami et de leur mère, se terminant tragiquement pour Belmer et pour le futur de Nami…

Un autre bateau de la Marine fait son attache sur l’archipel. Ils sont venus récupérer tous les butins que Nami a accumulés depuis des années. Nami ne se laisse pas faire et combat les hommes. Cependant, elle réalise avec effroi, qu’Arlong est derrière tout ça ; il a trahi Nami et veut récupérer les trésors.

Les villageois excédés par tant de tyrannie, décident une bonne fois pour toute de se rebeller contre les hommes-poissons et s’apprêtent à les combattre. Nami s’en rendant compte, tente de les stopper, en vain. Alors qu’elle est accablée de désespoir, Nami supplie Luffy, de l’aider. Celui-ci, accompagné de ses hommes, défonce le portail d’Arlong park et demande simplement : « lequel d’entre vous est Arlong ?! ».

3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.