Les Tuniques Bleues T.7 : Les bleus de la marine – Raoul Cauvin et Willy Lambil

Auteurs :  Raoul Cauvin / Willy Lambil
Éditions : Dupuis
Genre : Bande-dessinée
Année de publication : 1975 
 

Synopsis :

Le caporal Blutch et le sergent Chesterfield enchaînent les bourdes et les malchances.

Plus aucun régiment ne veut d’eux.

Exclus du 22e de cavalerie, ils sont incorporés dans l’infanterie. De l’infanterie, ils sont renvoyés dans l’artillerie. Après l’artillerie, ils deviennent brancardiers. Et enfin, ils passent à la marine, sur un voilier exposé à tous les dangers !

Difficile de tomber plus bas ? C’est pourtant possible : il reste les cales du Monitor, un navire cuirassé qui effectue de terribles missions contre la flotte ennemie.

Présentation des personnages :

Sergent Cornélius M. Chesterfield

Sergent de l’armée des États-Unis, membre du 22e de Cavalerie, et principal héros des Tuniques Bleues, après Blutch. Chesterfield court avant tout après le statut de héros de guerre, c’est pourquoi il accepte toutes les missions, surtout les plus périlleuses. Qui sait ? Peut-être qu’auréolé de gloire, il deviendra subitement irrésistible aux yeux de la belle Amélie Appeltown dont il est éperdument amoureux depuis le premier jour. D’ici là, il s’agit surtout d’empêcher Blutch de déserter

Caporal Blutch

Caporal, membre du 22e de Cavalerie, et principal héros des Tuniques Bleues, après Chesterfield. Comme lui, il s’est enrôlé sur un coup de tête un soir d’ivresse. Mais contrairement à son supérieur, il déteste la guerre et il ne se passe pas un jour sans qu’il ne regrette son geste. Il ne manque d’ailleurs pas une occasion de le faire remarquer : tout est la faute du sergent. Blutch saute sur toutes les occasions qui peuvent l’éloigner des combats. Mais à votre avis, pourquoi n’a-t-il pas encore déserté ?

Colonel Appeltown

Le commandant du Fort Bow où se sont déroulées les toutes premières aventures de Blutch et de Chesterfield et où ils reviennent parfois. Mais c’est surtout, surtout, le père d’Amélie.

Amélie Appeltown

Fille du colonel Appeltown. Cette charmante jeune femme partage le quotidien des soldats du Fort Bow et fait des ravages dans le cœur du sergent Chesterfield.

 

Capitaine Stark

Valeureux capitaine du légendaire 22e de Cavalerie où servent Blutch et Chesterfield. Il n’a qu’un but dans la vie : hurler un maximum de fois « Chaaargeeeeeeez » dans une journée ! Autre signe particulier : survit toujours à ses charges suicidaires. Au grand dam des suivants.

Mon avis :

C’est un album qui marque un cap dans la série des Tuniques bleues, et ce pour plusieurs raisons. La plus évidente est que c’est le premier album relatant une bataille qui a réellement eu lieu lors de la Guerre de Sécession. En effet, jusqu’alors, les autres albums décrivaient certes des batailles, mais sans préciser le lieu exact, ni le moment. Cette décision de relater à travers les yeux des héros une bataille qui a réellement eu lieu renforce le réalisme de la série et son sérieux.

Ce sérieux se manifeste ici de façon humoristique. Nos deux héros voyagent en effet dans tous les corps de l’armée qui puissent exister. Un très large panneau se dégage ainsi de cette expérience, l’album montrant de manière comique les travers de l’armée : une rivalité enfantine et fondée sur des préjugés entre les différents corps militaires, l’incompétence des officiers, souvent plus lâches que les simples fantassins… Cette satire générale de la guerre est une constante dans Les Tuniques bleues, et elle semble véritablement commencer à partir de cet album.

IMG_0203

Comme précisé ci-dessus, cet album marque un véritable tournant dans cette saga où l’on prend réellement conscience de son côté satirique qui dénonce les absurdités rencontrées auprès des armées. J’apprécie plus particulièrement Blutch qui vient de mourir pour la toute première fois avant d’éviter le combat initié par un Capitaine inconscient (Stark) qui n’espère qu’une chose, ramener le moins de soldats vivants possible.

IMG_0204

Les auteurs proposent un humour décalé qui, malgré la situation dramatique du moment, nous fait rire de la première à la dernière page. Cette opposition Blutch- Chesterfield est exceptionnelle où le duo est d’emprunt d’un humanité rarement rencontrée dans une bande dessinée. Le lecteur ne peut que les apprécier de plus en plus où l’on espère, secrètement, en savoir un peu plus sur ce qui a poussé le jeune caporal à rejoindre l’armée de l’Union alors qu’il ne pense qu’à déserter.

IMG_0205

600px-Monitor_virginia_h45973

Le combat de Hampton Roads, fidèlement restitué dans cet album

 

Le gros, c’est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l’armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c’est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu’ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire… À travers des histoires pleines de rire et d’action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus. Les éditions Dupuis

Les points positifs

  • L’intrigue se déroule pendant une période historique intéressante.
  • La rivalité entre le sergent et son caporal.
  • Nombreux gags subtils, justes et humains.
  • Une vraie intrigue qui se base sur une bataille ayant eu lieu (une première pour la série).
  • La quantité de texte.
  • Immersion totale auprès des personnages que l’on apprécie de plus en plus.

Le point négatif 

  • /

Ma note pour cette lecture : 20/20

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.