The Breaker, T.5 – Geuk-jin Jeon et Jin-Hwan Park

Auteurs : Geuk-Jin Jeon / Jin-Hwan Park
Éditions : Meian (Booken)
Genre : Manhwa / Sonyun
Année de publication : 2011
 

Synopsis :

Un nouveau professeur, Chunwoo, arrive dans l’école.

Dragueur incorrigible à l’attitude égoïste, le mauvais traitement que subit l’un de ses élèves va pourtant le mener à lui dévoiler une parfaite maîtrise des arts martiaux. Shinwoo, le jeune élève maltraité, fera tout ce qu’il peut pour devenir son disciple, au grand dam de ce dernier.

Une organisation d’artistes martiaux sera prête à tout pour défier Chunwoo et de nombreux combats se préparent…

Capture d’écran 2020-11-11 à 22.37.55

The Breaker est un manhwa (manga coréen) écrit par Keuk-Jin Jeonet dessiné parJin-Hwan Park. Il est pré-publié entre 2007 et 2010 dans le magazine Young Champ et a été compilé en un total de dix tomes. Il est édité en version française depuis février 2011 par les éditions Booken puis réédité par Meian depuis novembre 2017 dans un coffret intégral contenant les 10 Manga, 1 Poster, 4 Artworks et 1 Artbook de 70 pages.

Avant de commencer à parler de ce manhwa (Il ne s’agit pas d’un manga !!! ni même un manwha comme indiqué par Meian), je souhaitais revenir sur la présentation des éditions Meian et apporter une précision. Cette oeuvre n’est pas rééditée par les éditions Meian qui ont racheté la licence. Le coffret de 10 volumes (seul moyen de se procurer cette série) est bien arboré du logo de la ME. Par contre, les ouvrages à l’intérieur sont bien de la première édition de 2011 !!! S’agit-il d’un mensonge sur la marchandise ou suis-je tombé sur un coffret « exception » ?

Capture d’écran 2020-11-11 à 22.40.05

 

Lee Shinwoo (PERSONNAGE PRINCIPAL)

image_2020-11-11_224152Jeune lycéen victime quotidiennement de certains camarades de classe, il fera un jour la connaissance de Chonwoo, son nouveau professeur d’anglais, qui s’avère être un maître en arts martiaux. Il le suppliera de lui enseigner les arts martiaux pour se défendre ainsi que protéger sa copine Sehi. Plusieurs fois il s’opposera à la volonté meurtrière de son maître en protégeant ses propres ennemis. Au départ lâche et peureux, il se transformera, au contact de Chonwoo, en une personne déterminée et d’une volonté indestructible, allant jusqu’à affronter un adversaire dont il sait qu’il n’a aucune chance de vaincre. Il s’est juré de ne plus jamais fuir ses problèmes. Il étonnera à plusieurs reprises son professeur qui ne s’attendait pas à ce qu’il soit si motivé et doué. Il a un immense respect pour son Chonwoo car il considère que ce qu’il est devenu il ne le doit qu’à son maître jusqu’à même respecter sa volonté de ne plus pratiquer les arts martiaux.

 

Han Chonwoo

han-chonwooIl apparaît en tant que professeur d’anglais au lycée Guryong de Lee Shinwoo mais est en réalité un maître en arts martiaux extrêmement puissant. Il serait en effet le seul être humain à avoir atteint le Gumunryong, c’est-à-dire la maîtrise ultime des 9 arts du dragon. Considéré comme une menace par le Murim tout entier, il souhaite venger la mort de son maître, décédé à cause de l’Alliance, il y a plusieurs années après avoir révélé aux yeux de tous sa puissance lors du Shinmujaengpaz (tournoi d’arts martiaux) où il a battu tous les meilleurs Murims dans leur spécialité respective. Il est énormément craint mais aussi respecté par le Murim tout entier, certains voient en lui le meurtrier de dizaines de Murims, d’autres un rêve devenu réalité.

 

Lee Si-Ho

lee-si-hoInfirmière à l’école de Shinwoo, elle est arrivée peu après Chonwoo et est, en fait, aussi un membre du Murim. C’est une experte en empoisonnement qui utilise des kunais en guise d’arme. Elle connaît Han Chonwoo depuis longtemps et semble être attirée par lui. Elle a de très longs cheveux foncés et est très belle, ce qui fait qu’elle est appréciée voire aimée de plusieurs personnages masculins : taquine et sympathique, elle a souvent l’habitude de « s’exhiber » et n’hésite pas à utiliser ses atouts pour convaincre les gens de l’aider. Elle prêtera son appartement et soignera souvent Lee Shinwoo pour et après ses entraînements.

 

Unwol

unwolMaître de Gumunryong lorsqu’il était plus jeune. Unwol a sacrifié sa vie pour le sauver, le laissant tributaire d’un sentiment de culpabilité et d’une envie de vengeance envers ceux qui en sont responsables : l’Alliance. Il est avec Gumunryong le seul dépositaire du secret du Hyeoncheonjigong que l’Alliance convoite tant. C’est le fait que le discours de son disciple Lee Shinwoo soit exactement le même que celui de son maître qu’il apparaît par une série de flashback.

