Le piège de la Belle au bois dormant – Mary Higgins Clark & Alafair Burke

Comme on dit, mieux vaut s’excuser que demander la permission.
couv74730324
Auteur : Mary Higgins Clark & Alafair Burke
Éditions : Albin Michel
Genre : Thriller
Année de sortie : 2016

 

Synopsis : «Leur réputation n’est plus à faire : après le succès de L Affaire Cendrillon et de La Mariée était en blanc, le duo de choc Mary Higgins Clark – Alafair Burke revient pour une nouvelle enquête de Laurie Moran.
La productrice de Suspicion, l émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases, s’est laissée convaincre par Casey Carter, tout juste libérée de prison après une peine de de quinze ans pour le meurtre de son fiancé, Hunter Raleigh.
Si pour la presse et l’opinion publique Casey reste une criminelle, celle-ci continue de clamer son innocence, et Suspicion est sa seule chance de la prouver.
Entre les nombreuses jalousies et rivalités que suscitait les fiançailles de Casey et Hunter, héritier d une des plus grandes fortunes américaines, et l’arrivée d un jeune loup aux dents longues pour remplacer le précédent présentateur de Suspicion, l’enquête et l’émission de Laurie s’annoncent difficiles…»

 

Mon avis :

Avis Général

Ce roman a été commencé il y a 6 heures environ, et me voilà déjà en train de rédiger cette chronique. Deux constats vous sautent aux yeux, non ?

Le premier : Ce roman est très prenant et très addictif. En effet, le lecteur que je suis n’a pas été capable de le reposer avant de l’avoir terminé. On reconnait ici la patte de Mary Higgins Clark : les chapitres !!!

Ces derniers sont étudiés pour pousser le lecteur à poursuivre la lecture. Ils sont tous très courts, un maximum de 5-6 pages par chapitre. On se dit alors : « Bah, je peux continuer, je vais m’arrêter au prochain et finalement, quand on arrive à la 400ème page, on se « force » à terminer le roman.

Le deuxième : C’est un roman très court. Malgré près de 500 pages, le format est plus petit que lorsque Higgins Clark écrit seule. La mise en place laisse beaucoup de marges (en haut, en bas, à droite et à gauche). Si l’on transformait le tout dans le schéma classique (Grand format), on ne dépasserait pas les 300 pages.

L’intrigue

L’intrigue est bien meilleure que lors de deux premiers romans (alors que la barre était déjà très haute) et le suspense est très présent, de plus en plus présent au fil des pages.

Je pourrais regretter le manque de rebondissement. Il n’y en a un qu’un seul, dans les 50 dernières pages.

Le tournage de l’émission (permettant de revivre une histoire à la Cold Case) n’a commencé qu’à la 350ème page et pourtant, je n’ai pas eu l’impression que les 349 pages qui ont précédés étaient de trop. Pas de blabla, que du concret, que des informations utiles. Que j’aime ces romans « pleins ».

Contrairement à tous les romans de Mary Higgins Clark, le lecteur peut trouver par lui-même qui est l’assassin (vu qu’il fait partie des personnes participantes au tournage) soit par chance, soit par logique. 

Par logique, c’est impossible d’y parvenir. En effet, les raisons du meurtre ne sont évoquées qu’une seule fois et il s’agit, au moment de la lecture, d’une information de second plan.

Par chance, c’est probable. En ce qui me concerne, je suis tombé juste en répondant à cette question après une cinquantaine de page : « Qui n’est pas le coupable ? » Et en effet, la personne que je n’aurais jamais soupçonnée est maintenant derrière les barreaux.

Laurie (productrice) et Alex (ancien présentateur)

Alors là, un véritable coup de gueule contre Mary Higgins Clark & Alafair Burke. Sans vouloir spoiler, je ne suis pas très partisan du « Je t’aime, moi non plus », j’aime les histoires d’amour qui se déroulent simplement. Après 3 romans (et 4 émissions), on en arrive à ça ?

 

Les points positifs

 

  • Le roman se suffit à lui-même. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu les romans précédents pour suivre l’histoire (peut-être excepté l’histoire Laurie – Alex). 
  • Une héroïne que nous avons adoré dans « Les yeux bleus » avec son charmant fils, Timmy. Quel plaisir de retrouver des personnes récurants et très attachants.
  • Du suspense tout au long de la trame principale.
  • Le découpage des chapitres est tout simplement parfait. A chaque fin de chapitre, impossible de s’arrêter.
  • Un roman à quatre mains !!! Enfin, nous avons quelques alternatives au style bien précis de l’auteure mythique.
  • Une écriture rodée. Nous retrouvons tous les traceurs d’un Best-Seller avec la jeunesse d’Alafair Burke.

 

Les points négatifs

 

– Trouver le coupable par nous-même ? Habituellement impossible dans les romans de Mary Higgins Clark. Alors qu’ici, il est très facile de mettre un nom sur l’assassin peu après la moitié du roman.

 
 Ma note pour cette lecture : 20/20
 

Une note parfaite.

J’allais mettre moins à cause de la facilité à trouver qui est le coupable (par chance ou par logique). Mais je me suis ensuite rappelé que ce n’est pas un roman exclusif à Mary Higgins Clark, mais aussi d’Alafair Burke. Il est donc logique de ne pas avoir un style et une manière de fonctionner identique à ce que nous avons lu quand elle écrivait seule.

Adulte Thriller

Le Parfum des Mots View All →

Benjamin, 30 ans, passionné de lecture

Instituteur primaire dans une école primaire belge d'enseignement spécialisé (enfants avec troubles du comportement)

Ce blog me permet de partager mes appréciations livresques.

4 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mautamau.wordpress.com/

Des petits mots pour exprimer l'humeur et les impressions d'une jeune active à Paris

📖 Fifty Shades of Books 📖

" Le livre est un morceau de silence dans les mains du lecteur. Celui qui écrit se tait. Celui qui lit ne rompt pas le silence " Pascal Quignard

Et toi tu lis quoi ?

Partager mes lectures au fil des saisons et de mes humeurs. Connaître et découvrir vos lectures. Et surtout rêver, créer, imaginer.

L'Antre Livresque

"Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade." Julien Green

L'invincible été de Lucie

#MonInvincibleEté

BLOG MEXIQUE ROTARY 2016-2017

/World exchanger/FRA-MEX/Ciudad Obregon

%d blogueurs aiment cette page :