Tara Duncan, tome 5 : Le continent interdit – Sophie Audouin-Mamikonian

couv10502710
Auteur : Sophie Audouin-Mamikonian
Éditions : Flammarion
Genre : Jeunesse (Jeune adulte), Fantasy
Année de sortie : 2007

Synopsis :

Betty, l’amie terrienne de Tara, a été enlevée par Magister qui la retient prisonnière sur le Continent interdit. Ce Continent est régi par les Dragons, alliés d’Omois, qui en interdisent l’accès.

Mais Magister a réussi à en forcer la barrière magique et a empoisonné Betty. Il ne reste que quelques heures à vivre à la jeune femme, et seul le sang modifié de l’héritière pourra la sauver…

Or Tara n’a toujours pas retrouvé ses pouvoirs. Sans magie, impossible de lutter contre son ennemi. Bravant les dangers d’AutreMonde, Tara regagne le palais d’Omois et convoque d’urgence ses amis qui répondent fidèlement à l’appel. A part Robin, qui a mystérieusement disparu…

Escortée par les plus redoutables guerriers de la Reine des Elfes, les elfes violets, Tara arrache aux dragons l’autorisation de se rendre sur le Continent interdit. Mais, arrivée à destination, elle découvre que la sanguinaire Reine rouge a pris le pouvoir et que les dragons sont prêts à la laisser mourir pour cacher leur horrible secret.

Tara parviendra-t-elle à sauver Betty des griffes de la Reine rouge et à tenir en échec son ennemi Magister ?

Mon avis :


Commençons par le positif. Cela sera très court. L’intrigue de ce roman est bien la seule chose qui m’a permis de terminer ce 5ème tome des aventures de Tara Duncan et c’est probablement ce qui me fera craquer pour la suite de la saga (ce que je regrette d’avance).

Passons maintenant aux points négatifs :

  • Les notes de bas de page. Régulièrement, l’auteure commente son propre roman. Ces notes sont probablement destinées à des débiles mentaux. En effet, Sophie s’adresse au lecteur comme s’il était totalement gaga, dénué de sens logique sans parler des nombreuses erreurs historiques. Voici quelques exemples :

– « Bandes de pervers !!!  Avouez que vous avez pensé à des pratiques sexuelles en lisant ce passage ! Vous n’êtes pas au courant que ce roman est destiné à la jeunesse ». Chère auteure, êtes-vous consciente que vos romans sont destinés aux jeunes et qu’eux seuls (à l’exception de quelques adultes) vont lire ces mêmes notes ???

– « Ce terme est une insulte en langage de dragon. Mais je ne sais pas ce que cela veut dire. » Taisez-vous donc Mamikonian 😉

– « Fabrice ne savait pas que la royauté a été abolie en France par l’assassinat ayant eu lieu en 1793, soit 2 ans après la prise de la Bastille. » Heuuu, c’est pas en 1789 la prise de la Bastille ? Désolé Sophie Audouin-Mamikonian, je me trompe certainement, je suis belge 😦

  • Si seulement, elle s’était arrêtée à intervenir dans les notes de bas de page, cela aurait pu être une lecture agréable. Malheureusement, l’auteur se permet d’intervenir dans le récit de son histoire. On passe d’un narrateur à un autre, sans enchainement logique et n’hésite pas à donner son opinion en plein milieu d’un chapitre.

Exemple : « Tara Duncan était en train de se promener lorsqu’elle croisa Robin. Chers lecteurs, je vous l’avez dit qu’elle allait tomber sous le charme. Ce dernier était torse nu, en train de regarder dans le vide. Mais regarde la pu****!!!…

Je tiens à préciser que cet exemple n’existe pas tel quel dans le roman, mais nous n’en sommes vraiment pas loin.

  • Qui a écrit ce roman ? C’est le cinquième roman et j’ai vraiment l’impression qu’il a été écrit par une cinquième personne différente. En effet, l’écriture est de moins en moins bonne, où le vocabulaire est moins fourni, comme si l’auteur s’adressait à un public de plus en plus jeune. Finalement, on peut la comprendre, vu que les ventes diminuent de tome en tome (moins d’ados et jeunes adultes, de plus en plus de jeunes de 12 à 14 ans).

 

  • Les chapitres sont très mal découpés. Les titres des chapitres sont complètement inutile. Exemple : Robin… ou le joli petit elfe qui renonce à Tara mais qui le fait uniquement pour ne pas avoir de soucis avec Lisbeth, impératrice d’Omois.

 

  • La couverture de ce roman est un mensonge sur son contenu. En effet, jamais Tara ne s’est trouvée en compagnie de Robin dans ce état. Ce dernier est bien et bien dans ce état au début de ce roman, mais pas avec ce collier à pointe qu’il n’aura qu’une fois sur le continent interdit. Bref, des erreurs grossières et flagrantes avant même d’ouvrir ce roman.

Après ce dernier point, j’ai deux hypothèses.

  1. Flammarion a imposé à l’auteur des choix complétement absurdes du 3ème au 5ème tome (en effet, les deux premiers étaient relativement bons). –> Sophie change d’éditeur.
  2. Flammarion prend conscience (comme Seuil ?) que ces romans n’ont pas d’avenir brillant dans la littérature –> Sophie arrive à trouver en XO Editions son salut.

Les points positifs

 

  • Une intrigue dont on a envie de connaître le dénouement.

Ma note pour cette lecture : 4/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s