 

 

Sehi

sehiAmie proche de Shinwoo et probablement la seule personne à se préoccuper de lui au début de l’histoire. Elle se montre gentille voire un peu naïve (elle croit que Chang-Ho), qui malmène Shinwoo, est un garçon sympa et qu’il veut devenu son ami alors qu’il lui veut du mal). Si, au début, elle ne remarque pas ce qu’endure Shinwoo, elle finira par le découvrir et tentera de lui venir en aide. Chang-Ho et ses complices s’en prendront à elle pour cela. Sehi est assez populaire dans son lycée et elle est l’une des principales personnes que Shinwoo cherchera à protéger. Bien que, dans l’histoire, ils n’aient aucune relation véritablement amoureuse, elle est plusieurs fois mentionnée comme la petite amie de Shinwoo mais cela n’est jamais confirmé par le principal intéressé.

 

 

Chang-Ho

chang-hoCaïd du lycée, c’est celui qui brutalise et rackette Shinwoo avec sa bande. Il se prend très au sérieux et n’hésite pas à aller jusqu’au viol ou au meurtre (même s’il en est empêché) pour faire payer ceux qui se rebellent contre lui. Il est craint de tous et personne n’est prêt à le remettre à sa place, jusqu’à ce qu’il aille trop loin avec Sehi et soit mis K.O. par Shinwoo, après quoi on ne le reverra plus.

 

Mademoiselle Soseol

mademoiselle-soseolElle est la dirigeante du clan déchu Sunwoo et possède un corps négatif (maladie légendaire où les neuf sources de ki sont bloqués. Réussir à guérir cette maladie permettrait d’acquérir des techniques encore jamais vues). Elle a pour particularité d’avoir un corps de jeune enfant bien qu’elle ait déjà 15 ans. Impressionnée par la volonté et la gentillesse de Shinwoo à son égard elle tombera amoureuse de lui et lui offira à la suite d’un voyage à la mer le médaillon de la famille Sunwoo qui lui permet de prendre la tête du clan. En échange de l’aide de Gumunryong pour sauver Shinwoo lorsqu’il devra combattre le jeune chef du clan Cheondonum, elle acceptera de partir avec eux.

 

Hyeok So Chun

hyeok-so-chunGénie en arts martiaux chargé par la communauté des Murims de retrouver Gumumryong pour son crime. Il est déjà le chef du clan Cheondonum, un des plus réputés en arts martiaux, en dépit de son jeune âge. Lors d’un combat singulier, il sera surpris par la volonté de Shinwoo et se mettra à le surveiller de très près sa progression dans le monde du Murim et, bien qu’il ait mis Shinwoo plus d’une fois au tapis concédera la défaite. C’est un individu très rationnel et pragmatique qui pense de façon logique et n’admet pas ce qui échappe à un raisonnement analytique. Pour les gens extérieurs, il est pris pour une star grâce à l’aura qu’il dégage et son physique avantageux.

 

 

Yi Gyu-Bum

yi-gyu-bumAppelé aussi « L’Étoile Rouge du Sud » il fait partie des quatre supernovas. Il fait partie du clan Sunwoo.

 

 

Mamungi

mamungiAppelé aussi « L’Étoile Noire du Nord » il fait partie des quatre supernovas. Il est le chef des Gyeokryu, il est sous les ordres de l’Alliance. Il était chargé de garder Mademoiselle Soseol. Il va combattre Gumumryong pour la récupérer puis lorsqu’il le reconnaît abandonne toute idée de vaincre et de combattre. Il se tranche le bras gauche en échange de son pardon mais après avoir échoué propose sa vie en échange de ses hommes. C’est Lee Shinwoo qui va le sauver en s’interposant devant son maître. Après ce combat il quittera l’Alliance et aidera même Shinwoo à retrouver son maître.

Capture d’écran 2020-11-11 à 22.38.30

Après quatre volumes avec de très nombreuses informations et noms de plus en plus complexes, ce cinquième tome est une véritablement révélation. Tous les éléments, finalement ancrés, s’emboîtent avec subtilité et permet (enfin ?) d’entrevoir le fil conducteur de cette série. Vous pouvez totalement mettre de côté l’argument « arts martiaux » mis en avant par la maison d’éditions. 

Il s’agit, en effet, de manhwas mettant en scène un jeune garçon qui va, atypiquement, apprendre à se battre (ou plutôt à se défendre lui et les autres), mais je trouve cela assez réducteur ! Les auteurs proposent une oeuvre beaucoup plus profonde et nettement plus réfléchie que le meilleur des Seinen au Japon, un peu comme une bande dessinée (France-Belgique) qui, à partir du dessin, propose des scénarios complexes et réfléchis et que l’on pourrait également associer à l’image d’un « roman illustré ».

Ma note pour cette lecture : 20/20 

Tu aurais eu 63 ans aujourd’hui. 23 années sont déjà passées.

cela doit te faire bizarre, de là haut, que ce soit ton filleul qui pense à toi avec sincérité tandis que tes enfants attendent, avec impatience, ton héritage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.