Le ruban rouge – Lucy Adlington

Auteur : Lucy Adlington

Editions : Pocket Jeunesse

Année de publication : 2018

Résumé :

Nous quatre : Lily, Marta, Carla et moi.
Dans une autre vie, nous aurions pu être amies.
Mais nous sommes à Birchwood.
Ella, 14 ans, a toujours adoré la couture, une passion qu’elle tient de sa grand-mère. Et c’est donc tout naturellement qu’elle devient couturière. Cependant son atelier n’est pas un atelier ordinaire et ses clients ne sont des clients ordinaires : la jeune fille est prisonnière du camp de Birchwood ( Birkenau), où elle s’occupe de confectionner les vêtements des officiers. Dans ce quotidien infâme, c’est la couture qui permet à Ella et Lily, la repasseuse, de garder une lueur d’espoir.

Avis personnel :

Nous allons rentrer dans une période que tout le monde ne voudrait pas connaître aujourd’hui, la guerre 40-45. Plus précisément de l’été 44 à la libération en 45. Nous allons rencontrer Ella qui se trouve dans le camp de Birchwood qui en réalité porte le nom de Auschwitz-Birkenau. Cette jeune fille va pouvoir travailler comme couturière dans le camp et va rencontrer Lily qui deviendra son amie et elles vont vivre chaque péripétie ensemble.

L’auteur nous emmène dans l’univers de la guerre 40-45, un univers qui n’est pas très facile à écrire. Ici pourtant l’auteur nous passe les détails sur les moments les plus durs, et nous raconte des histoires de princesses et d’ogre pour faire passer les mauvais moments aux lecteurs.

Les personnages sont bien détaillés, nous pouvons imaginer les femmes et les hommes de cette période, ils étaient avec les cheveux rasés et des vêtements rayés. Ils vivaient dans des conditions inimaginable, les baraquements étaient très petits, avec des couchettes qui était fait avec de la paille et un simple drap. Les gens devaient dormir par deux ou trois par couche, et en plus de ça, ils mangeaient de la soupe qui ressemblait plutôt à de l’eau qu’autre chose. Les gens qui restaient en vie étaient ceux qui travaillaient. Les autres étaient transportés ailleurs. Cela dura une bonne année. A la fin de la guerre, les dernières travailleuses furent libérées dans une marche forcée en plein hiver. Certaines seront vivantes, mais d’autre n’auront pas cette chance.

En lisant ce livre, on se rend compte de la dureté que les gens ont dû vivre pendant la guerre 40-45. Aujourd’hui, les gens se plaignent pour un rien, mais les gens qui on vécut la guerre et l’après guerre nous diraient de ne pas nous plaindre pour un oui ou pour un non.

L’auteur raconte bien son histoire, on est vraiment projeté dans cette période, les détails sont bien mis la où il faut et on ne s’ennuie pas. Un vocabulaire facile de compréhension, un livre qui peut-être lu par tout le monde.

Un livre qui devrait se retrouver au programme de l’école, pour faire comprendre aux jeunes que la société qu’aujourd’hui, nous la devons à ces gens qui on subit l’enfer et qui ce sont battus pour nous permettre d’avoir tout cela.

Points positifs:

  • Une écriture facile de compréhension
  • Une histoire simple
  • Une période bien détaillée

Points négatif : 

  • Dommage que nous n’avons pas eu un épilogue à la fin du livre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s