Iruma à l’école des démons, T.15 – Osamu Nishi

Auteur : Osamu Nishi
Éditions : Nobi Nobi
Genre : Manga
Année de publication : 2022
 

Synopsis :

Iruma et Lied ont mis la main sur deux objets légendaires qui pourraient bien renverser la situation en leur faveur. Mais encore leur faut-il réussir à les garder ! Tâche difficile car même entre camarades de classe, la concurrence est rude, les alliances se font et se défont et presque tous les coups sont permis. En effet, celui qui remportera la première place obtiendra ainsi le glorieux titre de “jeune roi”, réservé aux futurs prétendants au trône du roi-démon !

Capture d’écran 2020-09-17 à 22.02.27

Un démon pas comme les autres 

Adopté par Sullivan, un vieux démon qui rêve d’avoir un petit-fils, le jeune héros, Iruma, se retrouve propulser dans Babyls l’école des démons, où il doit cacher sa nature humaine sous peine d’être dévoré par ses camarades. Entouré de monstres aux pouvoirs fantastiques, son étrange faculté à esquiver toutes les attaques qu’on porte contre lui va devenir son atout majeur puisqu’il lui confère une défense illimitée ! Ce don, hérité de sa vie passée à devoir survivre seul, lui permet de se sortir de situations périlleuses sans même y prêter attention.

À peine arrivé, il bat Asmodeus, le jeune démon superstar de l’école. Iruma obtient ainsi « par accident » son premier subalterne mais aussi l’admiration de tous ses nouveaux camarades. Bizarrement, sa gentillesse et son abnégation s’avèrent être aussi des armes redoutables dans ce monde : il devient ami avec une démone aux pouvoirs très utiles, un bébé monstre qu’il avait soigné lui vient en aide… Bien que sans défense, Iruma semble posséder une chance hors du commun !

Mais cela suffira-t-il ? Car pour revoir le monde des humains, Iruma va devoir se dépasser et franchir tous les niveaux pour devenir un démon supérieur ! 


Alors, prêts pour une rentrée démoniaque ?

Des règles démoniaques

Shônen mêlant à la perfection aventure, fantasy et humour, Iruma à l’école des démons offre une galerie de personnages attachants. Auteur à l’imagination débordante, Osamu Nishi dépeint un univers unique en son genre avec ses légendes et ses règles.

Le classement des démons se fait en fonction de leur force : il y a 10 niveaux. Les démons de niveau 10, Yod ou Yud, le plus élevé, sont susceptibles de devenir Roi des Démons si l’occasion se présente. Au début de la série, Iruma est évidemment tout en bas du classement, le niveau Aleph. Ce classement détermine notamment ce que les démons peuvent ou non commander… à la cantine !

Autre règle de ce monde : les démons peuvent invoquer des monstres comme familier pour leur venir en aide. Cependant, un démon ne peut pas invoquer un autre démon. À la surprise de tous, Iruma, étant un humain, va réussir à asservir un des plus puissants professeurs de l’école faisant de lui son familier… et le transformant ainsi en bestiole tout mignonne.

Une école de démons 

Sous bien des aspects, l’univers de Iruma à l’école des démons fait écho à celui de Harry Potter : un jeune garçon ignorant du monde des démons, de ses codes et mœurs doit en apprendre les règles afin de pouvoir survivre dans cette école très particulière.

La scène de la chouette distribuant les badges de niveau rappellera à certains celle du Choixpeau ; la cantine démoniaque ressemble à la grande salle du château de Poudlard et le professeur de sortilèges tout comme un autre célèbre professeur semble avoir une aversion profonde pour le héros.

Le saviez-vous ? 

En japonais les kanji qui permettent d’écrire Iruma 入間 sont proches graphiquement de ceux permettant d’écrire le mot humain 人間.

Capture d’écran 2020-09-17 à 22.03.41

Mais Jamais Je ne te laisserai toucher à un seul cheveu de mes amis !

Une fois de plus, j’ai pris énormément de plaisir à suivre les aventures atypiques de notre jeune héros Iruma ainsi que de ses compagnons. Cette série est d’une grande simplicité où les pages s’enchaînent sans la moindre prise de tête. La structure du texte et le découpage des chapitres permet de suivre tous les personnages en profondeur tout en apportant systématiquement des « mini-cliffhangers » qui poussent à poursuivre la lecture avec intérêt tout en se plongeant rapidement dans une autre intrigue sans que le lecteur n’ait l’impression d’une lenteur délibérée qui caractérise habituellement les séries qui rallongent grâce aux nombreuses digressions.

Absolument rien n’est à jeter dans ce 15ème volume, déjà, où chaque sous-intrigue n’a qu’un seul objectif, à savoir alimenter l’intrigue principale et la progression de notre jeune héros vers le titre qui lui semble désormais destiné, celui du Roi des Démons.

Malgré un décor quasiment inexistant dans plus de 95% des cases (fond blanc ou noir), le lecteur n’y fera pas vraiment attention tant l’immersion dans ce monde atypique est totale. Tout en étant parfaitement conscient qu’il n’existe pas, cela ne nous traverse toutefois pas l’esprit à une seule reprise où finalement, que l’on ose l’avouer ou non, nous aimerions bien que les Enfers existent afin de pouvoir vivre de telles aventures.

29 tomes déjà parus au Japon 💖

IMG_27052020_122021_1170_x_550_pixel

Ma note pour cette lecture : 20/20  Coup de coeur 💖 💖 💖 💖 💖 

Je tiens également à attribuer une mention +++ pour les éditions Nobi Nobi ! Je ne suis pas certain que cela soit intentionnel, mais l’idée de proposer une coupe oblique des deux rabats (de la jaquette) est tout simplement grandiose ! Moi qui m’amusait à devoir replier la quasi totalité des jaquettes de mes 3500 mangas, cette découpe règle le problème définitivement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.