Les Nombrils, tome 2 : Sale temps pour les moches – Delaf et Maryse Dubuc

Auteurs : Delaf et Maryse Dubuc
Éditions : Dupuis
Genre : Bande dessinée
Année de publication : 2007
 

Synopsis :

Elles sont jeunes, belles… et vaches !

Jenny et Vicky sont les pires chipies que la Terre ait portées. Avec leurs vêtements sexy et leur maquillage provocateur, elles se prennent pour le nombril du monde et sont prêtes à tout pour être le centre d’attraction.

Quand elles apprennent que leur amie Karine, gentille mais peu gâtée par la nature, s’apprête à sortir avec le beau Dan, elles décident de réagir et vont faire preuve d’une imagination débordante pour saboter l’idylle naissante.

Non pas parce qu’elles ne supportent pas la concurrence (Karine est trop moche pour leur faire de l’ombre, voyons !) mais pour sauver leur belle amitié.

 

Lecture sur Izneo :

Le 22 juin 2020, j’ai fêté mes 33 ans. Par l’intermédiaire de mon opérateur (Orange), j’ai eu droit à trois mois d’abonnement offerts afin d’utiliser la plateforme Izneo. Cette dernière offre, parmi d’autres, la possibilité, moyennement un paiement mensuel, de lire une infinité de bandes dessinées.

Capture d’écran 2020-06-22 à 21.16.20

Ce tableau permet, d’un simple coup d’oeil, de voir à quel point toutes les offres sont intéressantes. A peine 6,99€ pour 10 bandes dessinées (ou mangas, comics…) qui valent, individuellement, plus chères que l’abonnement. Pour les plus grands lecteurs, il suffira de passer à 9,99€ par mois afin de bénéficier de 4000 albums !!!

Mon avis :

Malgré l’évolution notable de la relation entre « la moche » et « son » Dan, je constate que cette bande dessinée est très répétitive où il semblerait que le seul objectif des auteurs est de conditionner ses lecteurs à classer les individus en deux catégories : les beaux et les belles d’un côté, les moches de l’autre.

Alors oui, les gags sont réussis dans la mesure où ils provoquent le rire. Je suis également conscient qu’il s’agit d’une BD humoristique à ne pas prendre au premier degré et que la vocation première est de se servir des clichés pour provoquer le rire. Et pourtant, c’est un humour très banal et qui ne fait rire que l’instant d’une planche ou deux, mais pas davantage.

IMG_0089

 

IMG_0090

Moi aussi, j’aimerais être moche pour vivre des histoires d’amour compliquées !

Je tiens, néanmoins, à féliciter la volonté de proposer, pour la seconde moitié de la BD, une sorte d’histoire continue rendant ainsi les personnes plus « humains » et plus réels. Ces 15-20 dernières planches suffissent pour donner l’espoir d’un futur prometteur pour cette série.

Le point positif

  • La présence d’une longue histoire sur une 20aine de planches.

Les points négatifs

  • Les gags sont répétitifs, sans réelle évolution des personnages (excepté l’asperge).
  • Les gags ne font plus vraiment rire après quelques pages.
  • Acharnement à classer les humains en deux catégories, les beaux et les môches.

Ma note pour cette lecture : 8/20  

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.