Hikaru no go (Deluxe), tome 2 – Yumi Hotta et Takeshi Obata

Auteurs : Yumi Hotta et Takeshi Obata
Éditions : Tonkam
Genre : Manga / Shonen
Année de sortie : 2012

Synopsis :

Le jour de la fête du collège Hazé, Tetsuo Kaga remarque le talent au go de Hiraku et l’oblige à participer au tournoi des collèges en le faisant passer pour un membre de l’équipe.

Contre toute attente, l’équipe de Haze l’emporte en finale face au célèbre collège de Kaio. Mais Hikaru se fait démasquer et l’équipe est disqualifiée.

 

Avant-propos :

Pour ceux d’entre-vous qui ne connaissent pas ce Manga, sachez que ce dernier est sorti dans le début des années 2000, comptabilisant 23 tomes, soit trois de plus que la version originale. En effet, sans que l’on sache vraiment pourquoi, Tonkam mettait 1 partie en moins dans les ouvrages sortis dans la langue de Molière.

Notez également qu’il est préférable de lire mes chroniques sur cette saga dans le bon ordre, sans quoi vous risquerez de ne pas tout saisir parfaitement.

Bref, après plus de 10 ans, Tonkam nous propose de redécouvrir Hikaru no go, à travers une toute nouvelle version, nommée « Deluxe » et qui a l’avantage de proposer 20 tomes parfaitement identiques aux originaux (pages en couleurs comprises).

La version « Deluxe » est cartonnée, proposant ainsi de très beaux ouvrages à placer dans sa bibliothèque.

Mon avis :

Nous retrouvons Hikaru dans un tournoi amateur destiné aux meilleurs joueurs de collège. Seul problème, notre jeune joueur de Go n’est encore qu’à l’école primaire. Que cela ne tienne, ils s’inscrivent et remportent le tournoi (grâce à Saï, fantôme d’un niveau exceptionnel), pour finalement se faire disqualifier…

Alors que le premier tome avait pour objectif de nous introduire le jeu de Go à partir d’un très bon joueur (Saï), les auteurs ont effectué un tournant très important : Hikaru décide de prendre les choses en main et de jouer pour lui-même, sans l’aide de son mentor.

Cela ouvre ainsi une porte ouverte pour les lecteurs : l’apprentissage du jeu de Go. Ce dernier est expliqué dans les grandes lignes et c’est un immense plaisir de suivre les progrès de notre jeune héros. On dépasse alors le stade du « manga qui nous gonfle avec un jeu très complexe très méconnu en Europe » à « Génial, on va suivre les aventures d’un jeune gamin qui tente de se surpasser ».

Comme le montre la couverture, Akira Toya prend davantage de place dans ce deuxième volet. En jouant contre Saï, il découvre un niveau du jeu de Go, que même les plus grands maîtres atteignent à peine. On découvre alors une histoire très touchante d’un jeune garçon (de 12-13 ans) dans une quête impossible : jouer une nouvelle partie contre Hikaru (en réalité, il s’agit de Saï) alors que ce dernier lui a refusé très clairement…

Les points positifs

  • Le manga s’adapte aux lecteurs, souvent pas très connaisseurs du jeu de Go.
  • Une intrigue principale très prometteuse.
  • Une relation très inédite entre Hikaru et Saï, très tumultueuse, mais très plaisante
  • La version Deluxe est cartonnée, sublime.
  • Découverte d’un aspect de la culture japonaise très méconnue de l’Europe

Le point négatif

  • Le temps de parution entre les différents tomes (pourtant déjà sortis depuis de nombreuses années).

Ma note pour cette lecture : 19/20

Ce deuxième tome nous permet d’en connaitre davantage sur un jeu exceptionnel, trop méconnu du public européen. Téléchargez une application gratuite sur votre smartphone, et essayer de gagner contre l’IA le plus faible… Bon courage …

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s