Les entremondes, tome 1 : l’Hôtel invisible – Sean Easley

Auteur : Sean Easley
Éditions : Lumen
Genre : Fantasy / Jeunesse
Année de sortie : 2018
 

Synopsis :

Tournez la clé… et découvrez votre destination !

Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d’hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées.

Mais, depuis qu’il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges… Jusqu’au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d’un petit magasin, il tombe sur un immense hall d’hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l’inscription :  » Découvrez votre destination ! « 

Le personnel de l’établissement n’en revient pas : d’habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation ! Et surtout, oser s’y aventurer a toujours, toujours un prix… Car chacune de ses portes s’ouvre sur un pays différent. D’une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l’océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine !

Seule explication à la découverte de Cam ? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit… Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois ? Mais le doute s’empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l’établissement… L’hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique ?

Portes qui s’ouvrent sur les pyramides ou la forêt amazonienne, batailles à coups de plumeaux enchantés, animaux de pierre capables de s’éveiller à la vie… Une multitude de surprises attendent le jeune visiteur dans ce lieu aussi fabuleux qu’inquiétant. C’est avec une gourmandise évidente que Sean Easley imagine l’irruption en fanfare de la magie au beau milieu du quotidien. Une nouvelle série à découvrir d’urgence !

 

Mon avis :

Une couverture sublime, un synopsis intriguant, un moyen de voyager à travers le monde en un simple tour de clé… Ce roman a tout pour plaire avant même d’avoir tourné la première page. On parvient, avec simplement l’objet-livre, à s’évader dans un univers mystérieux que l’on aimerait découvrir à tout prix.

L’intrigue peine à se mettre en place. Une bonne centaine de pages pour que l’histoire avance « enfin », pour que Cameron fasse ses premiers pas dans l’Hôtel invisible et nous donne envie de savoir ce qu’il est advenu de son père. Malheureusement, cette longue attente est obligatoire si l’on veut parfaitement s’immerger dans un univers très complexe, où l’on parle de choses qui n’existent pas dans notre imagination.

Et pourtant, une fois l’intrigue correctement lancée, on se laisse aisément emporter par une plume légère, mais très sure d’elle. Sean Easley parvient à nous proposer un univers très atypique qui « tient la route » et malgré quelques doutes, on parvient à y croire. Il est évident que les plus jeunes lecteurs ne rencontreront pas ces difficultés.

Le personnage principal, Cameron, est peut-être celui qui m’a dérangé le plus dans ce roman. Il est constamment en train de parler des façons de mourir les plus stupides de manière très exagérée. Il ne se passe pas 3 pages sans qu’il n’évoque une manière idiote de décéder (pendant une grosse moitié du roman). Cameron est constamment angoissé, égocentrique et à douter de tout.

Cela dénote totalement avec les événements de l’intrigue principale. Alors que le personnage principal est angoissé, à l’affut de tout, les nombreux rebondissements de l’histoire prouve le contraire. Il est constamment piégé, utilisé, oublié par ceux en qui il a confiance (alors qu’il est décrit comme un jeune garçon n’ayant confiance qu’en lui-même). Quelques contractions qui contrarient une lecture approfondie.

Toutefois, l’intrigue proposée est très bien menée où les rebondissements sont rares mais parfaitement menés. L’auteur parvient à nous mettre dans la peau d’un jeune adolescent qui doute constamment des personnes en qui avoir confiance, mais aussi des choix qui doivent être faits. Au fur et à mesure de la lecture, cette dernière de plus en plus haletante où le lecteur est entièrement captivé par le dénouement final.

Ce dernier est spectaculaire, atypique et prometteur pour le prochain tome de la série. L’auteur ne s’est pas contenté de terminer son premier roman. Il réussit à laisser le champ des possibilités grand ouvert pour la suite des aventures de Cameron.

Sean Easley a réussi à implanter, tout au long du roman, de nombreux indices « invisibles » qui se mettent en place au dernier moment pour former un tout très cohérent. Et malgré un jargon unique et propre à ce roman, les mots s’enchaînent avec  beaucoup de légèreté.

Les points positifs

  • Une intrigue complexe, bien pensée où les rebondissements sont parfaitement choisis et bien agencés.
  • Un monde féérique, atypique que l’on aimerait visiter.
  • Une plume authentique.

Le point négatif ?

  • Un personnage principal instable.
  • Je regrette que les « voyages » soient très peu présents.

Ma note pour cette lecture : 18/20

Encore un roman mettant en scène de jeunes orphelins et qui se retrouvent, du jour au lendemain, plongés dans un univers fantastique doté de magie. Et pourtant, lorsque l’on repasse ce roman, on ne pose qu’une seule question : Où se trouve l’entrée de ce merveilleux Hôtel ?

Quelques chroniques d’autres blogueurs :

 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.