La Gouvernante aux bas bleus – Catherine Choupin

Aimer une religieuse sous la forme d’une actrice !…

et si c’était la même ! – Il y a de quoi devenir fou !

Gérard de Nerval, Sylvie, 1853.

metadata-image-8188593
Auteur : Catherine Choupin
Éditions : Librinova
Genre : Romance
Année de sortie : 2016
Cette lecture est un partenariat

 

Synopsis – Présentation de la maison d’édition :

« La sirène aux yeux de jade avait planté en lui la graine d’un idéal féminin qui le hanterait pendant des années. Le lendemain, il prenait l’avion pour Djakarta, mais son image le poursuivit jusqu’en Indonésie ».

Adrienne est la fille de l’ambassadeur de Grande-Bretagne en France. Elle subit des déconvenues sentimentales et professionnelles qui la conduisent à camoufler son identité et ses diplômes.

Elle devient Jeanne, la gouvernante de deux enfants dans un hôtel particulier du 16e arrondissement.

Leur père, Michel, un jeune veuf richissime et très occupé, la regarde à peine.

Il est obsédé par l’image d’une jeune femme qu’il a rencontrée huit années auparavant au bal de l’ambassade du Royaume-Uni…. »

Mon avis :


En ouvrant mon boîte mail il y a quelques jours, j’ai été très surpris de recevoir un message des éditions Librinova. Une merveille personne m’a proposé la lecture de « La Gouvernante aux bas bleus » de Catherine Choupin. C’est avec plaisir que j’ai accepté cette lecture (E-book) et je ne le regrette pas une seule seconde.

L’histoire :

Un mot pour résumer mon avis sur l’histoire en elle-même : passionnante !!! De la première à la dernière « page », l’auteur a réussi à me tenir !!! Je n’ai pas été capable de déposer ma liseuse une seule fois. Et pourtant, il ne s’agit pas de mon genre de prédilection.

J’apprécie énormément les romans qui sont écrits simplement, où l’histoire est contée en douceur, sans détails superflus. Je compare beaucoup Catherine Choupin à Danielle Steel. Elles ont, toutes les deux, ce talent inné pour l’écriture d’histoires simples mais tellement belles.

J’ai la chance d’avoir réussi à trouver dans ma vie la perle rare. C’était un véritable coup de foudre au premier coup d’oeil. J’ai ressenti de nombreuses émotions pendant les quelques semaines que j’ai passées à essayer de la conquérir. Ces sentiments, je suis incapable de les expliquer, de mettre des mots précis sur cette période. Madame Choupin est parvenue à me faire revivre ces émotions. Enfin, j’ai réussi à mettre des mots sur un coup de foudre que je partage avec l’un de nos héros, Michel. Bravo l’artiste.

L’histoire et les personnages sont très attachants et j’ai vraiment eu envie, pendant cette heure et demie de lecture, de les connaitre davantage.

L’écriture :

Le style de l’auteur est à la fois très complexe et très simple.

En effet, j’ai remarqué une grande culture de Madame (mademoiselle ?) Choupin à travers les nombreuses allusions littéraires (que des jeunes lecteurs ne comprennent pas forcément). Tout au long de la lecture, j’ai pris des notes et je ne manquerai pas d’aller jeter un coup d’oeil aux citations de l’auteure et pourquoi pas apprendre quelques poèmes par coeur :-).

Toutefois, pour les nombreux novices qui liront cet lecture numérique, Catherine Choupin a tout prévu !!! Un petit dossier est proposé à la « FIN » de notre histoire d’amour afin d’expliquer une citation, argumenter un point de vue ou même encore plaisanter avec le lecteur.

Biographie de l’auteure :

Normalienne (chouette, un point commun avec moi :-)) et agrégée de lettres classiques, Catherine Choupin enseigne en classes préparatoires à Versailles et écrit des romans sentimentaux. Elle s’est inspirée ici de toutes les œuvres qui l’ont enchantée, de Jane Eyre à La Mélodie du bonheur en passant par Le Jeu de l’amour et du hasard et Talons aiguilles.

Les points positifs

 

  • Une romance qui est loin d’être classique.
  • Une écriture à la fois simple et complexe. Que c’est agréable de (re)découvrir certains oeuvres mythiques de notre littérature. Il s’agit d’un véritable plaidoyer pour la culture.
  • Des personnages attachants.
  • Le dossier de fin qui permet d’en savoir davantage sur les points de vue de l’auteure. 

 

Les points négatifs

 

  • Une histoire rapidement menée. Une 50aine de pages de plus ne m’auraient pas dérangées.
  • Vincent (je n’entre pas plus dans les détails, vous comprendrez après votre lecture).

 

Ma note pour cette lecture : 18/20
 

Merci Catherine Choupin de proposer à vos lecteurs des histoires « vraies », des histoires où l’on s’évade pendant quelques heures. J’ai apprécié me mettre dans la peau de Michel et me demander si moi, j’aurais réussi à percer le mystère à jour ou non.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s