Intimidation – Harlan Coben

Un mensonge.
Une femme qui disparaît.
Une effrayante machination.
 
Auteur : Harlan Coben
Éditions : Belfond Noir
Genre : Polar
Année de sortie : 2016
Synopsis : «New York, aujourd’hui.
Avocat d’une quarantaine d’années, Adam Price mène une vie aisée et agréable avec son épouse Corinne et leurs deux garçons dans leur pavillon de banlieue cossue.
Du moins c’était avant qu’un mystérieux individu lui fasse de troublantes révélations : son épouse adorée lui aurait menti quelques années plus tôt. Depuis, et pour la première fois de sa vie, Adam doute.
Confrontée à son passé, Corinne ne se cherche pas d’excuse. Tout ce qu’elle demande, c’est du temps. Pour mieux se volatiliser… Seul avec ses deux fils, craignant pour la vie de Corinne et pour celle de ses enfants, Adam va se lancer dans une course-poursuite de tous les dangers. Quitte à découvrir une face jusqu’ici cachée de celle qu’il croyait pourtant connaître…
Mensonges, trahisons, intimidations, un nouveau piège mortel machiavéliquement mis en place par le Boss du thriller. »
Mon avis :


Suite aux nombreux commentaires négatifs sur le nouveau polar de Harlan Coben, c’est avec beaucoup de craintes que j’ai entamé cette lecture.

 

Après une dizaine de pages seulement, l’intrigue est posée. Pas de détails superflus. Soit on accroche, soit on laisse tomber rapidement. Voici quelques éléments qui retiennent mon attention :


– Un nombre très important de personnages. Cela pourrait déranger certains lecteurs. Ce n’est pas mon cas. Rappelons également que Harlan Coben donne à ses personnes le noms d’anonymes qui acceptent de donner de l’argent pour des oeuvres caritatives (minimum 3.000$ pour les amateurs).

 

– Plusieurs histoires imbriquées les unes dans les autres. En effet, afin de pouvoir tenir sur près de 400 pages, l’auteur a été obligé de dévier de l’intrigue principale. Et c’est tant mieux. Sans cela, après 50 pages, fin de l’histoire.

 

– Des chapitres brefs. Grace à ces derniers, Harlan maintient un suspense intense, et ce tout au long du roman. Imaginez que l’on est sur le point de découvrir un élément capital…fin du chapitre, la suite dans un prochain numéro.

 

– Une histoire qui se tient. Ces nombreuses histoires et ces nombreux chapitres sont indispensables pour offrir au lecteur une histoire cohérente et plausible.

 

Ma note pour cette lecture : 19/20

 

Harlan Coben est un auteur que j’apprécie énormément, mais que j’avais abandonné depuis un certain temps. La faute d’une utilisation trop répétitive des mêmes personnages de roman en roman.

 

Si vous avez envie de redécouvrir Harlan Coben, ce roman vous est vivement conseillé.

 

Si vous n’avez pas envie de vous casser la tête (ou si votre mémoire vous joue des tours), n’hésitez pas à vous lancer dans cette lecture. Et quand vous penserez à abandonner, persévérez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s