Etes-vous psychopathe ? – Jon Ronson

cover105192-medium
Auteur : Jon Ronson
Éditions : Sonatine (partenariat)
Genre : Essai / « Humour »
Année de sortie : 2017
Date de parution : 21 mars 2017
Je tiens à remercier Sonatine  (par l’intermédiaire de NetGalley) de m’avoir envoyé ce roman (ebook) dans le cadre d’un partenariat. Merci de m’avoir accordé votre confiance pour cette lecture. J’espère que ma chronique sera à la hauteur de leurs attentes.

 Synopsis – Présentation par Sonatine :

Et si nous étions finalement tous fous ?

Voyage d’un candide au pays des désordres mentaux.

Jon Ronson, l’auteur reconnu des  Chèvres du Pentagone s’aventure dans un voyage rocambolesque au pays des désordres mentaux pour essayer de savoir si notre société n’est pas animée au final, plus par la folie que par la raison, par les névroses que par l’intelligence.

Pour ce faire, il rencontre des psychopathes remarquables, des psychiatres un peu cinglés, des hommes d’affaires qui, du narcissisme à l’asociabilité, doivent leur réussite à leurs névroses. Cette épopée aussi loufoque qu’éclairante le conduit chez le célèbre psychologue canadien Robert D. Hare, l’inventeur du test du psychopathe, moyen infaillible de mesurer notre degré de folie.

Entre Woody Allen et Hunter S. Thompson, Jon Ronson se promène dans l’antichambre de la démence avec une autodérision et un humour caustique et pose des questions dérangeantes sur nos désordres. Pouvons-nous échapper à l’un des 374 types de troubles mentaux répertoriés ? Sommes-nous tous fous ? Dans cette exploration aussi désopilante qu’irrévérencieuse, il questionne la notion de normalité dans notre société et la façon dont cette notion floue a donné lieu à une économie florissante.

 Présentation de Jon Ronson :

Jon Ronson est né en 1967 au Pays de Galles. Journaliste et écrivain, il a notamment publié Les Chèvres du Pentagone, adapté au cinéma en 2009, avec Georges Clooney dans l’un des rôles principaux. Scénariste, il a écrit Okja, le nouveau film de Joon-ho Bong (Memories of murder, Snowpiercer Le Transperceneige), avec Jake Gyllenhaal.

Mon avis :

Je dois bien vous avouer que ce « genre » de livre, je ne les abordais que dans le cadre de mon métier d’instituteur. J’ai toujours pris du plaisir à m’intéresser aux centaines de troubles mentaux qui sont mon quotidien dans mes classes (et plus particulièrement l’autisme).

Quand j’ai eu la chance de recevoir une copie de cet ouvrage, 3 mois avant sa publication, je n’ai pas trainé à être émerveillé par la plume de Jon Ronson. Il est parvenu à capter toute mon attention sur un sujet qui est très difficile à aborder, la psychopathie. Comment ? Par l’intermédiaire d’une arme infaillible… l’humour.

En effet, Jon Ronson a une écriture que l’on peut qualifier de loufoque. A travers quelques anecdotes bien choisies, il arrive à garder toute l’attention de son lecteur sur un sujet difficile. Car oui, ce dernier est très compliqué à comprendre si on l’aborde trop brusquement. La tâche de l’auteur est d’autant plus difficile qu’il a face à lui des lecteurs (moi y compris) qui ont de faux aprioris sur ce qu’est un psychopathe.

C’est quoi un psychopathe ? Pour la plupart d’entre nous, il s’agit d’un « cinglé » qui tue, massacre, viole, fait souffrir l’autre (physiquement ou psychologiquement) pour le plaisir. Imaginez-vous un clown qui vous attend à la sortie de votre garage pour vous massacrer le crâne… MOUAHAHAHAHA… Oups, je devrais faire des tests xD

Jon Ronson nous apprend tout ce qu’il y a à savoir sur les psychopathes. Certains passages seront difficiles, mais l’auteur fait au plus simple et élucide toutes les questions éventuelles du lecteur sur le sujet par l’intermédiaire d’une intrigue passionnante.

Cette dernière est essentielle à ce livre !!! L’auteur aurait pu nous déballer tout son savoir d’une manière très scientifique. Il a décidé de tout mettre en scène par des personnages ou plutôt des personnes (car tous les noms cités font références à des personnes réelles, ce qui rend la lecture d’autant plus vivante).

Si vous décidez de vous y coller, ne soyez pas trop loin d’un accès à Internet. Si vous êtes comme moi, vous allez passer des heures à faire des recherches sur les événements décrits par Jon Ronson pour en savoir plus (lire les biographies des personnes citées, vous interroger sur les méthodes d’il y a quelques décennies (comme par exemple la « thérapie nudiste en groupe », …)).

Les points positifs

  • Un sujet peu commun, très rarement abordé.
  • L’utilisation de l’humour comme expression d’écriture de l’auteur (sans en abuser).
  • Un remise à niveau sur les aprioris de la société.
Les points négatifs
  • La longueur des chapitres, qui ont final n’ont pas une réelle incidence sur la lecture. Sans découpage en chapitres, c’était pareil.
  • Plus de 300 pages sur un sujet aussi difficile à traiter –> Des pauses sont nécessaires (alors que je l’ai lu en 2 cessions).

 

Ma note pour cette lecture : 18/20
 

Très bonne lecture. Enfin un ouvrage sur la psychopathie, à la portée de tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s